SECTION SE-Unsa de la MEURTHE ET MOSELLE - 4 RUE ALFRED MEZIERES - BP 53365 - 54015 NANCY CEDEX
Tél. 03 83 32 07 23 - Por. 06 08 96 12 24 - 54@se-unsa.org

 
Préserver l’IRCANTEC, régime complémentaire de retraite de la Fonction Publique
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

 Bagnolet, le 17 septembre 2008

21, rue Jules Ferry – 93177 BAGNOLET Cedex
Tel. 01 48 18 88 29/Fax 01 48 18 88 95
Courriel : uff@unsa.org
 

COMMUNIQUE DE PRESSE CPFP 10-2008

 
 
 
Préserver l’IRCANTEC
 
 
 
Le gouvernement a décidé de procéder à une réforme de l’IRCANTEC, régime réglementaire de retraite complémentaire des personnels de la fonction publique.
 
L’UNSA Fonctionnaires déplore, d’une part, la précipitation avec laquelle cette réforme est conduite, d’autre part, l’insuffisance des informations concernant son impact sur le niveau des cotisations des bénéficiaires et des employeurs et sur les pensions servies.
 
L’UNSA Fonctionnaires regrette aussi les choix qui conduisent à modifier certains aspects de la gouvernance.
 
Devant le danger qu’aurait représenté pour les personnels concernés l’absence de toute réforme et la fermeture du régime ou son basculement vers l’AGIRC-ARRCO, régime complémentaire des salariés du secteur privé beaucoup moins favorable, l’UNSA Fonctionnaires a concentré son action pour préserver l’IRCANTEC.
 
Elle a ainsi fait évoluer de façon très sensible le projet du gouvernement au bénéfice des personnels.
 
Elle poursuivra son travail au sein du conseil d’administration et continuera de développer son action auprès du gouvernement pour assurer à l’ensemble des personnels bénéficiaires un bon niveau de retraite complémentaire.
 
 
 
 Elisabeth DAVID
 Secrétaire Générale
 
 
Contact presse : Patricia REJNERO

Tél : 01 48 18 88 58 – 06 75 07 89 84 – rejnero@unsa.org

> Réforme de l’Ircantec
L’Ircantec est la caisse de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités territoriales. En 2007, l’Ircantec compte environ 2,49 millions de cotisants. Parmi eux, plus de 872 000 sont des agents non titulaires de l’Etat (dont tous ceux de l’Education nationale).
Le gouvernement a décidé de s’attaquer à ce régime particulier.
Ces modifications pourraient alors à terme diminuer les retraites versées de 20 %.
 L’UNSA a fait le choix de tenter de peser dans les débats en poursuivant deux objectifs :
 - sauvegarder le régime complémentaire des agents non titulaires de l’Etat ;
 - amoindrir, autant que faire se peut, l’impact des mesures sur les agents.
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir