SECTION SE-Unsa de la LOIRE ATLANTIQUE - 6 PLACE DE LA GARE DE L ETAT - CP 6 - 44276 NANTES CEDEX 2
Tél. 02 40 35 06 35 - [Mél.]

 
ComitĂ© Technique SpĂ©cial DĂ©partemental second degrĂ© pour les ajustements de rentrĂ©e du vendredi 1er juillet 2016 :
Article publié le mardi 5 juillet 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Lors du CTSD second degré du vendredi 1er juillet 2016, le Directeur Académique des services de l’Education Nationale a présenté l’octroi de 23 heures-postes dans les collèges du 44 lors de la phase d’ajustement de préparation de la rentrée. Pour les lycées, le DASEN a annoncé la création de 6,5 créations de classes dans le département. Il a assuré qu’il y aurait de la place pour les élèves redoublants. 27 postes d’AED sont octroyés en prenant en compte la spécificité des établissements.

De son côté, l’UNSA a alerté sur le manque de moyens en enseignants et en AED, particulièrement dans les LGT et LP, et a demandé au DASEN de relayer la demande de moyens au ministère. L’UNSA a interrogé le DASEN sur la perte de 2 classes de seconde au lycée Camus. Le DASEN a indiqué qu’il s’agirait de départs vers le privé. L’UNSA a demandé et obtenu un point particulier à la rentrée afin de savoir s’il s’agit bien de cela ou si c’est également lié à une instrumentalisation de la carte scolaire, notamment des EDE (enseignements d’exploration) afin d’opérer un contournement de la carte scolaire. Le DASEN a accepté cette demande. L’UNSA a alerté sur la grande difficulté pédagogique à opérer les mixages des publics et sur les craintes quant aux places pour les élèves non-affectés en LP à l’issue de la 2ème vague. L’UNSA a demandé une analyse fine dans la satisfaction des voeux d’affectation des élèves en LP et un accompagnement accru des familles pour l’orientation.

Le DASEN a répondu que c’est lui-même qui impose le mixage des publics, qu’il n’est pas inquiet pour les élèves non-affectés en LP et qu’il a déjà commandé le travail d’analyse de l’affectation des élèves de LP à un IEN-IO. Par ailleurs le DASEN a annoncé que le recteur trancherait sur la question des journées de pré rentré. Il a confirmé qu’il n’y aurait pas d’accompagnement éducatif. Il a prévenu que comme le recteur ne connaît pas les conditions de la transformation des postes d’AESH, il anticipe le fait qu’il risque d'y avoir dès la rentrée des tensions sur des contrats d’AESH en poste.

Vous trouverez en pièce jointe la déclaration de l'UNSA Education.

 


   DĂ©claration UNSA Educati   
(92.8 ko)
 
 
 
 
ALC