SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
Revalo/retraites : premières sĂ©curitĂ©s acquises, les nĂ©gociations peuvent s’engager
Article publié le mercredi 15 janvier 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le SE-Unsa a été reçu lundi 13 janvier en bilatérale par le ministre de l’Éducation nationale pour une présentation de son projet d’agenda pour le « chantier réforme des retraites des enseignants ». Les revendications que nous portons depuis des mois progressent : maintien du niveau de pension grâce à une revalorisation et principe d’une loi de programmation inscrits dans le projet de loi de réforme des retraites.

Le ministre a enfin consolidé la première marche de 500 millions d’euros dès 2021. L’augmentation annuelle et cumulée permettra de construire la revalorisation jusqu’en 2037. Il reste encore du chemin à faire pour détailler cette revalorisation concrètement et précisément. C’est le travail programmé à l’agenda prévu jusqu’à l’été.
 
Suite aux revendications que nous portons depuis des mois, les premiers engagements sont tenus :
  • La revalorisation des enseignants pour leur garantir un niveau de pension identique aux fonctionnaires appartenant Ă  des corps comparables de la Fonction publique (attachĂ© d’administration par exemple) est inscrite dans l’article 1er du projet de loi sur la rĂ©forme des retraites. Pour rappel, les simulations rĂ©alisĂ©es sur cette catĂ©gorie de personnels montrent qu’avec le nouveau système, leurs pensions ne diminuent pas, donc celle des enseignants non plus.
  • Le ministre a annoncĂ© officiellement une première marche de 500 millions d’euros, hors loi de programmation, dès le budget 2021.
  • Le ministre a confirmĂ© l’effet cumulatif des marches successives ainsi que l’ordre de grandeur de l’augmentation du budget annuel de 8 Ă  10 milliards en 2037, en dehors de l’augmentation naturelle du budget de l’Éducation.
  • Ă€ l’issue des nĂ©gociations, la revalorisation sera sĂ©curisĂ©e par une loi de programmation pour garantir son financement.
  • La loi de programmation prendra effet dès 2022. Elle prĂ©cisera la progression de la part du budget de l’Éducation, en pourcentage de PIB (voir infographie ci-dessous),
  • Chaque annĂ©e, une confĂ©rence nationale de GRH (gestion des ressources humaines) sera rĂ©unie dans notre ministère pour suivre la mise en Ĺ“uvre concrète des mesures dĂ©cidĂ©es.
  • Les discussions comporteront un inventaire des missions visibles et invisibles.
  • Les discussions porteront Ă©galement sur l’égalitĂ© femme/homme, le bien-ĂŞtre des enseignants au travail, la santĂ© au travail, le logement, la protection sociale complĂ©mentaire, la formation des enseignants.
Exigeant et vigilant
 
Ce dossier avance doucement.
Si le SE-Unsa accepte qu’il faille du temps pour construire une revalorisation d’ampleur et aussi porter des améliorations concrètes à la qualité de vie au travail, il reste vigilant sur la question des missions. Celles-ci ont besoin d’être mieux reconnues mais surtout pas alourdies.
Le SE-Unsa portera des propositions pour :
  • relever significativement les rĂ©munĂ©rations de la première moitiĂ© de carrière ;
  • amĂ©liorer le dĂ©roulement de la deuxième moitiĂ© de carrière (nombre de promotions de grade hors-classe et classe exceptionnelle, rĂ©Ă©quilibrage des deux viviers de classe exceptionnelle, Ă©largissement des fonctions donnant accès au vivier 1) ;
  • revaloriser toutes les indemnitĂ©s en veillant au rĂ©Ă©quilibrage de celles liĂ©es Ă  l’exercice de fonctions peu nombreuses et trop souvent oubliĂ©es. Ainsi, le SE-Unsa estime qu’il faut revaloriser l’Isae et l’Isoe, et revaloriser proportionnellement les indemnitĂ©s des missions et fonctions qui ne peuvent y prĂ©tendre. En revanche, le SE-Unsa est opposĂ© Ă  des indemnitĂ©s individualisĂ©es et basĂ©es sur le « mĂ©rite ».
  • le paiement des APC dans le premier degrĂ© en heures supplĂ©mentaires ;
  • l’augmentation du taux de base des IMP ;
  • la revalorisation des heures supplĂ©mentaires de l’ensemble des corps.
Le SE-Unsa veut obtenir l’aménagement des fins de carrière et la possibilité pour les professeurs des écoles de partir à date anniversaire en cours d’année scolaire.

 
 
 
 
 
ALC