SECTION SE-Unsa des LANDES - RESIDENCE CLOS MICHEL ANGE - 830 AVENUE DU ML FOCH - 40000 MONT DE MARSAN
Tél. 05 58 46 24 24 - Fax. 05 58 46 68 55 - Por. 06 15 39 37 34 - 40@se-unsa.org

 
DĂ©clarations du ministre Ndiaye : le SE-Unsa exige reconnaissance et respect pour les enseignants de la voie pro
Article publié le vendredi 12 mai 2023.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Au lendemain des annonces du prĂ©sident sur la voie professionnelle, c’est le ministre Ndiaye qui est revenu sur le sujet lors de la matinale de FranceInfo. Évoquant la situation des professeurs dont les formations fermeront, le ministre dit qu’ils peuvent se diriger vers le professorat des Ă©coles ou vers les collèges, certains l’ont dĂ©jĂ  fait. Ils pourront aussi animer des choses dans les lycĂ©es pro, animer des formations en demi-groupe. Ils ont des savoirs qui restent utiles. Il ajoute que nous visons l’intĂ©rĂŞt des Ă©lèves, celui de ne pas ĂŞtre au chĂ´mage… Avec le SE-Unsa, les personnels de la voie professionnelle exigent reconnaissance et respect.
 
Évidemment que les formations sont faites pour les Ă©lèves et pas pour les enseignants ! Et d’ailleurs, ce n’est pas pour employer des profs qu’elles ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©es ou maintenues avec un nombre de places important mĂŞme quand elles insèrent peu. C’est aussi parfois parce qu’elles permettent d’accueillir beaucoup d’élèves Ă  moindre coĂ»t parce qu’elles ne nĂ©cessitent pas de plateaux techniques spĂ©cifiques. L’orientation subie, c’est aussi Ă  l’intĂ©rieur de la voie pro elle-mĂŞme. Et cela ne fait que plomber davantage les chances d’insertion du jeune ou de la jeune formĂ©e Ă  un mĂ©tier qu’il ou elle ne voulait pas.
 
Évidemment que certains professeurs de lycĂ©e professionnel ont dĂ©jĂ  connu des reconversions ! Mais ils les ont surtout durement subies le plus souvent. Tu Ă©tais prof de voie pro, on te recase Ă  l’école, voire au collège. Pourquoi pas au lycĂ©e gĂ©nĂ©ral et technologique ? Pas le niveau ? Pourquoi pas devenir directeur dĂ©lĂ©guĂ© aux formations professionnelles et technologiques ou chef d’établissement ? Trop dur ? Ces Ă©volutions de carrière existent pourtant mais avec un bien trop faible accompagnement et sans reconnaĂ®tre qu’une reconversion professionnelle, quelle qu’elle soit, se prĂ©pare et exige une dynamique que tout le monde n’a pas Ă  tous les moments de sa vie.
 
Le respect et la reconnaissance doivent ĂŞtre le pacte de « base Â» entre le Service public et ses agents.
 
Paris, le 5 mai 2023
 
Stéphane Crochet
Secrétaire général du SE-Unsa
 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir