Retour à l'article normal

SE-UNSA 44


 Par SE 44
 Le  jeudi 21 janvier 2016

L’Intersyndicale s’adresse à Madame la ministre de l’Education Nationale

 

L'intersyndicale SE-UNSA, SNUipp-FSU, SGEN-CFDT  de Loire Atlantique a boycotté la Commission Paritaire Administrative Départementale qui devait se tenir ce jour pour exprimer le manque de  prise en compte de l’expression syndicale indispensable à un véritable dialogue social.

En effet, dans les écoles primaires publiques du département, à la rentrée de septembre 2015, ce sont près de 400 enseignants qui attendaient encore leur affectation.

La rentrée a été difficile dans de nombreuses écoles, la situation n'est devenue acceptable qu'après plusieurs semaines. Cela est dû aux profondes modifications d'affectation des enseignants, décidées unilatéralement par l'Inspecteur d'Académie, malgré les mises en garde répétées de l'ensemble des organisations syndicales.

A ce jour, le voeu géographique obligatoire qui a entraîné un profond sentiment d'injustice, est toujours d'actualité, et cela produira de nouveau une inéquité de traitement des personnels.

 Nos organisations s'adressent donc à la ministre de l'Éducation Nationale pour lui demander :

- d'intervenir auprès de Monsieur l'Inspecteur d'Académie de Loire-Atlantique pour qu'un dialogue social constructif retrouve sa place dans notre département.

- la réécriture de la note de service n° 2008-150 du 29-10-2008   prenant en compte les besoins et les réalités dans les départements.

- que les outils nationaux de gestion du mouvement des personnels permettent un traitement équitable des affectations.

La CAPD est reportée au mercredi 27 janvier 2016.

NB:  Vous trouverez, ci-dessous, le courrier envoyé à Madame la Ministre de l'Education Nationale. Les pièces jointes à ce courrier se trouvent dans les articles précédemment publiés sur notre site.