SECTION SE-Unsa de la MEURTHE ET MOSELLE - 4 RUE ALFRED MEZIERES - BP 53365 - 54015 NANCY CEDEX
Tél. 03 83 32 07 23 - Por. 06 08 96 12 24 - 54@se-unsa.org

 
PISA : le système scolaire français de plus en plus inĂ©galitaire
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
PISA : le système scolaire français de plus en plus inégalitaire

Education
Le quatrième rapport de PISA depuis 2000 vient d’être rendue public. L’enquête PISA concerne les élèves de 15 ans dans 65 pays. La France reste dans une moyenne inquiétante. Le système éducatif devient de plus en plus inégalitaire ; les différences, selon les milieux, s’accroissent. L’élite scolaire se renforce mais à une faible échelle ; le nombre d’élèves en difficulté augmente. L’impact du milieu socio-économique est plus déterminant en France qu’ailleurs.
Pour l’UNSA Education, il faut inverser la tendance.
PISA : le système scolaire français de plus en plus inégalitaire
Ce quatrième rapport de PISA depuis 2000 autorise un recul de dix années sur les grandes tendances des systèmes éducatifs. L’enquête PISA concerne les élèves de 15 ans dans 65 pays. Les gouvernements français ont, au fil des années, nié, refusé et enfin accepté une enquête indiscutable dont l’UNSA Education, dès 2000, avait reconnu l’importance. Les observateurs n’en avaient parfois retenu qu’un aspect, celui d’un hit-parade des résultats scolaires des différents pays, négligeant souvent la partie qualitative concernant la vie des élèves ou l’influence de l’établissement sur les résultats.

La France reste dans une moyenne inquiétante. Le système éducatif devient de plus en plus inégalitaire ; les différences, selon les milieux, s’accroissent. L’élite scolaire se renforce mais à une faible échelle ; le nombre d’élèves en difficulté augmente. L’impact du milieu socio-économique est plus déterminant en France qu’ailleurs. L’autosatisfaction n’est plus de mise. Il faut, pour l’UNSA Education, inverser la tendance.

Au niveau mondial, l’écart des résultats entre garçons et filles s’accroît, dans le domaine de la lecture, en faveur des filles. Les pays qui ont des systèmes éducatifs homogènes voient leurs élèves mieux placés dans l’évaluation PISA. A l’opposé, les pays qui font redoubler le plus d’élèves obtiennent des résultats en baisse. Les meilleurs résultats sont obtenus dans les pays où les enseignants sont mieux formés et mieux rémunérés. PISA s’est penché aussi sur les réformes "de qualité" dans de nombreux pays. Les conclusions du rapport PISA rejoignent les exigences de l’UNSA Education pour améliorer la réussite des élèves avec la consolidation du collège unique, le refus des filières précoces, la mise en place d’une préscolarisation, l’association des personnels d’éducation aux réformes, la nécessaire formation initiale et continue des enseignants, l’investissement dans l’éducation.

L’UNSA Education partage l’analyse de PISA : les systèmes éducatifs progressent quand des objectifs de démocratisation sont prioritaires, quand une démarche d’ensemble est préférée à des mesures parcellaires ou aux effets d’annonce, quand qualité et égalité se conjuguent et quand l’investissement est au rendez-vous.

Communiqué de l’UNSA Education du 7 décembre 2010.
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir