SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Mobilisation du 6 novembre sur les conditions de travail
Article publié le mercredi 6 novembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Suite à l’appel interfédéral lancé le 17 octobre dernier par plusieurs organisations syndicales dont l’UNSA, un rassemblement a eu lieu ce mercredi 6 novembre devant le Rectorat de Montpellier.

Pour rappel, les organisations signataires ont souhaité se mobiliser le jour du CHSCT Ministériel exceptionnel demandé initialement par le SE-Unsa suite à l’affaire de pantin (Voir l’appel interfédéral)

Le SE-Unsa était présent et a fait partie de la délégation reçue par le DASEN Adjoint, l’Adjoint au DASEN en charge du 1er degré et la chef de service du personnel enseignant.

Le SE-Unsa a rappelĂ© la raison de ce rassemblement et a pointĂ© l’absence de rĂ©ponses apportĂ©es au niveau local malgrĂ© ses demandes. Le SE-Unsa avait en effet demandĂ© des mesures d’urgence :

  • octroi de temps de dĂ©charge supplĂ©mentaire ;
  • aide administrative ;
  • suppression des tâches administratives non essentielles au fonctionnement de l'Ă©cole ;
  • tenue de rĂ©unions de directeurs sur le temps de classe afin de leur permettre de sortir de l'isolement en partageant les problĂ©matiques qu'ils rencontrent et de consolider ensemble certaines rĂ©ponses.
  • Mise en place d’un groupe de travail/de consultation dĂ©partemental constituĂ© de directrices et de directeurs ainsi que des organisations syndicales reprĂ©sentatives.

L’administration n’a pas démenti l’absence d’évolution mais ne souhaite pas brûler les étapes. Le Ministre a donné une feuille de route avec des dates clés et des échéances (en savoir plus)

Dont des réunions sur temps de travail qui devraient être annoncées par les IEN dès le 12 novembre. Ces réunions devraient permettre de recueillir le sentiment des directrices et directeurs et de faire un premier état des lieux avant la mise en place prochaine (janvier 2020) d’un comité de suivi départemental.

L’administration est consciente de la complexification des métiers et de la nécessité de travailler sur les tâches que l’on peut concrètement et rapidement alléger particulièrement en matière d’accompagnement des directrices et directeurs.

Le SE-Unsa a enfin demander la mise en place d’un CHSCT Départemental spécifique à la question de la direction d’école et de la santé des directrices et directeurs.

 

L’avis du SE-Unsa

L’administration nous a reçus et écoutés, mais aucune nouveauté ou initiative locale n’a été prise. Elle s’en remet totalement à la feuille de route ministérielle. Le SE-Unsa 34 a été la seule organisation à faire des propositions concrètes et à pointer des points d’améliorations qui pourront être évoqués dans les comités de suivi.

Toutefois, ce calendrier MinistĂ©riel donne l’impression que notre Ministre cherche Ă  temporiser. Pour le SE-Unsa, hors de question de s’en tenir Ă  ça ! Nous sommes Ă  un tournant dĂ©cisif concernant la question de la direction d’école. Le SE-Unsa porte des mandats et des revendications claires (voir les propositions du SE-Unsa) et compte bien les faire valoir tant Ă  l’échelon dĂ©partemental que national.

Et ce ne sont pas quelques services civiques universels qui apaiseront quoique ce soit car rappelons-le, c’est bien J-Michel Blanquer qui dès son arrivée a annoncé la suppression de la totalité des aides à la direction restantes. Et aujourd’hui, la seule annonce concrète après 2 semaines d’attente serait d’utiliser les SCU pour soulager les directrices et directeurs… Si cela doit augurer de la suite des discussions, alors les directrices et directeurs ont du souci à se faire.

Vous souhaitez en parler ? Venez participer Ă  la rĂ©union « direction d’école Â» qui aura lieu mercredi 27 novembre. C'est gratuit et ouvert Ă  tous.tes! (je m'inscris!)

 
 
 
 
ALC