SECTION SE-Unsa de la MARNE - 15 BD DE LA PAIX - BP 30149 - 51055 REIMS CEDEX
Tél. 03 26 88 25 53 - Fax. 03 26 40 92 78 - Por. 06 14 25 31 19 - 51@se-unsa.org

 
Mouvements dĂ©partementaux : le ministère prĂ©voit des modifications peu rassurantes
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Mouvements dĂ©partementaux : vers des modifications peu rassurantes
 
Le ministère envisage des modifications dans le dĂ©roulĂ© des mouvements dĂ©partementaux. La saisie unique de vĹ“ux serait renforcĂ©e et la phase complĂ©mentaire avec saisie supprimĂ©e. 
 
Les mouvements dĂ©partementaux sont cadrĂ©s tous les ans par la note de service mobilitĂ© 1er degrĂ©. Parmi les modifications envisagĂ©es, le ministère rappelle l’obligation de prise en compte des prioritĂ©s lĂ©gales et offre la possibilitĂ© de nouvelles formulations de vĹ“ux (ex : tout poste de direction sur une commune, tout poste d’adjoint – sans distinction maternelle / Ă©lĂ©mentaire,…), dĂ©jĂ  prĂ©sente dans certains dĂ©partements.
 
Mais d’autres propositions sont plus inquiĂ©tantes. Le ministère envisage de :
  • renforcer la seule et unique saisie de vĹ“ux, ce qui signifie la disparition de toute autre saisie complĂ©mentaire de vĹ“ux. Cette idĂ©e est dĂ©jĂ  prĂ©sente dans la règlementation depuis plusieurs annĂ©es mais reste peu appliquĂ©e.
  • instaurer l’obligation de vĹ“u gĂ©ographique et/ou fonctionnel (c’est-Ă -dire selon le type de poste : adjoint, directeur, titulaires de secteur, remplaçants,…) pour tous les personnels dans l’obligation de participer au mouvement.
  • supprimer la rĂ©fĂ©rence Ă  l’AGS dans les Ă©lĂ©ments de barème au profit d’une formulation plus large d’« expĂ©rience et parcours professionnel Â».
 
Dans une déclaration commune* lors d’une réunion au ministère le 18 octobre, le SE-Unsa demande le maintien d’un mouvement départemental complémentaire partout où cela existe, notamment dans le cadre d’un dialogue social ayant permis son maintien.
 
Pour le SE-Unsa, cette phase permet aux collègues restés sans poste de formuler des vœux en fonction des postes restants en prenant en compte leurs préférences en terme de poste et/ou de géographie.
 
A l’opposé des vœux géographiques obligatoires, nous proposons une extension du nombre de voeux possibles, aujourd’hui limité à 30. Cela permet la meilleure adéquation entre besoins du système éducatif de mettre un enseignant devant tous les élèves et les aspirations personnelles des enseignants.
 
Nous demandons aussi le retour de la référence à l’AGS pour plus de clarté au moment de l’élaboration des règles départementales.
 
L’examen de la note de service sera à l’ordre du jour du prochain comité technique ministériel du 6 novembre.
 
* Déclaration commune signée par Cgt-Educ’Action, SE-Unsa, Snudi-FO et Snuipp-FSU.

 

 

 
 
 
 
ALC