SECTION SE-Unsa de la MARNE - 15 BD DE LA PAIX - BP 30149 - 51055 REIMS CEDEX
Tél. 03 26 88 25 53 - Fax. 03 26 40 92 78 - Por. 06 14 25 31 19 - 51@se-unsa.org

 
ComitĂ© de suivi des jeunes enseignants du 15 novembre : ce qu’il faut en retenir
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 Ce comitĂ© existe depuis la rentrĂ©e 2016 et a pour but d’harmoniser les pratiques et d’amĂ©liorer le suivi de stagiaires. Il se rĂ©unit 2 Ă  3 fois/an

Ce comitĂ© est prĂ©sidĂ© par M. Hornewer, l’inspecteur acadĂ©mique adjoint de la Marne, assistĂ© de M. Bastien CPC et y sont aussi prĂ©sents Madame Urbany, directrice adjointe de l’EPSE de Reims, des conseillers pĂ©dagogiques de chaque circonscription , des tuteurs terrain (PEMF) et des directeurs d’école d’application et vos reprĂ©sentants du personnel dont Benoit Folb du SE-UNSA.

Ce qu'il faut retenir de cette réunion

La Marne compte 135 PES dont  3  laurĂ©ats 2015 prolongĂ©s Ă  titre exceptionnel par Madame la rectrice,  18 laurĂ©ats 2016 (12 prolongĂ©s et 6 renouvelĂ©s) et  113 laurĂ©ats 2017 (dont 19 recrutĂ©s sur liste complĂ©mentaire)

Mr Hornewer a bien  rappelĂ©  qu’un stagiaire n’a droit qu’à une annĂ©e de renouvellement ou prolongation du point de vue rĂ©glementaire. 3 stagiaires ont Ă©tĂ© licenciĂ©s tout de mĂŞme l’an dernier après 2 annĂ©es de stage.

Il a été aussi indiqué que tous les PES renouvelés étaient forcément mis en alerte du fait de leurs difficultés de l’an dernier sur le terrain. L’administration porte un regard très attentif à la progression de ces stagiaires.

Les Stagiaires prolongés le sont par soit non obtention du Master 2 ou suite à plus de 35 jours d’arrêt pendant l’année de stage.

5 stagiaires ont démissionné depuis la rentré 2017

Il y a aussi 20 M1 Alternants qui dĂ©chargent les directions de 2 et 3 classes. Ils sont tutorĂ©s par des Mat et 3 directeurs d’école d’applications. Ce dispositif marnais a permis d’obtenir le Concours du CRPE Ă  11 candidats sur 13 issus de cette formation. 

Cette annĂ©e, la  semaine de rentrĂ©e, suite Ă  la rĂ©flexion menĂ©e en comitĂ© de suivi,  semble avoir Ă©tĂ© nettement amĂ©liorĂ©e suite aux remarques du SE-UNSA. D’ailleurs, notre enquĂŞte auprès des stagiaires reflète relate une quasi unanime satisfaction mĂŞme s’il reste des marges de progrès.

Les 5 jours chez les tuteurs Terrain, mis en place par l’ESPĂ© cette annĂ©e dans les 1er et 2nd DegrĂ©  ont Ă©tĂ© très largement apprĂ©ciĂ©s ( comme l’a reflĂ©tĂ© notre enquĂŞte) malgrĂ© le fait que les classes des tuteurs ne correspondent pas forcĂ©ment au cycle des classes des stagiaires.

Le SE-UNSA a insisté sur le bienfait et l’utilité de ces 5 jours qui permettent un lien et une communication plus importantes entre le tuteur et ses stagiaires.

Cette relation de confiance et de formation permet aux stagiaires de commencer leur année bien moins stressés d’après nos retours. Il faudra certainement en affiner les objectifs l’an prochain.

Accompagnement renforcé et mise en alerte

Cette annĂ©e, en cas de difficultĂ©s repĂ©rĂ©es en classe chez le stagiaire, 3 dispositifs sont mis en place suivant la graduation de la difficultĂ©: accompagnement renforcĂ© et mise en alerte Ă  2 niveaux

Le système d’accompagnement renforcé vient répondre à l’une des préoccupations que le SE-UNSA avait soulevé l’an dernier ( Mises en alerte prématurées et traumatisantes pour les stagiaires.)

