SECTION SE-Unsa de la LOIRE ATLANTIQUE - 6 PLACE DE LA GARE DE L ETAT - CP 6 - 44276 NANTES CEDEX 2
Tél. 02 40 35 06 35 - [Mél.]

 
CTSD et CDEN : bilan de la rentrĂ©e 2017-2018, 1er et 2nd degrĂ©
Article publié le mercredi 18 octobre 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Après l’approbation des procès verbaux Ă  l’unanimitĂ© chaque organisation a pu lire ses dĂ©clarations liminaires. En pièce jointe en bas de page les dĂ©lcarations pour l’UNSA Ă©ducation.

1- Bilan 1er degrĂ© : effectifs et moyens

Une augmentation prévue de + 300 élèves qui est en réalité + 421 élèves donc un différentiel de + 121 ce qui porte le nombre d’élèves d’écoles primaires publiques à 98957 en Loire Atlantique.

Scolarisation des moins de 3 ans : 1361 dont 544 en Ă©ducation prioritaire.

Il y a un fléchissement démographique au regard des années précédentes puisque l’augmentation se situait autour des + 1000 élèves.

A la rentrée 2018 les classes de CE1 en REP + et de CP en REP seront dédoublées. Les conditions de mise en œuvre doivent être étudiées et cela correspondra à environ à + 60 ETP (Equivalent Temps Plein) et le dédoublement des CE1 en REP en 2019 à + 25 ETP.

Au niveau national, il semblerait que la baisse des effectifs dans le premier degré serait de près de 30 000 élèves fait remarquer Monsieur le Directeur Académique.

+ 575 postes créés sur les 5 dernières années et en particulier les 3 dernières.

 

2- Bilan 2nd degrĂ© : effectifs et moyens

Dans les collèges il y a une augmentation de + 784 ce qui correspond à un différentiel de + 105 sur les prévisions. C’est une augmentation prévisible qui va perdurer 3 à 4 ans.

Concernant la baisse effective dans les classes de 6ème de SEGPA, Monsieur l’Inspecteur d’Académie va demander aux IENs ASH d’étudier les raisons possibles.

En 6ème il ya la créatio de 25 divisions pour la rentrée 2017 ce qui va se produire sur les autres niveaux dans les années à venir.

Concernant l’enveloppe des IMP celle-ci est identique tous les ans et Monseiur le Directeur Académique rappelle qu’une communication doit être faite auprès des personnels en Conseil d’Administration, et que cela est dans les règles. Ce bilan devrait être fait à cette période.

Dans les Lycées Professionnels hors EREA, les effectifs globaux étaient prévus à + 667 or ne sont que de + 340 d’où un différentiel – 327. Les services ne savent d’où cela provient et vont en chercher les raisons.

Le problème du manque de remplaçants dans différents domaines est dominante et en particulier en technologie. Il y a un déficit dans les filières scientifiques ainsi que les lettres classiques d'où la nécessité de travailler sur ces sujets. Les déficits seront d'autant plus grands d'ici 3 à 4 ans.

 

3- La scolarisation des élèves en situation de handicap

Elèves notifiĂ©s MDPH : 1565 avec un nombre d’élèves qui relèveraient de structures autres.

En quelques années le nombre d’ULIS école est passé de 55 à 58 ce qui porte donc de 590 à 620 le nombre d’élèves accueillis.

Quant aux ULIS collège, leur nombre est passé de 32 à 49 en 5 ans. (360 à 636 élèves). Beaucoup de difficultés à trouver une orientation à l'issue du collège pour un grand nombre d'élèves sortant d'ULIS collège.

NB: nombre d'élèves en milieu hospitalisé en baisse car le nombre de places a baissé. Monsieur le Directeur Académique dit alerter sur ce problème.

 

4- Les contrats aidés 2017-2018 (C.U.I)

Conversion de 138 CUI en AESH.

Nous faisons savoir ce que nous avons souligné dans notre déclaration que nous déplorons la suppression de ces emplois et en particulier la manière de procéder.

Monsieur le SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral  prĂ©cise que tous les Ă©lèves qui ont une notification ont un accompagnement.

Monsieur le Directeur Académique affirme que les retards de l'an passé sur les notifications sont toutes à jour.

 

5- La scolarisation des élèves allophones et la formation des jeunes migrants

1er degrĂ© :

* 509 Ă©lèves dans 127 Ă©coles : +35 %. plus 2,5 ETP

2nd degrĂ© :

* 476 Ă©lèves dans 55 collèges : + 34 %

* 34 élèves en LGT (contre 26)

* 19 élèves en LP (contre 12) plus 3 ETP (dont une UPE2A)

 

Jeunes migrants de plus de 16 ans, non scolarisĂ©s antĂ©rieurement :

* 328 bilans réalisés par les CIO, dont 224 sur l’agglomération nantaise

* 158 solutions de scolarisation en EPLE (clg, lycées, MDLS)

* 30 places dans un nouveau dispositif : le MAST, pour module d’accompagnement Scolaire Temporaire : plus 1 ETP

 

En 2 ans le département est passé de 16,5 ETP à 26, 5 ETP.

Ces dispositifs seront complétés après une analyse fine par l’utilisation des HSA.

 

6- Adapter les rythmes scolaires

-volonté de prendre ne compte les disparités réelles sur le territoire en donnant une plus grande souplesse aux communes et aux conseils d'écoles.

-maintien de l'accompagnement des communes et EPCI qui optent pour des rythmes à 9 demi-journées, donc renouvellement des conventions relatives aux PEDT dans ces cas précis.

Le fond de soutien serait maintenu pour les communes maintenant les 5 matinées.

NB: quant à l'assouplissement de la réforme du collège, elle très peu d'impact en Loire Atlantique.

 

7- Questions diverses :

Dispositifs devoirs faits : dĂ©cisions acadĂ©mique des HSE :

+120 HSE pour le plus petit Ă  +300 pour le plus gros.

Au total ce sont 14440 HSE pour les devoirs faits.

2 services civiques possibles pour les collèges.

 

 


   DĂ©claration CTSD   
(457 ko)
   dĂ©claration CDEN   
(269.3 ko)
 
 
 
 
 
PsyEN