SECTION SE-Unsa des LANDES - RESIDENCE CLOS MICHEL ANGE - 830 AVENUE DU ML FOCH - 40000 MONT DE MARSAN
Tél. 05 58 46 24 24 - Fax. 05 58 46 68 55 - Por. 06 15 39 37 34 - 40@se-unsa.org

 
RentrĂ©e chaotique : promesses non tenues, prĂ©caritĂ© maintenue Mobilisation massive des AESH le 20 novembre 2019
Article publié le lundi 18 novembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Contrairement aux promesses gouvernementales pour une rentrĂ©e 2019 placĂ©e “sous le signe de la maturitĂ© et de la rĂ©ussite”, les accompagnant·es d’élĂšves en situation de handicap (AESH) vivent une dĂ©gradation de leurs conditions de travail : temps incomplets subis, non-renouvellements massifs, salaires non versĂ©s avec des acomptes souvent indĂ©cents, affectations aberrantes, attente insupportable des documents administratifs, services de gestion saturĂ©s.

Malgré nos alertes répétées, la flexibilité imposée par la mise en place des PIAL aggrave la situation des AESH.

La circulaire AESH du 5 juin 2019 est détournée de ses objectifs : non-respect des 5 semaines reconnaissant le travail invisible, augmentation du temps de travail sans revalorisation du salaire, obligation de formation pendant les vacances et hors-temps scolaire.

De plus, la poursuite de la mutualisation forcenée des moyens AESH pour gérer le manque de recrutements, nuit à un accompagnement de qualité et aux conditions de travail.

Dans ce contexte, les dĂ©missions se multiplient : c’est la consĂ©quence entre autres du travail hors temps scolaire qui pĂ©nalise les mĂšres isolĂ©es et les AESH ayant un cumul d’emploi. Depuis la rentrĂ©e, un peu partout en France, les AESH s’organisent et se mobilisent.

NOUS EXIGEONS :

  • Le rĂ©emploi de tou·tes les AESH ;
  • Pour une meilleure gestion des AESH, des personnels administratifs en nombre et formĂ©s : pour des contrats et avenants Ă  jour, des salaires versĂ©s, des affectations en fonction des situations des AESH, 
 ;
  • Le maintien des accompagnements individuels dans le respect des notifications MDPH ;
  • L’arrĂȘt de la mutualisation forcĂ©e aggravĂ©e par les PIAL ; 
  • Une vĂ©ritable prise en compte du travail invisible. L’organisation des activitĂ©s connexes doit ĂȘtre gĂ©rĂ©e par l’AESH ;
  • Une formation professionnelle de qualitĂ© sur le temps de travail, initiale, continue, spĂ©cifique et qualifiante ;
  • La fin du recrutement par les EPLE ;
  • La crĂ©ation du nombre d’emplois nĂ©cessaire pour couvrir tous les besoins ;
  • Une revalorisation immĂ©diate des salaires ;
  • La crĂ©ation d’un vĂ©ritable statut de la Fonction Publique pour les AESH ;

Localement, le Se-Unsa, la FSU et ses syndicats, FO et la CGT appellent les AESH, et plus largement les personnels et les usagers à se réunir devant la DSDEN des Landes, à Mont de Marsan à 14h30. Une audience intersyndicale a été demandée pour porter leurs légitimes revendications.

Un rassemblement aura lieu devant le MinistĂšre de l’Éducation nationale, l’intersyndicale a demandĂ© une audience au ministre. 


 
 
 
 
Cliquez pour agrandir