SECTION SE-Unsa des LANDES - RESIDENCE CLOS MICHEL ANGE - 830 AVENUE DU ML FOCH - 40000 MONT DE MARSAN
Tél. 05 58 46 24 24 - Fax. 05 58 46 68 55 - Por. 06 15 39 37 34 - 40@se-unsa.org

 
Compte-rendu de la CAPA des PLP du 19 juin 2017
Article publié le vendredi 23 juin 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Mme Gaudy, DRH, nous rappelle que l’académie de Bordeaux était la plus demandée et qu’il était devenu très difficile de muter dans le cadre du rapprochement de conjoints lors du mouvement INTRA, tellement le nombre de dossiers médicaux ou sociaux était important.

A ces difficultés se rajoute les postes spécifiques. Le SE-UNSA s’est étonné lors de cette CAPA que certains collègues bénéficiaient d’un avis favorable sur certains postes du champ habitat et d’un avis défavorable dans le même enseignement dans un autre établissement. Mme Gaudy nous répond qu’à barème égal il fallait modifier l’avis pour que l’algorithme fonctionne.

Au total 434 collègues ont participé au mouvement. Pour ceux qui sont déjà dans l’académie, le taux de satisfaction est de 26 %,  ce qui est faible.

Les commissaires paritaires du SE-UNSA ont réussi à proposer des améliorations à l’administration afin de satisfaire un peu plus de candidats.

Lors de la CAPA, c'est une quinzaine de collègues supplémentaires qui ont obtenu une mutation alors qu'ils n'en avaient pas dans le projet initial et au total 25 collègues qui ont vu leur projet amélioré.

Nous retrouvons une grande disparité sur le territoire Aquitain : certaines zones sont très demandées et d’autres délaissées.  Au total ce sont 130 postes qui ne sont pas pourvus après le mouvement : 11 en lettres Histoire, 10 en Biotechnologie….

 Le SE-UNSA demandera au CTA de décembre prochain qu’il y ait un meilleur calibrage des entrants afin que tout le territoire bénéficie d’un maximum de titulaires. Il faut recruter !!

Afin d'essayer d'améliorer des situations personnelles compliquées, Mme Gaudy a rappelé qu'elle serait à l'écoute des demandes d'affectation à titre provisoire (ATP). 

En effet le mouvement déconcentré comporte un dispositif qui permet de manière officielle et transparente de demander une révision d’af­fec­ta­tion « en cas de force majeure Â» (BOEN n°14 du 10.12.1998). Ces cas sont énumérés à l’article 5 de l’arrêté ministériel : décès du conjoint ou d’un enfant, mutation non prévisible du conjoint ou perte d’emploi, mutation du conjoint dans le cadre d’un autre mouvement de personnels, divorce ou engagement d’une procédure de divorce, situation médicale grave, retour de détachement tardif. Cette liste peut paraître restrictive, mais la révision peut parfois s’appliquer à d’autres situations. Les demandes seront formulées par écrit et devront être dûment motivées au plus tard le 29 juin 2017 au rectorat (contactez-nous dans ce cas). Le groupe de travail se tiendra au rectorat le 7 juillet.

Chaque cas étant particulier, n'hésitez pas à nous contacter pour vous aider dans la rédaction de celle-ci.

Si votre Affectation à Titre Provisoire (ATP) est acceptée, vous restez titulaire du poste que vous avez obtenu à l'intra mais serez en activité dans le poste attribué provisoirement. L'année prochaine, vous devrez participer à nouveau au mouvement intra pour améliorer votre situation.

Tous nos collègues adhérents ayant participés au mouvement ont été appelés. Si vous voulez des précisions sur votre situation, n’hésitez pas à nous contacter.

 


   Déclaration préalable S   
(138 ko)
   Bilan chiffré par discip   
(501.2 ko)
   Barres PLP Intra 2017   
(419.6 ko)

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir