SECTION SE-Unsa de la MEURTHE ET MOSELLE - 4 RUE ALFRED MEZIERES - BP 53365 - 54015 NANCY CEDEX
Tél. 03 83 32 07 23 - Por. 06 08 96 12 24 - 54@se-unsa.org

 
Que tombent les masques au carnaval de la masterisation !
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais le 20 mai était une journée d’action initiée par la FSU.
La FSU a contacté l’UNSA Education et les autres syndicats afin d’organiser cette « action ».
Il s’agissait de dire tout le mal que l’on pense de la réforme de la formation.

Dans les échanges que nous avons eus, nous avons clairement indiqué qu’au-delà d’une action que nous considérions de « témoignage », nous exigions de porter des revendications claires sur ce dossier.

Nous souhaitions faire figurer dans le texte d’appel :

le retrait des décrets modifiants les statuts des enseignants
la modification de la place du concours dans le cursus.
Ce sont pour nous, et nous le disons depuis toujours, les conditions incontournables d’une remise à plat de la masterisation.
La FSU n’a pas souhaité intégrer ces demandes. Cela nous a donc conduits à refuser d’aller plus loin.

Nous avons par conséquent adressé un courrier à la FSU nous en expliquant (voir pièce jointe)

Il est aujourd’hui temps de tomber les masques et que chacun dise clairement quels sont ces mandats. Le SE-UNSA et l’Unsa-Education ont toujours été clairs dans leurs revendications et n’ont pas varié d’un iota depuis le début de cette réforme.

Mais faut-il, pour autant, en faire payer le prix aux stagiaires ? Ils ne sont pour rien dans ce processus.
C’est l’intérêt de nos élèves, de nos enfants qui doit primer, parce que ce sont les conditions de travail des enseignants et des personnels d’éducation qui doivent prévaloir, le SE-UNSA ne laissera pas les stagiaires seuls face aux élèves. Et c’est pourtant ce qu’est en train de faire la FSU (SNES et SNUIPP) en appelant à refuser, parfois bien timidement d’ailleurs, les missions de tutorat.

Peut-être veut-il faire oublier ses propres responsabilités dans le dossier de la masterisation ?
Car enfin, rappelons-le, cette réforme de la formation est le fruit du vote bienveillant du SNES, lors du comité technique paritaire ministériel. Nous n’oublions pas que c’est la seule organisation syndicale, à avoir voté en abstention (permettant ainsi aux textes de passer).

Alors non, le SE-UNSA n’appellera pas au boycott du tutorat. Pour le SE-UNSA, ce tutorat doit se faire sur la base du volontariat. Le SE-UNSA défendra les collègues qui refuseront d’être tuteurs comme ceux qui accepteront cette tâche.

   reponse FSU   
(565.5 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir