SECTION SE-Unsa de la LOIRE ATLANTIQUE - 6 PLACE DE LA GARE DE L ETAT - CP 6 - 44276 NANTES CEDEX 2
Tél. 02 40 35 06 35 - [Mél.]

 
Rythmes Scolaires : Groupe de Travail du 02 fĂ©vrier 2018 et Commission du 6 fĂ©vrier 2018
Article publié le mardi 6 février 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Monsieur l'Inspecteur d'AcadĂ©mie a rappelĂ© la rĂ©glementation  ainsi que le cadre des dĂ©rogations qui doivent ĂŞtre une demande conjointe de la mairie et du conseil d’école. Celles-ci doivent respecter les 24h00 d'enseignement par semaine, les 6h00 d’enseignement maximum par jour et une pause mĂ©ridienne de 1h30 minimum.
L'UNSA Education déplore que ce décret dérogatoire ne demande pas la présentation d'un projet pour les élèves, mais une simple demande conjointe.


Ces dérogations vont avoir une incidence sur les PEdT (Projet Educatif Territorial) des communes qui les obtiendront.
En effet ceux-ci vont être annulés. Il sera peut-être envisageable d’écrire un nouveau projet en y intégrant les activités du mercredi.
L'UNSA Education dénonce le manque de concertation du ministère, et le manque de respect du travail mené depuis plusieurs années pour la mise en place des PEdT.


Monsieur l'Inspecteur d'Académie a pris la décision de ne pas avoir sur le même territoire des écoles à 4 et 4,5 jours. (Exemple : Refus des demandes où les maternelles seraient à 4 jours et les élémentaires à 4,5 jours)


En revanche si les horaires proposés ont une incompatibilité avec les transports et qu'aucune solution n'est trouvée, malgré l'accord de principe de la dérogation, ce sera le maintien des 4,5 jours.
Même si dans certains territoires comme Châteaubriant, un accord a été trouvé entre les communes, dans d'autres endroits certaines restent isolées.


Selon les remontées, Monsieur l'Inspecteur d'Académie souligne que ce n’est pas le coût mais bien le recrutement des animateurs qui souvent pose un problème aux mairies.


Sur l'ensemble des communes, 1 école demande à travailler le samedi matin mais ce ne sera pas possible car cela signifie un fonctionnement de l'Inspection Académique et des transports sur cette demi-journée.

Sur les 198 communes du département de Loire Atlantique, 105 ont demandé à repasser à 4 jours (53 %), c'est donc 160 écoles, donc 28 % des élèves (27388), avec une demande commune de la mairie et des conseils d'école.
•    8 demandes avec majoritĂ© des conseils d’école
•    8 demandes de changement d’horaires Ă  4,5 jours
•    pas de demande conjointe  de la mairie: 14
•    pas de demande conjointe des conseils Ă©cole : 10

A ce jour et avant tout ajustement il y a 113 acceptations de changement à 4 jours et 14 refus mais cela demande à être affiné
Cela amène à 32,4 % des élèves qui seraient à 4 jours, 33,5 % des écoles, pour 57 % des communes.

Il reste un point à travailler et pas des moindres qu'est la compatibilité de ces changements avec les transports. En effet, si cela doit amener à la diminution de la pause méridienne, la dérogation sera refusée. Plus de 50 communes pour lesquelles cela pose un problème selon la responsable des transports. Certains changements d'horaires pourraient allonger les début et fin de journée des élèves d'une demie heure à 45 minutes.
L'UNSA Education interroge de nouveau sur la diminution de la journée de l'élève.

Arguments transmis par les communes et les Ă©coles

de la part des mairies

de la part des Ă©coles

Avis des familles  55 %

Fatigue des enfants en fin de semaine ou de période 62,5 %

Avis des conseils d’écoles 44 %

Avis des familles 54,5 %

Fatigue des enfants 28 %

Journées aussi longues et denses 33 %

Harmonisation territoriale 27 %

Besoin d’une pause le mercredi 30 %

Harmonisation public privé 18 %

Harmonisation public privĂ©  21 %

Coût 17 %

Avis mairie 19%

Pb d’organisation des TAP 12 %

Réorganisation de la pause méridienne 17,9 %

Pb de recrutement d’animateurs 9,8 %

Après Midi trop courts en maternelle  16,1%

Pb TAP payants 8,9 %

Cumul des activités et confusion des temps 14,3 %

Journées trop longues 8 %

Absentéisme le mercredi en maternelle 14,3 %

Besoin d’une pause le mercredi 5,4 %

Multiplicité des intervenants 12,5%

 

Pb d’organisation des activitĂ©s l’AM  8,9 %

 

Altération des moments de rencontres parents-enseignants

 

 
 
 
 
 
PsyEN