SECTION SE-Unsa de la LOIRE ATLANTIQUE - 6 PLACE DE LA GARE DE L ETAT - CP 6 - 44276 NANTES CEDEX 2
Tél. 02 40 35 06 35 - 44@se-unsa.org

 
CTSD du 13 octobre - rentrée 1er et 2nd degrés
Article publié le mercredi 14 octobre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Compte-Rendu du CTSD du 13 octobre 2020

Monsieur le Directeur Académique se félicite que l’instance se tienne en présentiel, mais que pour cela il faut des salles suffisamment grandes
1-    Approbation du Procès Verbal du 2 septembre 2020 :  approuvĂ© Ă  l’unanimitĂ©

2-    DĂ©clarations liminaires : Vous trouverez celle de l’UNSA Education 44 ICI

Monsieur le Directeur Académique précise qu’il est en lien avec le département et est bien au courant des situations tendues.


Des réponses seront apportées par le conseil départemental au CDEN du jeudi 05 octobre.


Concernant le contexte sanitaire :
•    Masques, entretien des locaux, distanciation physique, limitation de brassage, moments dĂ©licats pour l’établissement des listes de contacts : rĂ©crĂ©ations, restauration, pĂ©riscolaire, pauses, cours d’EPS sont autant de contraintes pas toujours simples Ă  respecter.
•    Monsieur le Directeur AcadĂ©mique s’engage Ă  envoyer le tableau des cas confirmĂ©s aux OS, l’ARS indique que le lieu principal de contamination n’est pas dans les Ă©tablissements scolaires mais les cas sont en forte hausse cette semaine.
 
Aucun établissement n’est fermé en Loire Atlantique, il y a mutualisation pour accueillir certains élèves ailleurs.
NB : Grande baisse des Ă©victions d’élèves dans le 1er degrĂ© suite Ă  l’allègement du protocole… (964 mi-septembre, 47 dĂ©but octobre)  mais en revanche grosse hausse rĂ©cente des Ă©victions des Ă©lèves du 2nd degrĂ©.
Monsieur le Directeur Académique remercie tous les personnels ainsi que les élèves de respecter les mesures barrière, y compris le port du masque par les élèves du 2nd degré.


L’ UNSA Education fait remarquer qu’il est demandé aux personnels en éviction de continuer à travailler en distanciel, or si ces chiffres augmentent, il sera de plus en plus difficile pour les établissements de gérer à la fois le présentiel et le distanciel, surtout avec de plus en plus de personnels absents à tous les niveaux.


Monsieur le Directeur Académique partage cette analyse et il en a été question la veille lors des Etats Généraux du Numérique pour tenter d’anticiper ces problèmes. Néanmoins il persiste le problème des moyens : moyens numériques pour les enseignants, les élèves et les familles sans compter le manque de temps pour enseigner dans de bonnes conditions.
Le DASEN n’a pas de ligne budgétaire pour cet équipement, n’a pas d’injonctions, propose des pistes que les Enseignants peuvent saisir ou non. Les enseignants se débrouillent donc comme ils peuvent sans moyens supplémentaires.
Des moyens sont donnés pour le dispositif devoirs faits, des HSE ont été distribuées en fonction des demandes mais les personnels ne peuvent pas forcément s’en saisir vu leur état de fatigue et d’implication déjà épuisé.
L'UNSA Education fait remarquer que ce sont des moyens humains dont on a besoin et non d’HSE.
Les collègues des 1er et 2nd degré sont épuisés car ils se débrouillent et font du mieux qu’ils peuvent malgré le manque de moyens et les injonctions permanentes et souvent contradictoires.


Concernant l’Orientation des élèves Monsieur le Directeur Académique note que l’écart entre les demandes des familles et les décisions prises diminue, presque plus de maintiens en 3ème.
Baisse du nombre de candidats pour la voie Pro et meilleur taux de satisfaction, il reste des places dans certaines branches


3-    Ajustements de structures :
•    ouverture d’une classe de seconde au lycĂ©e Claudel de Blain, ainsi qu’au lycĂ©e de Pornic
•    fermeture d’une classe de seconde Ă  la Herdrie Ă  Basse Goulaine, Ă  Carcouet Ă  Nantes et dans deux autres Ă©tablissements
La 1ère pro apparait dans Affelnet, 109 élèves de moins en 1ère technologique, seconde année de baisse.
Ouverture d’une division STMG et une ST2S de moins au lycée de la Colinière.

4-    Effectifs et moyens

•    1er degrĂ© : on avait prĂ©vu une hausse de 36 Ă©lèves et en fait on perd 666 Ă©lèves (mĂŞme diffĂ©rentiel dans le privĂ© donc pas de fuite), surtout hors Education Prioritaire et  en maternelle : enfants de 3 ans qui ne seraient pas revenus Ă  l’école après le confinement ? instruction Ă  domicile ? Il y a sans doute le flux migratoire naturel habituel pendant l’étĂ© vers Nantes,  qui  n’a pas eu lieu cette annĂ©e… les enfants du voyage et Rom ne sont sans doute pas revenus, le nombre de naissances a diminuĂ© comme partout en France alors que la Loire Atlantique Ă©tait Ă©pargnĂ©e jusqu’à prĂ©sent.
Prévu +300 élèves en élémentaire, en fait +116
La Loire Atlantique était la seule à avoir des prévisions positives dans l’Académie, cela va sans doute s’estomper.
Les ouvertures étaient conséquentes, dont 120 classes pour dédoublements CP et CE1 en Education Prioritaire.
Etude géographique en cours pour situer les baisses mais apparemment surtout dans la métropole nantaise, par contre hausse à Blain Nozay.
150 demandes de plus d’instruction à domicile, 1er et 2nd degrés confondus.
65 postes de remplaçants créés en 5 ans et pourtant encore de nombreuses classes sont non remplacées en hiver habituellement, risques encore plus forts cette année.
Les postes de remplaçants manquants risquent de remettre en cause certaines formations aussi.
La baisse des seuils a été effective en GS en Loire Atlantique, elle continuera (certains départements ne l’ont pas mise en place)

