SECTION SE-Unsa de la MEURTHE ET MOSELLE - 4 RUE ALFRED MEZIERES - BP 53365 - 54015 NANCY CEDEX
Tél. 03 83 32 07 23 - Por. 06 08 96 12 24 - 54@se-unsa.org

 
Évaluation des PE2 et rôle des Conseillers Pédagogiques
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Évaluation des PE2 et rôle des Conseillers Pédagogiques
 
Dans certains départements les Conseillers pédagogiques sont sollicités pour intervenir dans le dispositif d’évaluation des PE2.
Pour le SE-UNSA, cela ne relève pas de leurs missions.
 
Ici ou là les conseillers pédagogiques sont sollicités pour participer de manière active à l’évaluation des PE2. Pour nous, cela ne relève pas de leurs missions mais bien de celle des EMF, des professeurs d’IUFM et des IEN.
 
Le nouveau dispositif d’évaluation des PE2
Il est fixé par l’arrêté du 9 mai 2007 et précise les modalités d’évaluation des stagiaires. Le jury se prononce après avoir pris connaissance des divers éléments contenus dans le dossier de compétences de chaque stagiaire. Ce dossier de compétences comprend :
- l’avis de l’IUFM
- le C2I
- les rapports de visite des formateurs de l’IUFM et des EMF
- L’avis d’un IEN. Cet avis ne résulte pas systématiquement d’une inspection (sauf pour ceux qui effectuent une seconde année de stage)
 
Quel rôle pour les conseillers pédagogiques ?
Dans ce dispositif, l’avis de conseillers pédagogiques n’est pas explicitement requis. Qui plus est la formation initiale des enseignants ne relève pas de leurs missions. Du reste, c’est parce que le ministère considère que cette mission n’est pas de leur ressort qu’il refuse de leur attribuer l’indemnité de fonctions particulière attribuée aux EMF impliqués dans la formation initiale.
 
Le rôle des conseillers pédagogiques auprès des PE2 est celui ordinaire de tout CPC. Il est amené à rencontrer les PE2 dans le cadre de ses missions ordinaires de visite d’école. Il s’agit de réponse ponctuelle à une demande, que ce soit dans le cadre du stage filé ou d’un des deux stages massés. Pour le SE-UNSA, il ne peut s’inscrire dans le dispositif d’évaluation des PE2.
 
La circulaire de 96 précise que le CPC « a pour fonction première l’assistance et le suivi des enseignants débutants, titulaires ou non, notamment au cours de leur première année d’affectation. » Le texte est explicite : la mission première des CPC est le suivi des T1, T2 et des listes complémentaires… même si cette mission importante est souvent limitée par des frais de déplacement toujours insuffisants.
 
Notre positionnement syndical
Nous nous inscrivons dans le cadre de l’application des textes règlementaires. Le SE-UNSA considère que les CPC n’ont pas à intervenir dans l’évaluation des PE2. C’est le rôle des EMF, des profs d’IUFM et des IEN. Les CPC n’ont pas à suppléer ces derniers pour fournir l’avis qui figurera dans le dossier de compétences des PE2.
 
Directeur d’école
Dans quelques départements, IEN ou directeurs d’IUFM demandent aux directeurs d’école de procéder à une évaluation des PE2 affectés dans leurs écoles ou sur leurs décharges. Cela ne relève pas de leur mission. Ce n’est pas dans le cahier des charges de la formation, ni dans les missions du directeurs. Il ne faut pas hésiter à dénoncer ces pratiques et appeler les directeurs à ne pas rentrer dans un tel dispositif et le cas échéant intervenir auprès de la direction de l’IUFM et de l’IA pour le dénoncer.
 
Frais déplacement des CPC – Lettre intersyndicale à Darcos
L’intersyndicale habituelle (SE-UNSA, Sgen, Snuipp, Snudi-Fo) + l’ANCP viennent d’adresser un courrier au ministre sur la question des frais de déplacement. Vous le trouverez en PJ.
 
Tract
Vous trouverez en PJ, un tract. Il traite de deux sujets :
- notre positionnement sur le rôle des CPC dans l’évaluation des PE2
- la lettre à Darcos sur les frais de déplacement

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir