Retour à l'article normal

SE-UNSA 54


 Par SE-UNSA 54

Concours réservés : désarroi et colère de nombreux contractuels

 

 

Alors que sont connus les premiers résultats d’admissibilité aux concours réservés, de nombreux candidats découvrent avec stupéfaction qu’ils ne réunissent pas les conditions d’éligibilité à ces concours.

C’est après la publication des résultats de l’admissibilité que s’effectue la vérification administrative de leur éligibilité. Ainsi une proportion non négligeable de candidats - jusqu’à 85 % des lauréats dans certaines disciplines - constate qu’ils ont passé vainement des épreuves puisqu’il leur sera impossible de se présenter à l’admission.

Pour le SE-Unsa, cette situation est inconcevable. Le désarroi et la colère des contractuels qui ont préparé et passé des épreuves au prix de nombreux efforts sont légitimes.

Le dispositif doit être amélioré pour que ces errements  ne se reproduisent plus. Pour le SE-Unsa, c’est avant le début des épreuves qu’il convient de vérifier les conditions d’éligibilité. Rien ne s’y oppose puisque le ministère détient la liste des contractuels et de leurs parcours.

Dans le même temps, le SE-Unsa juge nécessaire que les contractuels reçoivent l’assurance de la prise en charge de leurs frais de déplacement et de l’octroi d’autorisations d’absences comprenant les délais de route nécessaires pour se rendre sur les lieux des épreuves.

Le SE-Unsa exige que toute l’attention soit portée à la situation de ces personnels précaires afin qu’ils soient accompagnés dans le plan de titularisation qui suscite beaucoup d’espoir.