•    2nd dĂ©grĂ© : 44263 collĂ©giens en septembre 2019, 44784 attendus en septembre 2020, manquent 277 Ă©lèves, sans doute dĂ» Ă  la baisse des redoublements en 3ème.
Ouverture d’une classe de 5ème au collège de Montoir de Bretagne
Collège : 25 divisions ont été créées donc E/D va baisser même si cela n’est pas vrai partout.
LycĂ©es : 22173 Ă©lèves en sept 2019, 22050 attendus Ă  la rentrĂ©e 2020 or baisse de 264  Ă©lèves, baisse des redoublements en terminale, 11 divisions de moins sur les lycĂ©es, très fluctuant d’un lycĂ©e Ă  l’autre.
Voie pro : 7632 en sept 2019, attendu le même nombre, mais hausse de 196 élèves. Il reste des places vacantes car certains élèves sont en apprentissage, double inscription permise sur Affelnet.
Post bac en augmentation puisque taux de réussite au bac plus important, moyens complémentaires pour ouvrir des classes de BTS et d’IFSI, 160 élèves en plus, une nouvelle classe passerelle ouverte à la Colinière (si aucun des vœux obtenu)


•    Accompagnement des Ă©lèves en situation de handicap
Généralisation des PIALs, pas inter-degré, un PIAL 1er degré dans chaque circonscription donc 22, et également 22 pour le 2nd degré en fonction des territoires.
Nombre d’élèves pris en charge en hausse, avec un recrutement d’AESH en cohérence pour l’instant, remplacés en interne si besoin, avec prise en compte des distances et de la stabilité du suivi.
Monsieur le Directeur Académique précise qu’il avait rencontré les AESH l’année dernière, et a demandé aux coordonnateurs de les réunir localement pour répondre à leurs questions et leur apporter des informations.
Les 6h00 qui sont octroyées aux coordonnateurs sont insuffisantes, en heures supplémentaires mais à un tarif insuffisant car de cadre B.
Le Directeur Académique a maintenant la possibilité de verser des IMP aux coordonnateurs enseignants du 1er degré. Il souhaite que progressivement les PIALs soient pris en main par des PE.
ULIS : Monsieur le Directeur Académique voulait en ouvrir une au Pellerin, mais le conseil d’administration a refusé.
Ailleurs il attend la remontée des besoins dans le comité de l’Ecole Inclusive. Un certain nombre des prises en charge en ULIS actuelles devraient être pris en charge par des établissements médicaux-sociaux, du coup manque de places pour les élèves orientés véritablement en ULIS
56 ULIS collèges pour 83 collèges dans le Loire Atlantique
Les organisations syndicales ont donc présenté une motion pour que les effectifs des ULIS collège respectent le seuil de 10 élèves comme indiqué dans la circulaire du 21/08/2015 : votée à l’unanimité.
2S2C : financement inter-ministériel porté par le préfet, cela permet des activités sur le temps scolaire quand l’école est dans l’impossibilité d’accueillir tous les élèves, notamment lors du déconfinement. Ce n’est plus en cours actuellement mais il y a 35 conventions signées avec des communes dans le 44.


5-    Orientations nationales de politique Ă©ducative
1er degrĂ© : Les contours ne sont pas encore complètement dĂ©finis mais les GS Ă  24  vont continuer avec une amplification vers les CP et les CE1 mais le ministère n’a pas encore communiquĂ© sur ce sujet.
Réforme du lycée : toujours d’actualité avec des ajustements depuis l’an passé.
Collège : Pour les « devoirs Faits », Monsieur le Directeur Académique précise sa volonté de développer une partie de numérique pour palier le manque de transports ou si le professeur ne peut pas se déplacer. Cela ne peut pas remplacer de façon satisfaisante un échange enseignant-élèves en présentiel.

6-    Questions diverses
Les masques de la deuxième période sont en train d’être livrés, dont transparents pour les enseignants travaillant avec des élèves sourds et malentendants et type 2 pour les personnels à risque.
Quand les absences d’AED  sont plus consĂ©quentes que d’habitude, il doit y avoir une solidaritĂ© entre Ă©tablissements pour redistribuer les moyens.
Recours sur les mutations : 7 pour le 1er degré
Ruptures conventionnelles : 7 en cours pour le 1er degré
Le collège de Carquefou est en saturation – des travaux sont à prévoir, modulaires à restructurer
Actuellement il n’y a pas de surnombre ni de déficit d’enseignants. Il y a 2 possibilités d’Ineat du 53 car en surnombre, et 6 en cours en tout.
RASED : tous les postes ne sont pas pourvus, malgré les départs en formation, redéploiement fait au fur et à mesure.



 

 
 
 
 
ALC