SECTION SE-Unsa de la LOZERE - ESPACE JEAN JAURES - RUE CHARLES MOREL - 48000 MENDE
Tél. 04 66 65 18 93 - Por. 06 89 78 81 96 - 48@se-unsa.org

 
CHSCTD du 06 mai sp√©cial reprise : les r√©ponses d√©partementales.
Article publié le vendredi 8 mai 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Ce CHSCT avait un seul et unique sujet : la réouverture des écoles le 11 mai et des collèges le 18 mai

Que contient le Plan de reprise départemental ?

Ce plan départemental devait être présenté cette semaine avant envoi aux IEN et personnels de direction, pour une rentrée lundi prochain dans les écoles.

Le DASEN, malgré notre insistance, a refusé de communiquer le projet aux membres du CHSCTD pour servir de base à la discussion, ce qui pouvait amener permettre de le compléter. De même, il a refusé d'accéder à notre demande d'intégrer à sa circulaire un lien renvoyant à la liste récemment actualisée des personnels fragiles (vous la trouverez ici).

Ce plan a été envoyé à tous les enseignants du 1er degré jeudi 7 mai en fin de journée. Vous le trouverez en annexe de cet article.

 

Les écoles reprendront-elles le 11 mai ?

Le 11 mai sera le jour de la pré-rentrée des enseignants du 1er degré. Cette pré-rentrée peut être prolongée d'un jour, le 12 mai. Elle doit permettre aux équipes de préparer l'accueil des élèves du point de vue organisationnel. Les personnels fragiles peuvent demander à leur IEN de faire la pré-rentrée en distanciel (visio conférence).

Dans les collèges, cette semaine permet la préparation du retour des élèves de 6ème et 5ème le 18 mai.

Que faire s'il y a plus d'élèves que ce que pourront accueillir les enseignants présents ?

Le DASEN précise qu'il n'a pas été informé de problèmes de ce genre. Ce n'est pourtant pas les informations que nous avons pour certaines écoles et le lui avons dit.Nous n'avons pas pu obtenir de réponse plus précise.

Pour rappel, le SE-Unsa vous conseille d'informer par √©crit de toute difficult√© √† mettre en oeuvre la rentr√©e, en pr√©sentant les raisons, √† l'IEN, au Dasen, √† la pr√©f√®te et √† la collectivit√© locale. Mod√®le de courrier du conseil des ma√ģtres dans cet article : http://sections.se-unsa.org/48/spip.php?article1060 N'oubliez pas de nous envoyer une copie de votre courrier pour que nous puissions demander √† ces destinataires la r√©ponse apport√©e.

Qui va valider la réouverture des écoles ?

Le dasen nous indique que c'est le premier ministre...

Précisons que les plans ou protocoles de réouverture de chaque école doivent être adressés à l'IEN qui doit faire un retour à chaque directeur-trice.

Que faire si on constate une dégradation de ses conditions de travail ?

Surcharge considérable de travail, calendrier intenable, stress important, pas de moyens donnés pour mener nos missions, RPS indiscutables dans la situation actuelle. Nous avons dit tout cela au Dasen. Pour lui, le cadre posé par le protocole ministériel et la circulaire est au contraire vecteur d'une grande sérénité et le cadre est très apaisé. Il ne voit pas de contraintes majeures à l'organisation demandée. Toutefois, il a décidé d'octroyer 2 jours de pré-rentrée pour plus de facilité.

Vous ne vous sentez pas apais√©.e ? Faites part de votre situation √† votre IEN, par √©crit (le courrier du conseil des ma√ģtres qui recense vos difficult√©s organisationnelles peut aussi faire part des RPS ressentis, le mod√®le de courrier est l√†). Aucune aide ne vous est apport√©e ? Vous pouvez compl√©ter une fiche du Registre Sant√© et S√©curit√© au Travail et la transmettre √† l'IEN (ou chef d'√©tablissement pour le 2nd D), via votre directeur-trice le cas √©ch√©ant. Quelle que soit la d√©marche entreprise, mettez nous en copie de vos envois. En tant que repr√©sentants des personnels en CHSCT, nous pouvons vous accompagner.

D'autres informations sur le préjudice d'anxiété, le signalement d'alerte et le droit de retrait dans cet article.

 

La circulaire ministérielle prévoit que les directeurs-trices puissent être déchargé-es de classe pendant 2 à 3 semaines. Qui se chargera de leurs élèves ?

Nous avons posé la question au Dasen, lui faisant part de notre scepticisme sur la faisabilité. Il précise qu'il s'agit d'une possibilité qui est offerte, qu'il faut s'adapter à chaque situation et l'appliquer quand c'est possible...

Les personnels pourront-ils bénéficier d'autorisation d'absence ? Dans quelles situations ?

Oui

Les personnes fragiles, ou dont le conjoint ou un enfant est fragile, devront demander une autorisation d'absence à leur IEN (1er degré) ou leur chef d'établissement (2nd degré) et leur faire part de leur volonté de télétravailler. L'autorisation d'absence permettra d'être dispensé de présentiel. La demande doit être accompagnée d'un certificat médical.

Dans le cas d'un personnel fragile, le SE-Unsa vous conseille de contacter votre médecin traitant pour qu’il fasse un certificat médical attestant que votre état de santé est incompatible avec une reprise en présentiel sans préciser la pathologie. Votre employeur n’a pas à le savoir. Liste des personnels vulnérables

La même démarche doit être faite si la crèche, halte garderie, école de l'un de vos enfants ne rouvre pas.

Dans le cas o√Ļ un enseignant, malgr√© la r√©ouverture de la structure d'accueil d'un enfant, souhaiterait le garder √† la maison, il devra aussi faire une demande d'autorisation d'absence avec t√©l√©travail. Cela ne sera plus possible √† partir du 1er juin.

Nos conseils ici.

Pour plus d'infos sur ce sujet, lire cet ARTICLE sur le site de l'UNSA-Education Occitanie. Vous trouverez notamment comment faire une demande d'ASA. 

Et si c'est une directeur.trice ou un chef d'établissement qui ne peut pas reprendre ?

Ecole 

Le dasen indique que la situation sera évaluée par l'IEN, ça devrait être à un adjoint d'assurer le relais.

Collège : l'adjoint prend le relais

Sauf qu'il n'y en a pas dans la plupart des cas !

Pour le SE-UNSA, on ne peut pas se satisfaire de cette réponse. Quand un principal est malade et qu'il est seul, un autre principal est envoyé pour le suppléer. Nous demandons à ce que cette règle soit appliquée dans le cas d'une demande d'autorisation d'absence. Pour les écoles, assurer de la direction au pied levé dans la situation actuelle est complexe, ne pas hésiter à faire appel aux équipes de circonscription.

Quelle prise en charge pour les enfants des personnels "indispensables" ?

Ils doivent être accueillis en continu

Ce sont les mêmes enfants que durant la période de confinement. Ceux-ci, si une alternance des jours d'accueil est nécessaire, devront être accueillis tous les jours.

Les personnels en présentiel devront-ils continuer à assurer la continuité padagogique de leur classe à distance?

Non !

Après une forte intervention de l'UNSA et d'autres organisations syndicales, le Ministre a apporté des précisions dans une vidéo diffusée sur facebook le 1er avril.

Soit on est en présentiel, soit en distanciel.

Pour les enseignants présents et qui ne pourront plus assurer la continuité pédagogique à distance, le CNED, CANOPE et France 4 travaillent à des améliorations des plateformes existantes ("Ma classe à la maison" "Lumni"...)

Cependant, en fonction des organisations retenues et d'éventuelles rotations des personnels enseignants, on peut envisager être présent 2 jours et faire du distanciel les 2 autres (de chez soi ou sur place).

Comment sera fait l'appel des élèves ?

Avec précision

On s'en doute, l'appel devra √™tre fait avec rigueur, surtout dans les coll√®ges o√Ļ un groupe ne restera pas toute la journ√©e avec le m√™me enseignant.

Le DASEN précise que les parents doivent se tenir à leur décision d'envoyer ou pas leur enfant. On ne peut pas imaginer une variation du nombre d'élèves accueillis sans que ce soit organisé.

Le Dasen rappelle que l'assiduit√© scolaire est une obligation, m√™me √† distance. Il rappelle la vigilance particuli√®re √† apporter aux enfants d√©crocheurs ou potentiellement victimes de maltraitance. Nous lui avons rappel√© que le volontariat des familles pour un retour en classe faisait dispara√ģtre des radars ces enfants. Les services sociaux acad√©miques en faveur des √©l√®ves doivent √™tre contact√©s en cas de doute. 

Les enfants des ULIS seront-ils accueillis ?

Oui

Leurs parents seront tout particulièrement incité à faire rentrer leurs enfants. Mais l'inclusion devra prendre une forme différente, puisque le groupe classe n'existera plus tel qu'il était avant le confinement.

 

Quelle organisation pour les PsyEN des RASED ?

Dans le 1er degré, ils ont envoyé les modalités de prise en charge des élèves aux directeurs.trices.

Les ATSEM auront-elles un r√īle particulier ?

Non

Sur le temps scolaire, on ne peut pas leur donner un groupe d'√©l√®ves en responsabilit√© si elles ne sont pas avec un enseignant. Elles peuvent √™tre responsables d'un groupe si la mairie ou collectivit√© a donn√© son accord et que ce temps est identifi√© comme du temps de garderie ou accueil municipal. Bien s√Ľr, s'assurer du volontariat des concern√©es est vivement recommand√© !

Les personnels auront-ils des protections sanitaires à leur disposition ?

Oui

Le protocole sanitaire précise ce point. La distribution dans les écoles a commencé, puis ce sera fait dans les collèges. Si ces masques n'étaient pas à disposition le 11 mai dans les écoles, le SE-UNSA vous conseille d'immédiatement faire une alerte.

Le DASEN a command√© la confection de visi√®res aux profs de techno (faites aves les imprimantes 3D) qui seront distribu√©es dans les √©coles pour les enseignants de maternelle, atsem et aesh. 

Pour rappel, leur usage n'est pas prévu par le protocole sanitaire.

Seul le port du masque est obligatoire quand les règles de distanciation ne sont pas respectées (moins d'1m de distance). Il est conseillé pour les autres situations.

Serons-nous formés à l'usage des masques et aux gestes barrières ?

Oui !

  D√®s lundi 11 mai, les infirmi√®res se rendront dans toutes leurs √©coles et coll√®ges pour former les personnels. Des ressources en ligne seront mises √† disposition.

 

Que faire en cas de sympt√īmes chez en enfant ou un personnel pouvant faire penser au covid-19 ?

Appliquer strictement le protocole prévu

Cf p.52 du protocole écoles et p.51 du protocole collèges/lycées :

- isolement immédiat avec un masque

- appel des parents/responsables légaux

- rappel aux parents : consulter un médecin, qui décidera d'un éventuel test

- nettoyage approfondi de la pi√®ce o√Ļ a √©t√© isol√© l'√©l√®ve/personnel.

- en cas de test positif : information des services académiques, information des parents d'élèves et personnels qui auraient pu être en contact avec l'élève

En cas de sympt√īmes chez un personnel : m√™mes d√©marches (on oubliera les parents...)

En réponse à notre question, le dasen indique que l'absence de thermomètre à distance dans une école ou un établissement ne peut constituer un droit d'alerte recevable.

Que doit faire un élève ou un personnel habitant dans un département "rouge" ?

Il reste chez lui et télétravaille

 

Comment envisager la rentrée de septembre 2020 ?

Elle devra se faire à la fois avec un virus sans doute encore présent, et tout en accueillant tous les élèves. Cela demandera de nouvelles procédures, notamment d'hygiène.

 

 

 


   Protocole sanitaire ecole   
(1 Mo)
   Protocole sanitaires coll   
(1 Mo)
   Plan d√©partemental   
(127.9 ko)
 
 
 
 
 
ALC