SECTION SE-Unsa de la MEURTHE ET MOSELLE - 4 RUE ALFRED MEZIERES - BP 53365 - 54015 NANCY CEDEX
Tél. 03 83 32 07 23 - Por. 06 08 96 12 24 - [Mél.]

 
Infos/intox sur le PPCR, pour y voir plus clair !
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
 

Les fausses informations, ou les vĂ©ritĂ©s dĂ©formĂ©es, sont de plus en plus nombreuses surtout concernant le PPCR. Afin d’y voir plus clair, et de dĂ©mĂŞler le vrai du faux, le SE-UNSA propose de faire le point

Ce qu'on peut entendre : « une revalorisation en trompe l’oeil avec quelques points d’indice autofinancĂ©e par des transferts de primes, la poursuite du blocage des salaires»
Faux

 AmĂ©lioration progressive des grilles indiciaires : +20 points en moyenne en janvier 2021 (soit 93€). Conversion d’une partie de l'ISAE en indice (7 points ; cette conversion n’entraine pas de changement de la fiche de paye mais une retraite plus avantageuse)
Gain moyen sans ce transfert : +13 points (soit 61€ et une retraite plus avantageuse)

 un avancement plus rapide dans les Ă©chelons (26 ans voire 25 ou 24, pour atteindre le dernier Ă©chelon de la classe normale contre 30 ans dans l’ancien système).

 Le point d’indice Ă©tait gelĂ© depuis 2010, il a augmentĂ© grâce au PPCR de 1,2% en 2016.

Sans le PPCR, les salaires auraient continués à être bloqués. Certes une augmentation supérieure du point d’indice est indispensable, et le nouveau gel décidé par le président Macron doit cesser. Le SE-UNSA continue son combat sur ce sujet, mais sans PPCR il n'y aurait pas eu d’augmentation du tout.

 Au final, gain cumulĂ© de ces dispositions = environ 23 000 €

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Ce qu'on peut entendre : « crĂ©ation de la classe exceptionnelle inaccessible Ă  l’immense majoritĂ© des adjoints ». Faux


La classe exceptionnelle, que le SE-Unsa ne revendiquait pas, concernera à terme (5 ans) 10% des enseignants. Dorénavant avec le PPCR la hors classe sera accessible à tous pour une carrière complète et donc, un salaire en fin de carrière plus important et une retraite supérieure.
L’augmentation du nombre d’enseignant à la hors classe à déjà commencé : 2% en 2012, 6% en 2018 puis 6.5% en 2019 et 7% en 2020.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Ce qu'on peut entendre : « mise en place d’une Ă©valuation subjective, incontrĂ´lable ... ». Faux

Le nouveau mode d’évaluation ne sera pas plus « subjectif et incontrôlable » que le système de notation en place précédemment.

  • L'Ă©valuation de la sĂ©ance, lors du rendez-vous de carrière, est faite Ă  partir d'une grille d'observation commune Ă  tous les inspecteurs de France.
  • Les fourchettes de notes par Ă©chelon, qui Ă©taient diffĂ©rentes d'un dĂ©partement Ă  l'autre n'existent plus.
  • La frĂ©quence d'inspection qui pouvait varier du simple au double, voire au triple, d'un inspecteur Ă  l'autre, est finie.

DorĂ©navant il y aura 3 rendez-vous de carrière : au 6è, au 8è et au 9è. Avec le PPCR fini les notes et l'infantilisation de l'inspection. S'ajoute Ă  cela l'entretien du rendez-vous de carrière qui se base sur ce qu'Ă©crit l'enseignant dans le document prĂ©paratoire. L'entretien n'est donc plus subit.

Mais, parce qu'il y a un mais, les avis émis par les IEN sont bien souvent non compris par les collègues faute d'explication. Le SE-Unsa se bat pour que le texte du PPCR soit appliqué et que des critères équitables soient appliqués. Le SE-Unsa accompagne les enseignants dans leurs recours mais aussi dans la saisine de la CAPD. De même le SE-UNSA a lancé une pétition pour les avis élis pour les collègues qui n'ont pas eu de rendez-vous carrière puissent être revus.

Les fausses informations , ou les vérités déformées étaient déjà de mise au moment de la création de l'ISAE. Obtenue par le SE-Unsa et critiquée lors de sa création, l’ISAE était de 400€. Une « aumône » selon certains et donc inacceptable … L’ISAE étant maintenant de 1200€, plus personne ne « regrette » ou critique sa mise en place ...


En résumé

« revalorisation en trompe-l’œil, pertes financière, Ă©valuation arbitraire ... »... Faux

  • AmĂ©lioration progressive des grilles indiciaires. Elle permettra, en janvier 2021, d’aboutir Ă  un gain net mensuel moyen de 90 euros.
  • RĂ©duction de la durĂ©e maximale pour atteindre le dernier Ă©chelon de la classe normale. Elle est rĂ©duite Ă  26 ans (contre 30 dans l’ancien système), et peut ĂŞtre rĂ©duite Ă  25, voire 24 ans grâce Ă  deux accĂ©lĂ©rations de carrière pour accĂ©der aux Ă©chelons 7 et 9 (gain cumulĂ© sur une carrière entière : 25 700€)
  • Aucune perte financière lors du passage au PPCR avec le reclassement. Pour certains passage Ă  l’échelon suivant anticipĂ© de 6 Ă  18 mois.
  • Garantie de pouvoir accĂ©der Ă  la hors-classe avec une carrière complète; c’était loin d’être le cas avec l’ancien fonctionnement ! Le SE-Unsa s’est battu pour que le nombre de promotions Ă  la hors-classe 2018 soit supĂ©rieur au nombre de promotions 2017. L’avis ne sera pas nĂ©cessairement figĂ©
  • CrĂ©ation d’un troisième grade avec la classe exceptionnelle. Cela permet aux collègues promus d’accĂ©der Ă  l’ indice terminal de rĂ©munĂ©ration Ă©quivalent Ă  l’ancienne hors classe des agrĂ©gĂ©s.
  • Évaluation professionnelle repensĂ©e. Elle se veut plus formative, moins infantilisante, moins subie. Les apprĂ©ciations donnĂ©es peuvent ĂŞtre injuste, ou ĂŞtre vĂ©cues comme telle, mais n'oublions pas les injustices et l’arbitraire que l’on pouvait constater auparavant avec les notes. Certains ont commencĂ© leur carrière avec une première note de 14 et d'autres avec une note de 11, tout ça parce que les grilles n'Ă©taient pas les mĂŞme ici ou lĂ . N'oublions pas que dans Education Nationale il y a Nationale.

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir