SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
RĂ©forme du lycĂ©e : le ministre ne peut se soustraire Ă  l’application des textes
Article publié le jeudi 17 février 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le SE-Unsa et le SNPDEN-Unsa ont apporté leur appui à la réforme de la voie générale du lycée. Ils l’ont soutenue parce qu’elle permet la mise en place de dispositifs pédagogiques répondant aux besoins d’un plus grand nombre de lycéens. Des décrets et des arrêtés d’application traduisent cette volonté en fixant une obligation de moyens.
 
Les contraintes de préparation de la rentrée 2011 obèrent l’impact positif que la réforme devrait avoir pour les élèves. La pression budgétaire et la recherche de « gisements d’efficience » conduisent de nombreux recteurs à passer outre les dispositions pourtant clairement inscrites dans les textes. Le SE-Unsa et le SNPDEN-Unsa sont bien décidés à porter le fer dans chaque académie où de telles pratiques seraient avérées. Ils ne peuvent accepter que la réforme soit détournée de ses objectifs à des fins comptables.
 
Ce détournement compromet gravement la mise en place de parcours plus souples et plus personnalisés, porteurs de réussite pour les lycéens. Il compromet également les évolutions pourtant nécessaires de notre système éducatif, car il nourrit – à juste titre - la défiance de la communauté éducative. Au moment où les évaluations nationales et internationales indiquent qu’il y a urgence à améliorer l’efficacité et l’équité de notre École, des décisions s’imposent et elles ne peuvent être que politiques.
 
Pour le SE-Unsa et le SNPDEN-Unsa, le ministère doit créer les conditions pour fédérer toutes les énergies vers un objectif partagé, celui de la réussite de tous. Une de ces conditions est le respect des textes réglementaires à tous les niveaux d’enseignement, en collège, en lycée professionnel ainsi que ceux définissant la mise en œuvre de la réforme, en lycée général et technologique.

Le 17/02/2011

Christian Chevalier  Secrétaire général du SE-Unsa 

Philippe Tournier Secrétaire général SNPDEN

 
 
 
 
ALC