SECTION SE-Unsa de la MEURTHE ET MOSELLE - 4 RUE ALFRED MEZIERES - BP 53365 - 54015 NANCY CEDEX
Tél. 03 83 32 07 23 - Por. 06 08 96 12 24 - 54@se-unsa.org

 
AED : les grands oubliĂ©s des concours internes RAEP
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A partir de la session 2012, il sera bien difficile pour les assistants d’éducation de remplir toutes les conditions pour se présenter aux concours internes de l’Education nationale. Ils seront ainsi majoritairement exclus de l’une des voies vers la titularisation. Intolérable ! Le SE-UNSA s’insurge contre la manière d’instaurer la RAEP (Reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle). 

Le candidat idéal, au vu des arrêtés du 27 avril et du 4 mai, serait un enseignant contractuel déjà en fonction depuis longtemps et en mesure d’exposer « une analyse relative à une situation d’apprentissage et à la conduite d’une classe qu’il a eue en responsabilité en collège ou en lycée ».

Le SE-UNSA se félicite, bien évidemment, que des enseignants contractuels puissent accéder à la titularisation en mettant en avant les compétences acquises sur le terrain. Cependant, comme nous l’avions déjà souligné, il est hors de question que les assistants d’éducation soient écartés de ce dispositif. C’est pourtant bien le cas avec ce que vient d’écrire le ministère dans ces arrêtés ! Mis à part le concours CPE, aucune discipline ne sera accessible aux AED car ils ne pourront pas remplir les conditions requises pour la présentation du dossier RAEP. Cela est trop restrictif pour des assistants d’éducation qui ne se destinent pas tous à une carrière de CPE.

La seule réponse du ministère obtenue depuis la publication de ces arrêtés est que les AED ont la possibilité de poursuivre un master en alternance pour acquérir cette expérience de classe. Réponse bien insuffisante en regard du peu de possibilités offertes : par exemple, seulement cinquante assistants d’éducation pourront suivre cette formation en alternance à la rentrée prochaine dans l’académie de Lille. De plus, cela ne règle en rien l’année qui vient, année de transition. Ils devront attendre un an avant de se présenter aux concours internes. Inadmissible !

Le SE-UNSA exige que le ministère revienne sur ces conditions injustes. Comme l’a toujours revendiqué le SE-UNSA, la RAEP doit demeurer un dispositif de titularisation le plus large possible.
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir