Retour à l'article normal

SE-UNSA 44


 Par SE 44
 Le  mardi 17 mars 2020

Audience du mardi 17 mars, avec Monsieur le Directeur Académique

 

 

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de l'audience téléphonique du 17 mars avec le DASEN.

Vous trouverez ici notre position nationale et le justificatif de déplacement à télécharger.

 

 

L'audience prévue à l'origine à la DSDEN s'est tenue en conférence téléphonique suite aux nouvelles annonces du Président de la République.

Cette audience a porté sur les points suivants :

  • La continuité pédagogique :

Suite aux annonces de confinement, le suivi pédagogique doit continuer de se mettre en place mais de manière la plus distancielle possible, il en va de même pour le suivi administratif lorsque c'est possible.

Monsieur le Directeur Académique a bien insisté sur le fait que des permanences dans les écoles ne peuvent être faites que sur la base du volontariat et lorsqu'elles sont nécessaires (dépôt du travail pour les familles qui n'ont pas d'accès internet, accueil des enfants de soignants)

Suite à nos questions sur l'annonce du Ministre de l'Intérieur concernant l'obligation d'avoir un "justificatif de déplacement professionnel", Monsieur le Directeur Académique a admis qu'il lui serait impossible d'en fournir à tous les enseignants. Cela serait également contraire à l'obligation de confinement.

Il en sera fourni un à toutes les directrices et à tous les directeurs ainsi qu'aux enseignant.e.s volontaires pour accueillir les enfants des personnels du corps médical, que ce soit sur sa propre école ou sur une école où ces élèves seront regroupés. (travail fait par les IEN en lien avec les Mairies). Néanmoins, Monsieur le Directeur Académique a dit se rapprocher de la gendarmerie et de la police pour qu'une certaine souplesse soit mise en place pour les collègues se rendant dans leur école sans cette autorisation, notamment pour les permanences déjà programmées. (Cela demande à être validé pour que personne ne prenne le risque d'être verbalisé).

S'il n'y apas d'accueil les permanences puvent être ponctuelles et il n'y apas d'obligation d'avoir un contact avecles famillesz, le matériel pouvant être déposé à un endroit donné.

Monsieur le Directeur Académique a bien souligné qu'une permanence n'est pas nécessaire toute la journée, elle peut avoir lieu que pendant quelques heures.Pour cela, il suffit d'afficher les heures et les jours de présence. Le SE-UNSA a soulevé un nouveau problème concernant le confinement et "l'attestation de déplacement dérogatoire". En effet, le déplacement à l'école pour des parents n'est pas mentionné et Monsieur le Directeur Académique a précisé que le Ministre de l 'Education Nationale a confirmé que les parents pouvaient se déplacer mais sans enfant.

Le SE-UNSA constate encore des manques, certaines réponses ne nous rassurent pas et demandent à être confirmées par écrit. Comment empêcher des parents d'arriver en même temps alors que les regroupements sont formellement interdits ?

Une nouvelle fois, le SE-UNSA a soulevé les problèmes techniques que rencontrent les différents outils Education Nationale tant pour les personnels que pour les élèves et leur famille. 

Monsieur le Directeur Académique admet que cela est compliqué et qu'il faudrait que les connexions ne soient pas toutes simultanées. Il va se rapprocher des chefs d'établissement, concernant E-lyco, pour voir la possibilité de proposer un étalement des connexions aux élèves.

 

  • L'accueil des enfants de parents travaillant dans le corps médical :

Les règles ont été rappelées car elles ont évolué depuis vendredi dernier : les 2 parents travaillant dans le corps médical (justificatif à produire comme une carte professionnelle) ou bien un des deux parents,  l'autre devant produire une attestation de son employeur sur une présence physique nécessaire.

Lundi 16 mars,sur les 100 000 élèves du 1er degré de la Loire Atlantique, 170 élèves accueillis ont été recensés selon les remontées . Les IEN travaillent avec les mairies sur des regroupements sur un même site scolaire. Les enseignants volontaires, de l'école ou des écoles d'où viennent les élèves, les accueilleront sur les horaires de l'école. En revanche, les temps périscolaires, dont la pause méridienne, doivent être assurés par les mairies. Exceptionnellement, une autorisation peut être demandée aux parents si la mairie n'a pas mis en place l'accueil du midi. Monsieur le Directeur Académique va de nouveau écrire aux mairies pour rappeler leurs obligations.

Nous avons souligné que le volontariat est valable également dans les mairies et que certaines écoles n'ont pas été nettoyées à l'issue des élections municipales et qu'il en est de même pour l'accueil périscolaire.

Le SE-UNSA a souligné le stress engendré chez les personnels de n'avoir aucune protection. Concernant des masques, cela ne sera pas possible a rappelé Monsieur le Directeur Académique mais que ce sont bien les gestes barrières qui sont nécessaires ( quid des jeunes élèves ?).

  • Les instances à venir

Les différentes instances sont suspendues à une directive ministérielle qui devrait arriver jeudi.

Se tiendront-elles en distanciel ou seront-elles reportées ?

L'objectif, a rappelé Monsieur le Directeur Académique, est que la prochaine rentrée se fasse à la date prévue.

 

Le SE-UNSA constate toujours des points imprécis avec des directives contradictoires entre :

  • confinement et continuité pédagogique pour les familles dépourvues d'outils informatiques
  • des personnels confinés sans connexion et  continuité pédagogique
  • confinement et déplacements nécessaires pour l'accueil des enfants des personnels soignants et le suivi administratif.

Sur ce dernier point, on se doit d'être solidaires mais le SE-UNSA rappelle comme l'a fait Monsieur le Directeur Académique que c'est sur la base du volontariat. 

 

Monsieur le Directeur Académique nous a informé que tous les personnels de l'académie revcevront un nouveau courrier de Monsieur le Recteur.