SECTION SE-Unsa des LANDES - RESIDENCE CLOS MICHEL ANGE - 830 AVENUE DU ML FOCH - 40000 MONT DE MARSAN
Tél. 05 58 46 24 24 - Fax. 05 58 46 68 55 - Por. 06 15 39 37 34 - 40@se-unsa.org

 
Non Ă  l’écran de fumĂ©e, oui Ă  des prises en charge rĂ©elles qui nĂ©cessitent des moyens !
Article publié le lundi 11 février 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Une tribune publiée dans Le Monde du 17 janvier 2019 par le collectif Cose* (Collectif surexposition écrans) fait état d’une explosion des troubles cognitifs des enfants qui serait selon eux due à une trop grande exposition des enfants aux écrans.

Les membres de ce collectif vont jusqu’à parler d’épidémie et ils récusent de façon explicite le fait que cette augmentation pourrait être expliquée par une inclusion plus effective des enfants en situation de handicap depuis la loi de 2005 et un meilleur dépistage des troubles cognitifs.

Laisser seuls et longtemps des enfants, surtout jeunes, devant des écrans peut présenter des dangers avec des conséquences sur les apprentissages. Au-delà de la durée, le problème n’est pas tant l’exposition aux écrans que le manque d’interactions de ces enfants avec les adultes qui nécessite une prise en charge personnalisée ainsi qu’une réflexion globale sur ce qu’adultes et enfants font via des écrans et comment ils régulent et partagent ces usages.**

Accueillir et accompagner les enfants présentant des troubles cognitifs à l’école, avec les autres, en leur apportant l’aide et les soins nécessaires est complexe. Cela exige une vraie volonté politique et des moyens adaptés notamment en formation et en accompagnement des enseignants, en développant les RASED, en recrutant des AESH (et en les formant !) et bien sûr en veillant à ce qu’il y ait des professionnels de santé compétents, en nombre suffisant, répartis sur tout le territoire.

Élever le niveau scolaire d’une population est un défi à relever avec de la volonté et des vrais moyens. Pour le SE-Unsa, ce serait une erreur de désigner les écrans comme bouc émissaire permettant de s’exonérer d’engager les efforts et les actions efficaces nécessaires !

*Tribune en accès libre sur le site de Cose
**L’article d’Hubert Guillau “Rétro-design de l’attention : dépasser le temps” propose de très intéressantes pistes de réflexion et d’actions éducatives.

DĂ©couvrez les autres articles de notre dossier « Les Ă©crans en questions Â» :

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir