SECTION SE-Unsa de la MANCHE - MAISON DES SYNDICATS - 2BIS RUE LEON DERIES - BP 421 - 50000 SAINT LO CEDEX
Tél. 02 33 57 64 59 - Por. 06 75 88 98 23 - 50@se-unsa.org

 
[compte rendu disponible] Remplacement dans la Manche : audience Ă  la DSDEN
Article publié le jeudi 1er octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Après le courrier intersyndical adressé à la DSDEN, M. Bourrée, secrétaire général et IA-DASEN par intérim, reçoit aujourd'hui jeudi 1er octobre les représentants des organisations syndicales.

A partir des nombreuses remontées de terrain des écoles et des remplaçants, nous souhaitons aborder au titre du SE-UNSA 50 les points suivants :

Déficience en remplaçants dans le département

(- 20 postes dans la Manche Ă  rapporter aux 21 suppressions de postes dans l'Orne et aux 8 suppressions de postes dans le Calvados).

En regard de ce contexte, nous interrogerons la DSDEN sur :

  • le nombre de brigades affectĂ©s sur des complĂ©ments de dĂ©charge (affectation Ă©loignĂ©e de leur mission première, on aurait pu nommer des TRS ou des fractionnĂ©s sur ces postes) ;
  • le nombre de brigades rĂ©ellement disponibles Ă  l'heure actuelle pour effectuer des remplacements courts ou longs.
  • la gestion des collègues Ă  80%. En 2018, un document interne de la DSDEN que le SE-UNSA 50 s'Ă©tait procurĂ© mettait en lumière qu'Ă  un mois du terme de l'annĂ©e scolaire, 155 jours de remplacement demeuraient inutilisĂ©s. Le SE-UNSA 50 demande qu'un bilan rĂ©gulier de l'utilisation de ces journĂ©es soit communiquĂ© aux organisations syndicales reprĂ©sentatives en CAPD.
  • la question des collègues dont le poste est composĂ© de dĂ©charge Ă  83% et Ă  17% de remplacement. Comment sont-ils utilisĂ©s ?
  • Plusieurs brigades nous ont signalĂ© ne pas avoir Ă©tĂ© appelĂ©s en dĂ©but d'annĂ©e pendant plusieurs jours de suite, lĂ  encore nous demandons davantage de transparence Ă  l'administration.
  • La question des directeurs officieusement contraints d'assurer les remplacements lorsque l'absence tombe leur jour de dĂ©charge est tout aussi primordiale. Ces collègues dĂ©jĂ  surchargĂ©s doivent pouvoir rĂ©cupĂ©rer leurs journĂ©es de dĂ©charge ou, pourquoi pas, disposer de crĂ©neaux de rĂ©cupĂ©ration pour dĂ©passement d'ORS (comme les brigades).
  • ...

Situation des collègues remplaçants

Le fonctionnement mis en place cette année : pas d'appel aux brigades avant 9h15-9h30 a pour conséquence une arrivée très tardive dans les écoles (ce qui peut susciter des incompréhensions dans les équipes), reconduite au jour le jour d'un remplacement de 3 jours entraînant une arrivée tardive dans la même école et pour le même remplacement 3 jours de suite.

Le climat actuel ajouté à l'incertitude liée aux modalités de récupération pour dépassement d'ORS nourrit et aggrave les risques psycho-sociaux liés à la mission de remplaçants.

Nous souhaitons que la DSDEN fasse lĂ  encore preuve de transparence.

Vous pouvez retrouver le compte rendu de cette audience ici.
 

 
 
 
 
 
ALC