SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
Le SE-Unsa rencontre le cabinet du ministre
Article publié le vendredi 4 octobre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

En déplacement dans notre département ce vendredi 4 octobre, le ministre de l’Education nationale a visité plusieurs écoles et un établissement du département.

Une multitude de sujets relatifs aux 1er et 2d degrés méritent d’être traités avec vigilance par le ministère. Cependant, face à la triste actualité qui frappe le premier degré, le SE- Unsa 42 a fait le choix de demander à rencontrer le ministre pour lui exposer les difficultés locales relatives aux directeurs d’école et à leur surcharge de travail au quotidien.

Le courrier de notre collègue Christine Renon, dramatiquement disparue il a quelques jours, ne fait que trop écho à la situation des directeurs d’école ligériens. Le SE-Unsa tenait à dépeindre cette réalité locale au cabinet du ministre.

Surcharge de travail, stress, multiplication des tâches à accomplir, injonctions contradictoires et parfois incohérentes, manque de soutien hiérarchique dans les situations de tension, que les directeurs soient en éducation prioritaire ou en milieu rural, ces difficultés sont identifiables partout.

Attentif à nos propos, le cabinet du ministre a pris note de notre réalité locale. Il nous a été rappelé qu'hier, jeudi 3 octobre 2019, le Ministre de l'Education nationale a annoncé plusieurs mesures permettant de donner la parole aux directeurs. C'est une bonne nouvelle, il est temps que toutes et tous soient entendus ! 

Cependant, nous avons immédiatement rappelé que ces annonces doivent être accompagnées de mesures d'urgence, notamment une aide humaine pour les tâches administratives. Notre attachement à un directeur d'école qui ne soit pas un supérieur hiérarchique des collègues a aussi été rappelé, c'est ce qui fait la richesse de nos équipes. 

Le SE-Unsa porte depuis longtemps le dossier de la direction d’école et ne cesse d’alerter sur la situation de ces personnels. Il demande aujourd’hui au ministre de faire évoluer concrètement et rapidement cette situation. Il y a maintenant urgence à agir afin que ne se reproduise plus jamais un acte aussi dramatique.

 

 

 
 
 
 
ALC