SECTION SE-Unsa de la LOIRE - BOURSE DU TRAVAIL - SALLE 61 - 2 COURS VICTOR HUGO - 42028 ST ETIENNE CEDEX
Tél. 04 77 33 08 55 - 42@se-unsa.org

 
COMPTE RENDU CAPD du 04/04/2018
Article publié le jeudi 5 avril 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

¤ Déclaration préalable du SE-Unsa (à retrouver en pièce jointe, ci-dessous).

 

 Â¤ Le SE UNSA a  interrogé le DASEN :  "Le SE-Unsa ne comprend pas la décision de notre administration de ne plus accorder de PALD pourtant prévu par les textes et surtout devant les difficultés que peuvent rencontrer certains collègues ; quelle autre solution préconisez-vous ?"

M. Batailler explique que seuls les PACD seront accordés ou renouvelés, que l'avis favorable est donné pour un PACD si la pathologie est stabilisée et que l'accompagnement de certains personnels en fin de droit PACD permet la réouverture de droits à des congés maladie ordinaires à plein traitement.

Pour les reconversions, le DASEN explique que l'agent doit demander une procédure d'inaptitude aux fonctions d'enseignement préalablement à l'exercice dans un autre corps. La reconversion n'aboutit réellement que si l'agent arrive à être intégré par le nouveau corps. Pour l'instant peu arrivent au corps désiré.

 

SE-Unsa : "Le poste de médecin des personnels va-t-il être pourvu ?"

IA/DASEN: Le rectorat met des moyens pour recruter un médecin de prévention, le salaire s'alignera sur la grille salariale des hopitaux. Il va être crée un poste d'infirmier de prévention qui épaulera le futur médecin et il sera débloqué des moyens financiers pour du matériel.

 

SE-Unsa : "En l'absence d'un médecin de prévention, le se-unsa demande que toutes les autorisations d'absence pour rendez-vous médical soit accordées":

L'IA adjoint, M Thomas, nous indique que toute les autorisations d'absence à la demi journée seront donc accordées avec traitement si elles concernent l'agent lui même ou un enfant de moins de dix huit ans sous réserve que l'agent justifie de l'impossibilité pour l'autre parent d'assurer ce rendez-vous. Il rappelle que la circulaire ne l'y oblige pas.

 

SE-Unsa : "La classe exceptionnelle suscite des interrogations auprès des collègues et le Se-unsa demande des précisions sur les critères retenus pour le classement des collègues, tout ceci étant très opaque.

La CAPD sur la classe exceptionnelle s'est tenue et les collègues promouvables n'ont toujours pas connaissance de leur appréciation finale donnée par l'IA-DASEN. Quels ont été les critères retenus pour le classement des collègues ? Tout ceci est très opaque : des collègues avec une note de 20 n'ont pas été promus, des appréciations d' IEN qui paraissent copiées/collées d'un collègue à l'autre.... De plus sur 52 promus dans le vivier 1, 19 sont des hommes, ce qui représente 36,53% des promus alors que la gente masculine représente moins de 18% d'enseignants dans le corps des PE. Mais parmi les promus du vivier 2, 9 hommes sur 13 et là on atteint 69,23%..... Ces pourcentages parlent d'eux même : les préconisations du BO ne sont pas respectées.

Dans cette société, les hommes ont eu plus d'avantages qu'ils n'auraient dû et le PPCR devait rétablir l'équilibre pour les promotions des enseignants. Le SE-Unsa demande que monsieur l'Inspecteur d'Académie de la Loire accepte d'intégrer cette donnée par genre."

Le DASEN rappelle que les critères d'éligibilité sont nationaux. Pour le département, il veille à une cohérence des avis d'IEN entre les circonscriptions, à un prorata de promus équilibré entre les circonscriptions. Pour la proportion homme/femme, le DASEN répond qu'il est contraint par le contingent des Hors-Classe mais nous ne sommes pas du tout d'accord avec cela.

Nous lui rappellons que nous voulons que la proportion homme femme dans la profession soit reflétée dans les résultats de promotion.
 

SE-Unsa: Chaque poste ASH doit être identifié avec une spécialisation. L'universalité du CAPPEI élargie aux autres diplomes pour obtenir un poste à titre définitif est une lecture très particulière de la circulaire qui semble en contradiction avec le texte ministériel. Le SE-Unsa vous a écrit dans ce sens et nous attendons la lettre du ministère qui a fait revenir sur ce point certains départements tels le Var.

Pas de réponse en CAPD. Cependant, nous avons reçu une lettre du ministère entre temps en réponse à nos interrogations (voir ci-dessous). Le Se unsa 42 va adresser un courrier à notre administration.

 

Dernier point: la charge des directeurs(trices): Les aides à la direction ont été supprimées et voilà qu'apparaissent les nouveaux contrats aidés: les CEC qui vont encore alourdir la charge dévolue aux directeurs(trices). Ceux-ci remplacent les CUI , contrats destinés aux AVS. Ces nouveaux recrutements impliquent de remplir un dossier dans lequel on demande, entre autres, aux directeurs, de justifier de la formation qui va être dispensée aux futurs recrutés, de déterminer les compétences que l'agent va devoir mettre en œuvre.... Le SE-Unsa demande que la cellule AVS, ou le lycée recruteur, puisse bénéficier d'un agent administratif beaucoup plus compétent que les directeurs pour remplir ces dossiers à l'aide du PPS que tous les élèves notifiés devraient avoir.

Question restée sans réponse...

 

Géraldine Bonnavion, Valérie Cros, Valérie Vial,

Pour le SE-Unsa 42


   Déclaration SE-Unsa   
(180.4 ko)
   Courrier ministère   
(312.3 ko)
 
 
 
 
ALC