SECTION SE-Unsa de la MANCHE - MAISON DES SYNDICATS - 2BIS RUE LEON DERIES - BP 421 - 50000 SAINT LO CEDEX
Tél. 02 33 57 64 59 - Por. 06 75 88 98 23 - 50@se-unsa.org

 
« Nouveau » Cafipemf : de nouvelles modalitĂ©s pour une certification plus attractive ?
Article publié le jeudi 4 février 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le ministère souhaite revoir les modalitĂ©s d’organisation du Cafipemf. Le SE-Unsa dĂ©taille pour vous les projets de modifications, très vraisemblablement arrĂŞtĂ©s avant la fin de l’annĂ©e scolaire. En effet s’il veut concrĂ©tiser l’ambition de 33 % de maĂ®tres formateurs dans les Ă©quipes pluri-catĂ©gorielles de formation initiale des enseignants, le ministère doit rapidement attirer de nouveaux candidats Ă  la certification.
 
 
Les conditions d’inscription
 
Elles seraient inchangĂ©es : ĂŞtre instituteur ou professeur des Ă©coles - titulaires ou contractuels -, et justifier, au 31 dĂ©cembre de l’annĂ©e de l’examen, de 5 ans de services dans une Ă©cole publique, sur ou en dehors du territoire national.
 
La nouveautĂ© : suite Ă  l’inscription (l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente auprès du rectorat), le candidat bĂ©nĂ©ficierait d’une visite conseil avec son IEN. Celle-ci donnerait lieu Ă  un compte-rendu communiquĂ© au candidat.
 
 
Une formation préalable de 5 semaines
 
Tout candidat inscrit bĂ©nĂ©ficierait dĂ©sormais d’une formation de 5 semaine non consĂ©cutives de juin Ă  dĂ©cembre de l’annĂ©e N dont l’organisation sera dĂ©terminĂ©e par le recteur :
  • 3 semaines d’observation et de pratique accompagnĂ©e auprès d’un maĂ®tre formateur ou d’un CPC dans l’exercice de sa mission d’accompagnement
  • 2 semaines de formation assurĂ©es conjointement par l’acadĂ©mie et par l’InspĂ©.
Cette formation inclurait notamment des modules de méthodologie et d’initiation à la recherche permettant de délivrer des crédits European Credits Transfer System (ECTS)*.
 
*Système européen de trasnfert et d’accumulation de crédits permettant une resonnaissance des qualifications. En savoir plus sur le site de l’Union européenne dédié à l’éducation et à la formation.
 
 
L’examen
 
Il se déroulerait désormais sur un an et ne comporterait plus d’épreuve d’admissibilité. La rédaction d’un mémoire ne ferait plus partie des attendus. 2 épreuves sont prévues.
 
  1. Une première Ă©preuve dĂ©composĂ©e en deux sĂ©quences consĂ©cutives :
Séquences Activité Durée

1

Observation par le jury d’une séance de français ou maths en élémentaire et sur des activités langagières ou sur la construction du nombre en école maternelle.
1/3 du temps pourra être consacré à une autre discipline à condition qu’elle contribue à l’apprentissage des maths ou du français.

60 min

2 Entretien entre le candidat et le jury. 60 min

>> Le jury

Il est composé d’un IEN d’une autre circonscription, d’un enseignant de l’Inspé n’ayant pas participé à la formation du candidat et d’un maître formateur exerçant dans une autre circonscription.

>> Les attendus
  • CapacitĂ© Ă  conduire une analyse didactique et pĂ©dagogique et Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  sa propre pratique
  • Bonne maĂ®trise des contenus didactiques et pĂ©dagogiques en français et en mathĂ©matiques

Cas particuliers des candidats directeurs d’école et des CPC faisant fonction : ils pourraient bĂ©nĂ©ficier d’un amĂ©nagement de la première Ă©preuve s’ils en ont formulĂ© le souhait au moment de leur inscription.

Une première Ă©preuve amĂ©nagĂ©e dĂ©composĂ©e elle-aussi en deux sĂ©quences :

Séquences Activité Durée

1

Observation par le jury d’une sĂ©ance liĂ©e Ă  l’exercice professionnel du candidat :
 - Faisant fonction de conseiller pĂ©dagogique : animation d’une action de formation professionnelle collective
 - Directeur d’école : animation d’une rĂ©union de nature pĂ©dagogique : conseil des maĂ®tres, conseil de cycle, conseil Ă©cole-collège

45 min

2 Entretien entre le candidat et le jury. 45 min
 
  1. La deuxième épreuve
Tous les candidats y seraient soumis, et ce dans le dĂ©lai d’un mois après la première Ă©preuve. Elle se dĂ©composerait en 4 sĂ©quences :
 
Séquences Activité Durée
1 Observation en classe d’un PE stagiaire ou titulaire, en prĂ©sence du jury 60 min
2 Analyse immĂ©diatement consĂ©cutive de la sĂ©quence 1 par le candidat avec le PE en prĂ©sence du jury 30 min

3
Production par le candidat d’un rapport de visite sur la sĂ©ance observĂ©e en sĂ©quence 1 qui doit ĂŞtre transmis dans les 2 semaines 45 min

4
(3 à 4 semaines après séquence 2)
Entretien du candidat avec le jury :
 - Il explicite son analyse et ses intentions de la sĂ©quence 2 et prĂ©sente l’écrit professionnel produit en sĂ©quence 3.
 - Le questionnement du candidat par le jury dĂ©passe le cadre de la sĂ©ance observĂ©e et permet au jury d’apprĂ©cier les connaissances pĂ©dagogiques et didactiques du candidat.

60 min

 
> > Les attendus
  • La maĂ®trise des compĂ©tences professionnelles attendues d’un formateur au regard du rĂ©fĂ©rentiel des compĂ©tences du formateur
  • La capacitĂ© Ă  conseiller et Ă  accompagner les professeurs des Ă©coles, en particulier dans les domaines du français et des mathĂ©matiques

L’évaluation

Pour chaque épreuve, le jury s’appuie sur une grille d’évaluation et positionne le candidat par une note sur une échelle de 0 à 20 points.

L’examen est obtenu dès lors que le candidat obtient au moins 10 sur 20 à chaque épreuve. Les domaines de compétences ainsi que les modalités d’évaluation sont précisés par voie de circulaire du ministre chargé de l’Éducation nationale.

La spĂ©cialisation 

Après trois années d’exercice en tant de maître formateur ou conseiller pédagogique, il est possible de se présenter à l’épreuve complémentaire facultative de spécialisation. L’ouverture d’une spécialisation est décidée par le recteur.
 
Les spĂ©cialisations possibles :
  • Arts visuels
  • Éducation physique et sportive
  • Éducation musicale
  • Enseignement en maternelle
  • Enseignement et numĂ©rique
  • Histoire-gĂ©ographie - enseignement moral et civique
  • Langues et cultures rĂ©gionales
  • Langues vivantes Ă©trangères
  • Sciences et technologie
L’épreuve complĂ©mentaire de spĂ©cialisation se dĂ©compose en trois sĂ©quences :
 
Séquences Activité Durée

1

RĂ©daction d’un rapport d’activitĂ©s portant sur les annĂ©es de service effectuĂ©es en qualitĂ© d’instituteur ou de professeur des Ă©coles - maĂ®tre formateur ou de conseiller pĂ©dagogique. Les activitĂ©s recensĂ©es sont valorisĂ©es au regard de la spĂ©cialisation visĂ©e.  

2
Observation par le jury d’une sĂ©ance de formation collective assurĂ©e par le candidat et s’inscrivant dans le domaine de la spĂ©cialisation visĂ©e. 60 min

3

Entretien du candidat avec le jury :
 - Il explicite ses intentions mises en Ĺ“uvre dans la sĂ©quence 2 et prĂ©sente son rapport d’activitĂ©s.
 - Le questionnement du candidat par le jury dĂ©passe le cadre de la sĂ©ance observĂ©e et permet d’apprĂ©cier les connaissances pĂ©dagogiques et didactiques du candidat dans les domaines correspondant Ă  la spĂ©cialisation visĂ©e.

