SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
En contrepartie d’une augmentation de salaire, on va me faire travailler plus !
Article publié le vendredi 17 janvier 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

C'est bien ce que craint une large partie de la profession (voir enquête) et c’est bien ce que souhaiteraient certains membres du gouvernement.

En effet, c’est du bout des lèvres que J-Michel Blanquer et les membres du gouvernement ont annoncé à l’opinion publique cette revalorisation.

Tout d’abord parce qu’ils ne sont pas certains de l’accueil de cette nouvelle par l’opinion publique. « Les profs ont déjà beaucoup de vacances, on ne va pas en plus les surpayer ! ». Mais de récents sondages ont montré qu’une large partie de la population ne serait pas choquée par une revalorisation des enseignants qu’elle estime mal payés.

D’autre part J-Michel Blanquer et le gouvernement pensent que plus ils communiquent plus ils se mettent en danger sur le sérieux budgétaire (par rapport aux partis d’opposition et à l’Europe) et plus ils s’exposent à des revendications salariales de la part d’autres corporations.

Enfin, il est toujours idéologiquement difficile pour certains ministres issus de la droite de concéder une revalorisation d’envergure sans contrepartie…

 

L’avis du SE-Unsa

Pour le SE-Unsa c’est clair et net : Aucune contreparties !
L’UNSA n’a pas demandé la réforme et si le gouvernement veut absolument la mettre en œuvre, à lui de compenser les pertes possibles à l’euro près ! C’est le positionnement défendu par le SE-Unsa depuis la première réunion d’entrée en négociation avec JM Blanquer, le vendredi 13 décembre 2019. Aucun enseignant, psychologue et personnels d’éducation ne doit être perdant lors de la mise en place du système universel de retraites. Il ne peut être question d’alourdir le temps de travail, la charge de travail des personnels ni d’imposer de travailler sur le temps des vacances.
 

 
 
 
 
ALC