SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
Covid-19 : FAQ évolutive
Article publié le lundi 16 mars 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-Unsa échange quotidiennement avec vous depuis jeudi soir. 

 

Une fois de plus, nous devons nous organiser en urgence pour réussir le pari de la mise en sécurité des personnels tout en assurant la continuité pédagogique et l'accueil des enfants de parents soignants. 

 

Le défi est de taille, il est évident qu'il soulève des questions. Nous tentons d'y répondre ci-dessous :

 

Cette FAQ est évolutive, nous la complèterons au fil des questions que vous nous faites remonter. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations ou pour soulever une autre question : par mail 42@se-unsa.org ou par téléphone 04 77 33 08 55. 

 

1. Devons-nous maintenir les conseils d’école ? 

Non, suite aux directives données par le Premier Ministre samedi soir, il faut éviter au maximum les rassemblements de personnes. Toutes les réunions en présentiel sont annulées. Elles peuvent s’organiser en visio-conférence. 

 

2. Qui vient à l’école ? Qui ne vient pas ? 

Hier (dimanche 15 mars), en fin d’après-midi, les directeurs ont été destinataires d’un mail du rectorat les informant que les personnes présentes sur site sont celles qui sont reconnues comme « strictement et absolument nécessaires Â» à assurer le lien avec les familles et accueillir les enfants de soignants. 

Le SE-Unsa en déduit qu’il est possible pour les équipes de s’organiser pour mettre en place des permanences à l’école, pour que chacun puisse passer le moins de temps possible dans les locaux. 

 

Les personnels qui peuvent demander une autorisation spéciale d’absence (ASA) sont celles reconnues comme vulnérables face au virus et celles devant garder leurs enfants. 

Pour cela, il est nécessaire de remplir le formulaire habituel de demande d’autorisation d’absence et de joindre un justificatif :

  • Pour la garde d’enfant, une déclaration sur l’honneur attestant que vous n’avez pas d’autre moyen de garde. 
  • Pour se faire reconnaitre comme personne à risque : une attestation du médecin qui vous reconnait comme tel. 

 

3. Aurons-nous des gants, masques et gel pour se protéger si nous accueillons des enfants de soignants ? 

Les écoles ne sont pour le moment pas équipées. Le SE-Unsa a alerté dès hier M. Batailler à ce sujet. 

Nous espérons que rapidement de telles fournitures seront mises à disposition des écoles. 

En attendant, il est possible de porter des gants qui ne soient pas en latex, tout en respectant les gestes barrières.

 

4. Nous devons garder les enfants de personnels soignants : est-ce que les deux parents doivent exercer une profession dans le médico-social ? 

Non. Un seul des deux parents suffit. 

Le SE-Unsa a interrogé M. Batailler pour avoir une réponse clair à ce sujet. Il précise qu’il est important que les parents soient raisonnables et ne mettent leur enfant à l’école que s’il s’agit de leur seule alternative. 

 

Les parents doivent se présenter à l’école avec une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils n’ont pas d’autres moyens de garde et présenter leur carte professionnelle. 

 

5. Les réunions de directeurs sont-elles maintenues ? 

Non, comme toutes les autres réunions, elles sont annulées. Elles peuvent en revanche se tenir en visioconférence. 

 

6. Dans certaines écoles, nous risquons de rencontrer des difficultés pour accueillir tous les élèves, notamment dans les petites écoles. 

Si aucun des collègues ne peut être présent sur l’école car vulnérable ou en garde d’enfants, il est nécessaire de faire remonter le plus rapidement possible votre situation à votre circonscription. D’autres enseignants, notamment les remplaçants, peuvent être appelés sur l’école. Les enfants peuvent également être déplacés. 

 

Il est également nécessaire de veiller à respecter des groupes de 10 élèves maximum. Si ce n’est pas possible dans votre école, signalez-le également à votre IEN. 

 

7. Comment s’organise le temps de midi ? 

Il est recommandé aux parents de fournir un pique nique à leur enfant. 

Les temps périscolaire et les temps de cantine devraient continuer d’exister. Les écoles ne sont pas fermées, elles continuent à accueillir des élèves en quantité restreinte au maximum. Les mairies doivent donc continuer d’assurer le temps périscolaire. 

 

Si vous rencontrer des difficultés à ce sujet, n’hésitez pas à nous interpeller. 

 

8. Les horaires des personnels soignants ne correspondent pas aux nôtres, comment faire ? 

En effet, mais ils ne correspondaient pas non plus avant. Les parents peuvent en dernier recours se rabattre sur l’école pour faire garder leur enfant, et ce, en respectant les horaires d’ouverture. 

 

Les temps périscolaires doivent être maintenus dans bon nombre de communes, si ce n’est pas le cas, prévenez-nous. 

 

9. Comment faire classe et assurer en même temps la continuité pédagogique ? 

Pendant cette période inédite, nous n’allons pas réellement faire classe. Nous assurons l’accueil d’enfants de soignants qui peuvent être des élèves de notre classe ou pas. 

