SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Fatigué.e.s... par un ministre épuisant
Article publié le jeudi 25 juin 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

C’est une fin d’année singulière que nous vivons. Très fatigués mais dans le même temps moins « à bout » qu’un mois de juin ordinaire, sur un rythme de fin d’année mais sans le stress de boucler les évals et de rendre les bulletins, présents tous les jours mais un peu absents, nous projetant sur la rentrée tout en étant dans l’incertitude d’un retour du virus… Une fin d’année éthérée, presque irréelle sans les traditionnels résultats du mouvement.

Les points positifs ? Les vacances approchent et elles vont faire le plus grand bien ! La crise que nous avons traversée nous a collectivement préparés et armés en cas de retour du virus ; Un Remaniement ministériel semble dans l’air du temps.

Il n’est pas dans l’ADN du SE-Unsa de souhaiter la démission d’un ministre, mais concernant l’actuel, il serait quand même malhonnête de ne pas avouer la satisfaction de le voir quitter son poste.

Qu’a fait M Blanquer depuis son arrivée ?

Supprimer ce qui avait été fait par la précédente majorité (PMQC, formation, gel du PPCR, arrêt des recrutements…), affaiblir et prendre le pouvoir sur la formation en excluant les pédagogues, imposer son obsession pour l’évaluation et le pilotage par les chiffres, détricoter l’ensemble de la chaine hiérarchique et supprimer les marges de manœuvre locales, mettre sous tension l’ensemble de la profession avec des annonces médiatiques toujours plus nombreuses et toujours plus remises en cause par son propre gouvernement quand ce n’est pas le président lui-même. Et dernière performance à son actif, vider de sa substance et reprendre à sa main une loi sur la direction d’école intéressante, nécessaire et attendue de la profession en la transformant en un nouvel outil à sa seule main.

M Blanquer est un ministre épuisant, qui n’a rien proposé de constructif depuis son arrivée et qui continue de faire croire (en reste-t-il seulement quelques-uns qui le croient encore ?...) que tout fonctionne grâce à lui et qu’il est un grand démocrate qui associe les partenaires sociaux dans toutes ces décisions. L’ensemble de la chaine hiérarchique n’a d’ailleurs que ces mots à la bouche : « dialogue social ». Ces mots, à l’instar de la formation ou plus récemment de la proposition de loi sur la direction d’école ont totalement été vidés de leur substance à force d’être répétés sans conviction.

Mais le SE-Unsa ne se résigne pas !

Oui, il y a peu de chances que le Ministre change (même si on se concentre tous et qu’on le souhaite très fort 😊).

Oui, la rentrée s’annonce difficilement supportable avec un flot d’évaluations à mener dans chaque classe pour mesurer le niveau des élèves et surtout donner matière à l’élaboration de statistiques ministérielles.

Oui, nos conditions de travail ne sont pas près de s’améliorer et il sera toujours plus urgent d‘attendre.

Mais le SE-Unsa demeurera à vos côtés, dans chaque moment de votre carrière, pour agir avec vous, vous proposer toujours une information fiable, répondre à vos questions, vous conseiller, vous défendre lorsque c’est nécessaire, vous accompagner et surtout, vous donner la parole.

Echanger, s’enrichir des autres et de nos divergences, construire ensemble. La crise que nous venons de traverser a surtout révélé cela de positif, qu’elle a montré que ce n’est pas un ministre qui fait notre métier, mais bien le collectif que représente l’ensemble des personnels d’éducation qui œuvre au quotidien et qui a su montrer sa force et son efficacité en période de crise. C’est cette force et ce collectif qu’il nous faudra mettre en œuvre, toutes et tous, à l’avenir si l’on veut que le choses changent.

Le SE-Unsa est prêt. Et vous ?

 

Montpellier, le 25 juin 2020.

Jean-Robert BIGGIO

Secrétaire départemental du SE-Unsa 34
 

 
 
 
 
ALC