En effet, les années précédentes, les stagiaires en difficulté se voyaient mis en alerte, quelque soit le degré de difficulté, ce qui engendrait beaucoup de stress.

  • L’accompagnement renforcĂ© est dĂ©clenchĂ© pour permettre au stagiaire en difficultĂ© de progresser dans le temps suite Ă  des difficultĂ©s oĂą il a des larges de progression.
  • La mise en alerte est dĂ©clenchĂ©e en cas de situation oĂą les tuteurs estiment que les situations de classe mises en place par le Stagiaire ne permettent pas aux Ă©lèves d’acquĂ©rir des compĂ©tences et savoirs.

Le SE-UNSA trouve ce système à 2 vitesses est beucoup plus cohérent que la mise en alerte seule et devrait créer moins de stress.

Lorsqu’un stagiaire est mis en alerte ou bĂ©nĂ©ficie d’un accompagnement renforcĂ©, ses tuteurs  lui demandent un renforcement du travail Ă  rendre, la triade se rĂ©unit(tuteurs terrain et ESPĂ© , CPC) et des visites complĂ©mentaires des CPC sont programmĂ©es. De toute façon, l’Inspecteur ou Inspectrice de la circonscription est avisĂ©() de ces procĂ©dures.

  • Attention, l’accompagnement renforcĂ© ne pourra ĂŞtre un argument de non-validation de l’annĂ©e de stage. En effet, les documents signifiant l’accompagnement renforcĂ© ne seront pas transmis au jury acadĂ©mique. L’accompagnement renforcĂ© n’est qu’une procĂ©dure d’aide et n’impacte absolument pas sur la titularisation.

La mise en alerte  par contre si elle perdure en fin d’annĂ©e entrainera une visite de l’IEN qui validera ou non l’annĂ©e de stage

Le SE-UNSA , veillera à ce que ses situations de mise en alerte ou accompagnement renforcé soient bien explicitées aux stagiaires. Ces procédures peuvent être levées et un calendrier doit être défini avec le stagiaire pour mesurer ses progrès.

Mr Hornewer a insisté pour qu’un accompagnement renforcé ou une mise en alerte soit bien explicitée et discutée avec le stagiaire.

Pour le SE-UNSA, la mise en alerte doit rester une procĂ©dure d’aide avant tout, le but Ă©tant de permettre au stagiaire de bĂ©nĂ©ficier d’un accompagnement supplĂ©mentaire nĂ©cessaire. 

Une autre mise en alerte peut ĂŞtre dĂ©cidĂ©e par l’IA-DASEN (l’inspecteur d’acadĂ©mie) si les difficultĂ©s Ă©taient si importantes que le stagiaire devrait ĂŞtre retirĂ© de sa classe. Cette procĂ©dure restera exceptionnelle mais a dĂ©jĂ  existĂ© auparavant. Dans ce cas, les tuteurs font remonter les difficultĂ©s et c’est l’IA-DASEN qui prendra cette dĂ©cision.

Un plan de formation ambitieux

Suite aux rĂ©unions du ComitĂ© l’an dernier, un plan de formation  est mis en place pour les enseignants dĂ©butants PES , T1 , T2.

Pour le SE-UNSA , cela va dans le bon sens et est cohérent et permet aux jeunes collègues de partager leurs expériences et d’avoir une culture commune sur les 3 premières années .

Un parcours de formation est conçu par des PEMF et des CPC et l'ESPĂ© et est proposĂ© aux enseignants en fonction de leur parcours lors des trois premières annĂ©es (en lien avec le cycle de leurs classes).

Ainsi un forum dĂ©partemental Ă  CANOPE du jeune enseignant est organisĂ© par cycles les 13/12 ? 10/01  et 31/01 Chacun pourra choisir 2 ateliers sur 14

Des parcous Magisters Communs de 2 h en Français et 2h en Maths seront proposés aussi et des animations pédagogiques par circonscription sur l’évaluation

Ces temps de formation permettent aussi un moment de rencontre et de partage entre PES, T1 et T2.

Chaque Jeune Enseignant disposera d’un Portfolio où apparaîtront son parcours de formation, ses besoins en formation et l’accompagnement dans la pratique.

Prochain Comité de suivi prévu le 6 février 2018

 
 
PĂ©tition
 
Nos campagnes
 
Santé
 
Aides spécifiques
 
Mouvement
 
Concours
 
Baromètre Unsa Éducation
 
ALC