S’il s’agit d’un élève de notre classe, il travaillera sur la continuité pédagogique que nous avons pensé pour l’intégralité de nos élèves. 

S’il n’est pas dans notre classe, il aura très certainement des travaux proposés par son enseignant référent. 

Si au cours de la journée les activités de continuité pédagogique sont terminées, il est possible de placer les élèves autour de jeux de société, d’activités manuelles, …

 

10. Qui va nettoyer les locaux le soir ? 

Les écoles n’étant pas fermées mais en fonctionnement restreint, la propreté des locaux reste toujours assurée par la mairie. 

Ce sont donc des personnels municipaux qui devront assurer l’entretien quotidien. 

Si dans votre commune, la mairie n’envoie personne, merci de nous le faire savoir rapidement. Nous ferons remonter de dysfonctionnement à M. Batailler. L’IA est formelle, il est hors de question que les mairies ne jouent pas le jeu ! 

 

11. La présence du directeur est-elle obligatoire ? 

Dans les premiers jours, la présence du directeur est fortement conseillée. Une fois que l’équipe aura pu faire le point sur les nécessités d’accueil, il est possible d’organiser des permanences. Le directeur peut télétravailler avec un transfert d’appel par exemple. 

 

12. Que faire si un collègue est contaminé ? 

Dans ce cas, informer immédiatement votre IEN pour connaitre la démarche à suivre. Il est nécessaire de gérer la communication pour ne pas générer de la panique au sein de l’école, chez les parents, … 

L’Education Nationale suivra les recommandations données par l’ARS. 

 

13. Pouvons-nous rester dans l’école avec un seul élève ? 

Au regard de la situation exceptionnelle que nous traversons, l’IA ne s’oppose pas à ce genre de situation. 

 

14. Les parents soignants peuvent-ils se présenter n’importe quel jour ? Seulement aujourd’hui (lundi 16 mars) ? 

Il n’y a pas de directive à ce sujet. 

Afin d’assurer au mieux vos permanences, prenez contact avec les parents afin de s’assurer des jours où ils souhaiteraient pouvoir laisser leur enfant. 

 

15. Les ESS vont-elles avoir lieu en visio ? 

Ce peut être une solution pour éviter de tout reporter à une date inconnue pour le moment et prendre le risque de tout devoir gérer à la dernière minute. 

Il n’y a pas de directive précise à ce sujet. 

 

16. Peut-on refuser d’être seul.e avec 25 enfants ? 

C’est une situation particulièrement problématique étant donné que les directives demandent de respecter des groupes de 10 élèves maximum. 

Si cette situation se présente, prévenez rapidement votre IEN, il est possible que des remplaçants soient appelés en renfort sur l’école. 

 

17. La formation continue sera-t-elle maintenue ?

Au regard de la situation et des restrictions auxquelles nous devons nous confronter, elle devrait être annulées, au moins en présentiel. 

Prenez contact avec votre circonscription pour plus de détails sur l’organisation qu’ils souhaitent mettre en place. 

 

18. Que faire si nous sommes personne à risque ? 

Il est possible de retrouver la liste des personnes à risque sur le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

Si c’est votre cas, rendez-vous chez le médecin et demander lui de vous rédiger une attestation reconnaissant que vous êtes vulnérable face au virus. 

Il sera ensuite nécessaire de la joindre à une demande d’autorisation d’absence et vous pourrez rester chez vous. 

 

19. Les ISSR sont-elles supprimées ? 

Aucun impact sur les salaires. Les ISSR continueront de fonctionner comme d’habitude. 

 

20. Comment éviter d’utiliser notre adresse pro ? 

Il est possible de créer des ENT sur des plateformes dédiées du type Beneylu school. Cela vous permettra de communiquer avec vos élèves sans utiliser votre adresse professionnelle. 

Attention, il est très fortement déconseillé d’utiliser des adresses mail tu type gmail.com

 

21. Où doivent se rendre les collègues à 80% ?

Peu importe votre quotité de temps de travail, vous vous rendez dans les écoles où vous avez l’habitude d’aller le lundi, le mardi et tous les autres jours de la semaine. Votre emploi du temps reste inchangé (si ce n’est bousculé par la mise en place des permanences). 

 

22. Peut-on exercer le droit de retrait ? 

Dans l’état actuel des choses, il n’est pas possible d’exercer son droit de retrait (qui est un droit individuel). 

Si vous avez des doutes sur votre situation particulière, contactez nous, nous prendrons le temps d’analyser finement votre situation. 

 

23. L’ASA c’est quoi ? 

Ce sont des demandes d’autorisation spéciale d’absence. Il n’y a pas de formulaire particulier à remplir, c’est le même que pour les demandes d’autorisation d’absence que nous faisons habituellement.

 
 
 
 
ALC