SECTION SE-Unsa de la MAYENNE - 15 RUE SAINT MATHURIN - 53000 LAVAL
Tél. 02 43 35 20 92 - Por. 06 82 54 34 28 - 53@se-unsa.org

 
Masques DIM : en Mayenne aucun masque DIM dans les Ă©coles Ă  la rentrĂ©e de novembre
Article publié le jeudi 15 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Plusieurs média (France Inter, Libé, l’Obs…) se sont exprimés concernant la potentielle dangerosité des masques Dim distribués aux agents de l’Education Nationale.

Ceux-ci posent problème parce qu’ils constituent "une protection insuffisante face à des enfants" selon l'ARS, mais surtout ils sont imprégnés de zeolithe d'argent qui peut entrainer des effets néfastes à long terme. La commission Européenne avait d’ailleurs désapprouvé l’utilisation de la zéolite d’argent et de cuivre en tant que substance active existante destinée à être utilisée dans des produits biocides (décision d’exécution 2019/1973 de la commission du 27 novembre 2019).

C’est avec ce masque fabriqué par DIM qu’Emmanuel Macron avait failli s’étouffer lors de sa visite dans un lycée professionnel de Clermont Ferrand.

A l’heure actuelle, tout porte Ă  croire que l’utilisation quotidienne 8 h par jour de tels masques pourrait avoir des consĂ©quences sur la santĂ©. S’il est fort peu probable que vous soyez en danger en touchant un tissu imprĂ©gnĂ© de zĂ©olithe d'argent, qu’en est-il du contact direct par la bouche, voire de l’inhalation de cette substance ? Certaines Ă©tudes prĂ©cisent que si vous collez vos lèvres et votre peau durant huit heures tous les jours contre un masque de ce type on peut craindre une bioaccumulation de granules mĂ©talliques dans diffĂ©rents organes : le foie, les reins, l’intestin, les glandes surrĂ©nales et, dans de rares cas, la moelle Ă©pinière. L'Agence EuropĂ©enne de produits Chimiques indique mĂŞme que les particules sont "susceptibles de nuire Ă  la fertilitĂ©".

En interrogeant les services, nous avons obtenu l'information importante suivante: pour le réassort dans le 1er degré en Mayenne, aucune école n'a reçu ni ne recevra de masques DIM. Seul le réassort des collèges et lycées pose problème pour la rentrée des vacances d'automne. Nous vous conseillons de vérifier quels masques vous avez utilisés aucours des 7 semaines qui viennent de s'écouler, certaines écoles ayant reçu en septembre des masques DIM et d'autres les masques fournis par l'état. Pour les reconnaître: les masques DIM étaient fournis par paquets de 5, les autres par paquets de 6. Nous attendons (avec impatience) le retour du Ministère que le SE-Unsa a immédiatement alerté afin de vous apporter des éléments fiables quant aux suites à donner pour les collègues ayant déjà utilisé ces masques et quant au réassort dans le 2nd degré.

Dans l’attente et tant qu'il existe une forte suspiscion quant Ă  leur dangerositĂ©, il vaut mieux utiliser d’autres masques ou demander des masques chirurgicaux dans le cadre du CHSCT de votre Ă©tablissement.  La fourniture de masques relève de la responsabilitĂ© et de l’obligation de l’employeur. C’est Ă  lui de vĂ©rifier la qualitĂ© de ceux-ci. Nous vous dĂ©conseillons d’utiliser des masques faits-maison. Leur respect des normes en vigueur ne pouvant ĂŞtre prouvĂ©, leur utilisation engagerait votre propre responsabilitĂ©. Il reste deux jours de classe avant les vacances et nous ne doutons pas que le ministère aura rĂ©agi avant la reprise.

Le SE-Unsa n’a pas pour habitude d’alimenter les peurs. Nous gardons la tête froide et préférons vous conseiller la prudence dans l’attente d’informations plus précises.

 
 
 
 
ALC