60 min

Le jury est composĂ© d’un IEN n’exerçant pas d’autoritĂ© hiĂ©rarchique sur le candidat, d’un enseignant de l’InspĂ© n’ayant pas contribuĂ© Ă  la formation du candidat et d’un maĂ®tre formateur exerçant dans une autre circonscription.

Admission des candidats ayant obtenu un total de points égal ou supérieur à 10 points sur 20. Les domaines de compétences ainsi que les modalités d’évaluation sont précisés par voie de circulaire du ministre chargé de l’Éducation nationale.

Les postes
 
Les titulaires du Cafipemf sans spécialisation ont vocation à exercer en tant que conseillers pédagogiques de circonscription généralistes ou en tant que maîtres formateurs. Une épreuve complémentaire facultative de spécialisation est nécessaire pour les autres catégories de fonctions comportant une spécialisation.
 
Les enseignants titulaires d’une spĂ©cialisation peuvent, le cas Ă©chĂ©ant, postuler sur des postes Ă  vocation gĂ©nĂ©raliste de conseillers pĂ©dagogiques ou de maĂ®tres formateurs. La spĂ©cialisation est fonction de l’épreuve complĂ©mentaire facultative de spĂ©cialisation choisie par le candidat.
 
Les titulaires d’une spécialisation peuvent être amenés à accomplir des missions qui dépassent le cadre des seules activités correspondant à la spécialisation choisie, dans la mesure où leur mission s’exerce toujours, y compris dans leur spécialité, en référence à la polyvalence de l’enseignant.
 
 
Les missions 
 
Celles-ci restent inchangées. En revanche, une réorganisation pourrait être décidée localement, avec un rééquilibrage vers les missions de formation en Inspé.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
En refondant en grande partie les Ă©preuves de l’examen et sa temporalitĂ© (tout en 1 an au lieu de deux prĂ©cĂ©demment), le ministère espère rĂ©pondre Ă  la pĂ©nurie des personnels certifiĂ©s, pĂ©nurie qui s’est accentuĂ©e depuis une première refonte de l’examen il y a trois ans. Si nous partageons cette prĂ©occupation, nous faisons nĂ©anmoins le constat d’une certification qui se retrouve de fait allĂ©gĂ©e dans ses contenus.
 
Si la pĂ©riode de formation prĂ©-examen garantit le lien avec la recherche, celui-ci se retrouve considĂ©rablement amoindri du fait de la disparition du travail d’écriture longue et rĂ©flexive. Les nouveaux certifiĂ©s resteraient ainsi de bons « techniciens Â», experts de leur pratique, mais ne seraient plus encouragĂ©s Ă  une pratique rĂ©flexive indispensable. Certes, 5 semaines - en particulier les 2 semaines de formation - si elles sont tenues, sont intĂ©ressantes comparativement aux 5 jours actuels (le minimum constatĂ© dans les acadĂ©mies). Cependant, quelle reconnaissance pour le formateur qui accueillera le candidat ?
 
Autre point d’inquiĂ©tude : le recentrage sur le français et les maths. CohĂ©rent avec la stratĂ©gie dĂ©ployĂ©e dans le premier degrĂ©, mais laissant de cĂ´tĂ© la polyvalence propre au mĂ©tier de professeur des Ă©coles.

Relancer l’attractivitĂ© des missions de formateurs c’est essentiel. Les besoins sont rĂ©els et vont s’intensifier. Le ministre oublie une fois de plus qu’un des leviers de l’attractivitĂ©, outre l’amĂ©nagement possible de l’examen, passe Ă©galement par une rĂ©elle reconnaissance et revalorisation des missions. 


 

 
 
 
 
ALC