SECTION SE-Unsa de la LOIRE ATLANTIQUE - 6 PLACE DE LA GARE DE L ETAT - CP 6 - 44276 NANTES CEDEX 2
Tél. 02 40 35 06 35 - 44@se-unsa.org

 
Relevé de conclusion d’audience entre l’intersyndicale SNUipp-FSU, SUD éducation, FO, SE-UNSA, SGEN-CFDT et l’Inspection Académique
Article publié le jeudi 30 décembre 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
La DASEN est représentée par le DASEN adjoint et par le Secrétaire général. Les O.S. présentes sont : SE-UNSA, Sgen CFDT, Snudi FO, Snuipp-FSU, SUD éducation.
 
Les organisations syndicales demandent une explication sur l'information faite aux écoles du caractère soi-disant illégal ou irrégulier de la grève. En effet, dès le vendredi 10 décembre les organisations ont contacté le cabinet de la DASEN pour l’informer de l’existence des préavis de grève nationaux couvrant les personnels. Une demande lui a été faite de contacter la co-secrétaire du Snuipp FSU, pour explication, sans réponse de sa part.
L’Inspecteur d’Académie  Adjoint répond que malgré des recherches, ils n’ont pas trouvé les préavis ou relevé de conclusion des négociations préalables  (pourtant sur le site du ministère!).
Les OS expliquent avoir envoyé à la DASEN un courrier intersyndical comprenant en pièce jointe les 4 préavis de grève dès 7h le lundi matin et s’étonnent du fait que les IEN n’aient communiqué sur la prétendue illégalité de la grève qu’à 16h ce même jour. Pour expliquer ce délai, le secrétaire général rétorque qu’ils ont « beaucoup de mails à traiter ».
Les OS présentes estiment que c'est une atteinte au droit de grève des collègues.
Les organisations syndicales estiment que la communication avec l’Inspectrice d’Académie est  pour le moment inefficace et demandent à connaître rapidement son mode de fonctionnement quant aux relations et échanges avec les organisations syndicales. Elles demandent à être reçues en audience.
 
Le DASEN Adjoint répond qu’il prend note de la demande d’audience et qu’il la transmettra mais qu’il nous conseille de l’envoyer aussi par écrit…

 

Les organisations syndicales annoncent les raisons de la grève et portent les revendications:

Dans toutes les écoles du département les élèves à besoins éducatifs particuliers font les frais d’une absence de moyens, ce qui entraîne également de la maltraitance pour ces élèves, les autres élèves dans les classes ordinaires, les personnels AESH, ATSEM et Enseignant·es.
Cette absence de moyens se retrouve aussi bien dans l’éducation nationale qu’au niveau des établissements médico-éducatifs.
Les personnels de l’éducation nationale dénoncent une impossibilité d’enseigner et un état d’épuisement général.

Les personnels représentés par les organisations syndicales demandent:

- des créations d'un nombre suffisant de postes d’AESH, de RASED, de Maitres·ses plus, d’enseignant·es en CASNAV pour pourvoir aux besoins des élèves porteurs de handicap ou à besoins particuliers, des autres élèves et des personnels.
Le manque de ces personnels est d’autant plus criant avec la crise sanitaire et l’absence de remplaçants. Les classes ne fonctionnent plus correctement, accroissant la souffrance de tou·tes, élèves et personnels.
- des places supplémentaires en établissements médico-éducatifs permettant d’accueillir tous·tes les élèves ayant une notification pour ce type d’établissement.
- des formations (formation initiale et continue) spécifiques sur tous les types de besoins particuliers des élèves, aussi bien pour les AESH que les enseignant·es
 
 
 
 
 
 
ALC