SECTION SE-Unsa de la LOIRE ATLANTIQUE - 6 PLACE DE LA GARE DE L ETAT - CP 6 - 44276 NANTES CEDEX 2
Tél. 02 40 35 06 35 - [Mél.]

 
Pourquoi l’UNSA n’appelle pas Ă  la grève du 31 mars ?
Article publié le dimanche 27 mars 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Vous trouverez en pièce jointe, le texte de la motion qui a été votée au Conseil national de l’UNSA à propos de notre positionnement sur la loi EL KHOMRI.

Ce texte a été voté à l’unanimité du conseil national.

Il confirme avec clarté le positionnement de réformistes exigeants et combatifs qui est le nôtre et appelle à poursuivre notre action en interpellant les parlementaires qui vont devoir débattre et amender la nouvelle version de ce texte.

Cette unanimité de la décision de l’interprofessionnel Unsa doit être saluée. Elle fait suite à des débats sereins et argumentés lors du conseil national.

Il va de soi que dans ce contexte le SE-Unsa, n’appelle pas à l’action du 31 qui apparait de plus en plus comme un fourretout incompréhensible par l’opinion publique et une instrumentalisation politique à la veille d’échéances nationales majeures.

Ainsi l’intersyndicale « anti rĂ©forme du collège Â» appelle Ă  rejoindre le mouvement du 31, ce qui correspond plus Ă  un aveu de faiblesse qu’à une reprise de la mobilisation. Notre place ne peut pas ĂŞtre dans ces cortèges.

En réponse aux attentes et préoccupations de ses syndicats et de ses fédérations, le Conseil national appelle à maintenir la pression. C’est pourquoi il mandate le Secrétariat national pour agir auprès du gouvernement, des députés et sénateurs et mettre en place, à tous les niveaux, un plan d’actions, allant jusqu’à la mobilisation si nécessaire, pour appuyer ces revendications pendant la phase parlementaire.

 


   Motion du CN UNSA   
(222.4 ko)
 
 
 
 
ALC