SECTION SE-Unsa de la LOIRE ATLANTIQUE - 6 PLACE DE LA GARE DE L ETAT - CP 6 - 44276 NANTES CEDEX 2
Tél. 02 40 35 06 35 - 44@se-unsa.org

 
COMPTE RENDU D’AUDIENCE DU 9 MARS 2020 avec le DASEN
Article publié le mercredi 11 mars 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

PRESENTS : Directeur AcadĂ©mique, IENA, SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral, 4 reprĂ©sentants du SE-Unsa 44.

1-    DIRECTION d’école :

Le SE-Unsa a rappelé l’envoi de notre courrier le 24 septembre (ici) à Monsieur le Directeur Académique, concernant les nombreuses remontées que nous avions des directrices et directeurs d’école sur la surcharge de travail du début d’année, notamment administratif.

Nous sommes revenus sur les résultats de l’enquête à destination des directeurs (ici), menée par le SE-Unsa 44. Nous avons souligné que les collègues notent le travail administratif comme le plus chronophage.

Nous avons rappelĂ© que nous avions obtenu l’aide administrative avec le recrutement d’EVS dès la rentrĂ©e 2006. La suppression de cette aide est dommageable, puisque notre enquĂŞte montre que plus  de 95 % des directrices et directeurs d’école la jugent  incontournable.

D’autre part, nous avons signalĂ© que cette annĂ©e, beaucoup de dossiers administratifs ont Ă©tĂ© demandĂ©s dès le dĂ©but de l’annĂ©e scolaire, entre autre l’écriture des PPMS. Ecriture qui devait se faire avec un logiciel et un seul. Nous  avons demandĂ© Ă  ce que les documents administratifs soient envoyĂ©s sous des logiciels libres de droit, et que les dĂ©lais soient plus raisonnables. Nous avons soulignĂ© Ă©galement qu’il Ă©tait regrettable que dans certaines communes, les Ă©valuations des PPMS n’étaient pas suivies d'effet par certaines mairies pour amĂ©liorer la prise en charge des Ă©lèves lors d’éventuels incidents.  

Concernant l’inscription des futurs 6ème sur Affelnet, nous avons expliqué que cette démarche demandait beaucoup de temps, et que le mois de mars était en partie monopolisé par ce dossier. Nous avons exprimé notre étonnement sur le fait que ce dossier ne soit plus suivi par les collèges. Monsieur le Directeur Académique s’est également interrogé. Le SE-Unsa a proposé à minima que cette somme de travail soit répartie entre les deux structures, ou que les directrices et directeurs aient une aide humaine à cette période de l’année. Nous avons également demandé à ce que le serveur soit ouvert bien avant le début de la campagne, afin de pouvoir anticiper et gérer la charge de travail.

Monsieur le Directeur Académique nous a informés que, suite à la réunion avec les directrices et directeurs, la lettre en ligne (Newsletter du vendredi) sera retravaillée afin de répondre aux attentes de ces derniers.

Nous avons interrogé Monsieur le Directeur Académique sur le fait de ne pas pouvoir tirer de listes de classe avec Onde avant le 1er septembre. En effet cela empêche de tirer les listes quelques jours avant la rentrée. Nous avons souligné que la prochaine rentrée serait le 1er septembre donc que les listes ne pourraient être extraites qu’à compter de ce jour-là. Monsieur le Directeur Académique et le Secrétaire Général ne savaient pas s’ils avaient la main mais se renseignaient sur la faisabilité d’avancer la date afin de faciliter le travail des directrices et directeurs d’école.

Une nouvelle formation continue des directeurs verra le jour au même titre que l’ensemble dela formation comme cela a été évoqué lors du Groupe de Travail du CDFC du 2 mars 2020. Cela devrait être sous forme de formation entre pairs avec l’accompagnement d’un formateur.

2-

R    REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT (courrier envoyĂ© le 9 dĂ©cembre 2020, cf publication enquĂŞte direction Ă©cole p.12 ci-dessus)

Nous avons été interpellés par plusieurs directeurs concernant les invitations aux réunions de directeurs. Nous avons rappelé qu’une invitation vaut ordre de mission, donc remboursement des frais de déplacement (Circulaire n°2015-228 du 31 janvier 2016). Le SE-Unsa avait déjà rencontré Monsieur le Directeur Académique à ce sujet lors d’une audience le 15 mars 2016.

Monsieur le Directeur AcadĂ©mique a rappelĂ© aux IEN, lors d’une rĂ©union, qu’il serait souhaitable de proposer des rĂ©unions en journĂ©e et non le soir, mĂŞme si cela peut ĂŞtre compliquĂ© (journĂ©es de dĂ©charge diffĂ©rentes).  Certains IEN se servent dĂ©jĂ  de Gaia pour ces rĂ©unions.

Nous avons rappelé que cette circulaire spécifiait clairement que c’est le lieu réel de départ qui doit être pris en compte comme la distance réelle et non la distance la plus avantageuse comme cela est pratiqué par les services, ce qu’a confirmé Monsieur le Secrétaire Général. Nous leur avons donc demandé que le décret soit respecté.

Monsieur le Directeur Académique s’est donc engagé à se rapprocher du SIDEEP.

3-

      DEMANDE DES PES

Des PES ont contacté leur gestionnaire concernant leur reclassement. Or, ils n’ont aucune réponse. Le SE-Unsa 44 a donc demandé à Monsieur le Directeur Académique qu’ils aient au moins un mail pour leur confirmer la prise en compte de leur demande. Monsieur le Directeur Académique est en accord avec notre demande.

A ce titre, le Se-Unsa a proposé que les demandes aux gestionnaires soient faites sur une boîte mail fonctionnelle et non une boîte mail au nom du gestionnaire, et ce, afin de pouvoir avoir une réponse même si l’agent administratif est absent. En effet, régulièrement nous avons des remontées où les personnels n’obtiennent pas de réponse ce qui met parfois des personnels dans des situations compliquées.

4-

Q    QUESTIONS DIVERSES

Le SE-Unsa a interrogé Monsieur le Directeur Académique concernant la deuxième passation des Évaluations Nationales en CP et une compensation éventuelle.

Monsieur le Directeur Académique a répondu qu’il n’avait reçu aucune information de la part du Ministère.

Nous avons insistĂ© sur le fait qu’il n’était pas normal que des enseignants ayant passĂ© plus de 5 heures pour rentrer les rĂ©sultats n’aient pas de compensation. 

Concernant le mouvement, nous souhaitions savoir si l’information circulant actuellement dans certaines circonscriptions qui veut qu’un enseignant titulaire participant au mouvement perdrait son poste même s’il n’obtenait rien.

Monsieur le Directeur Académique nous a répondu par la négative.

Cela souligne encore une fois un problème lié au fait que les représentants des personnels soient mis de plus en plus à l'écart des instances suite la loi de transformation de la Fonction Publique.

Concernant le coronavirus, nous avons fait part de nos inquiétudes tant sur la dificulté de la transmission des informations ainsi que la gestion de la crise et notamment sur le suivi des élèves si une école doit être fermée.

En effet contrairement au 2nd degré, il n'existe pas dans beaucoup d'écoles d'intranet (e-primo). Monsieur le Directeur Académique a spécifié que les Délégués Académiques au Numérique travaillaient avec le fournisseur d'e-primo pour la mise en place d'un moyen de suivi.

 

 
 
 
 
ALC