SECTION SE-Unsa de la LOIRE ATLANTIQUE - 6 PLACE DE LA GARE DE L ETAT - CP 6 - 44276 NANTES CEDEX 2
Tél. 02 40 35 06 35 - 44@se-unsa.org

 
CDEN du 5 juillet carte scolaire 1er degré
Article publié le mercredi 6 juillet 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
UN CDEN affligeant.
 
Mardi 5 juillet au  soir s'est tenu le dernier CDEN de l'année. Le quorum n'étant pas atteint, nous avons commencé à 18H. 4 déclarations liminaires (FCPE, FAL, UNSA Education, SGEN, FSU).

Vous pouvez retrouver la nôtre en pièce jointe en bas de cet article.

Madame la Directrice Académique a commencé la séance en répondant à ces déclarations, mais ses réponses appelant des questions de la part des différents partenaires, le coeur du sujet du CDEN, à savoir les ouvertures et fermetures de classes a totalement été relégué en toute fin de séance.
 
L'intersyndicale a rappelé sa demande à inscrire Nelson Mandela en REP+. Le ministère renvoit le bébé au département qui nous répond que ce n'est pas possible et renvoit la balle brûlante au ministère... Bref aucun responsable ni aucune volonté de quiconque de gérer cette situation de crise.
 
Madame le Maire de Bouguenais s'était déplacée pour défendre l'ouverture d'une 10eme classe à l'école Chateaubriand de Bouguenais, après avoir reçu le matin une délégation de parents ainsi qu'une représentante du SE UNSA, venus porter leur volonté d'ouvrir cette 10eme classe.  Puis elle s'en est allée, ayant d'autres obligations. Madame la Directrice académique lui a répondu qu'elle verrait avec elle courant août. L'UNSA a défendu ce dossier durant ce CDEN et a monté le ton quand on s'est permis de lui couper la parole.
 
Au bout de plus d' 1h 30  le power point préparé sur des généralités et surtout pas sur le tableau des ouvertures et fermetures de classes nous a été présenté avec en préambule : "je ne vous montrerai pas les documents car vous les avez reçus par mail"...
 
Le vice-président a trouvé cette partie intéressante, pas nous !!! Nous ne sommes revenus sur aucun des dossiers des écoles ! UNSA FSU SGEN ont voté contre. FCPE et FAL se sont abstenus. le vice-président du conseil départemental a voté pour.
 
Une élue nous a posé la question en apparté : pourquoi vous votez contre ? ....
 
Conclusion : de la défiance de la part des officiels pour les organisations syndicales et les représentants de parents, de la politesse et du respect  pour les représentants politiques des villes régions et départements, une incroyable méconnaissance de la réalité de nos écoles des politiques et de l'Education Nationale,  une désorganisation de cette instance qui aura duré plus de 2 h 30 pour n'aboutir à rien, sauf à des rancoeurs et des incompréhensions.
 
Et tout cela parce que les Institutions ne veulent pas travailler avec l'ensemble des partenaires pour une école de la République, parce qu'il y a un  refus systématique de transparence  à propos des critères  pour les ouvertures et  fermetures de classes, les  temps partiels sur autorisation, et pour bien d'autres sujets encore. Parce que nous sommes dans une politique de comptables, déshumanisée par 5 ans de Blanquerisme.
 
UNSA Education a rappelé sa volonté de négocier et discuter, mais malheureusement il n'y a toujours aucune écoute et envie de travailler avec les organisations syndicales. Nous souhaiterions pourtant pouvoir travailler au bien-être des élèves et des collègues, mais cette deuxième année avec Madame la Directrice Académique n'en prend toujours pas le chemin.

Concernant le passage des écoles d'application Dolto et Chédid en écoles ordinaires, l'UNSA Education est satisfaite de cette décision pour laquelle elle était intervenue à plusieurs reprises auprès de la DASEN et du recteur depuis plusieurs années. En effet les poste sde PEMF n'ont plus de raisons d'être regroupés et ce dispositif retardait la nomination des collègues non formateurs.


   déclaration CDEN 5 juill   
(460.5 ko)
 
 
 
 
 
ALC