SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
CTSD 1er degrĂ© : la liste des mesures d’ouvertures et de fermetures
Article publié le mercredi 13 février 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le Comité Technique (CTSD) chargé d'étudier les ouvertures et fermetures de classes pour la rentrée 2019 dans le 1er degré du département de l'Hérault, s'est tenu mercredi 13 février après-midi.

DĂ©claration de l'UNSA Education en PJ

En réponse aux différentes déclarations des organisations syndicales M. Christophe MAUNY, directeur académique de l’Hérault, précise que :

  • le nombre d’élèves par classe n’est pas le seul Ă©lĂ©ment pris en compte pour les ouvertures et fermetures de classes
  • la fermeture de 8 PMC est effectivement programmĂ©e,
  • 9 ETP (Equivalents Temps Plein) sont effectivement mis de cĂ´tĂ© pour les mesures d’ajustement,
  • des fermetures de classes demeurent possibles au mois de septembre mais que ces dĂ©cisions devront ĂŞtre Ă©vitĂ©es autant que possible et rester Ă  la marge. Il prĂ©cise que cela ne le dĂ©range pas de fermer Ă  l’annĂ©e N pour rĂ©ouvrir Ă  l’annĂ©e N+1.

Le DASEN ouvre la séance en présentant un additif suite au groupe de travail du mercredi 6 février (voir compte-rendu).
Il revient donc sur la fermeture de Colombières sur orb et sur la fusion de la Grande Motte. D’autres mesures (transformations de postes, transferts, ajustements de décharges…) sont également présentées.

L’avis de l’UNSA :
L’UNSA Education constate avec satisfaction que le groupe de travail n’aura pas été vain. Le DASEN a pris en compte les remontées et cela constitue un signal positif pour la suite des travaux.

 

Point sur l’ensemble des situations évoquées depuis le groupe de travail

Le SME (Services des Moyens) reprend donc l’ensemble des situation signalées par les organisations syndicales. Les chiffres ont été vérifiés et parfois rectifiés entrainant des décisions d’ouvertures ou d’abandon de fermetures en séances.

Ouvertures concédées en séance : Vendargues (les asphodèles), Montpellier (Voltaire), Montpellier (Ch. Baudelaire).

Fermetures abandonnées : Gabian, Colombières sur orb, Frontignan (les Terres blanches), PMC St Pons de Thomières, PMC Bédarieux.
Certaines situations demeurent cependant inquiétantes et le DASEN les place « sous surveillance » c’est-à-dire qu’elles seront prioritairement étudiées lors du CTSD du mois de juin.

Sous surveillance : Roujan, Béziers Mandela, Béziers Marie Curie, Castelnau le Lez St Exupéry, Cruzy, Lignan sur orb, Montblanc, Montpellier Jules Simon, Montpellier Bazille, Montpellier Jeanne Deroin, Montpellier Cheng du, Servian, St Bauzille de la sylve, St Bres, St Drezery élémentaire, St Jean de Cornie, Sussargues élémentaire.



Autres points abordés

L’UNSA Education intervient sur 3 situations en particulier :

  • ULIS : nĂ©cessitĂ© d’une ULIS ecole sur Sète. Une Ă©cole est prĂŞte Ă  l’accueillir et la demande est rĂ©elle.
  • ERH : Demande de 2 postes d’Enseignants RĂ©fĂ©rents supplĂ©mentaires au vu de l’augmentation du nombre de dossiers
  • Maitre G : Demande de maintien des 4 supports de maitre G

Le DASEN rejoint l’analyse de l’UNSA Education sur la commune de Sète et se dit conscient de la nécessité. Cependant, il est vigilant à ne pas créer de déséquilibre entre ULIS école et collège sur le secteur.

L’UNSA Education rappelle qu’au moins 6 postes d’ULIS collège devraient être alloués au département et qu’il est possible d’en implanter une seconde sur Sète.

Le DASEN fait part alors de problèmes d’implantation dans le 2nd degré… Il assure toutefois que la situation sera réétudiée lors du CTSD du mois de Juin car il sera encore temps de procéder à une implantation.

L’avis de l’UNSA :
L’UNSA Education regrette que la décision, à l’instar d’autres, n’est pas pu être prise en séance. Les besoins sont réels et l’ouverture est nécessaire. L’UNSA Education continuera de porter ce dossier même si cela doit signifier une fermeture d’un poste de remplaçant.



Concernant les postes d’ERH, le DASEN est moins catégorique même s’il reconnait que cela ne serait pas un luxe. Il avance cependant la possibilité de prendre un support d’ERH sur le BOP (Budget) des écoles privées. A suivre…

Concernant les maitre G, il ne souhaite rien apporter de plus et maintient la décision.

L’avis de l’UNSA :
L’UNSA Education regrette cette décision comme elle l’a déjà dit lors du groupe de travail. Il est toujours très facile de fermer des postes de maitre G mais quasi impossible de les recréer… C’est un coup dur porté aux RASED, surtout à l’heure de la mise en place du CAPPEI et des modules de professionnalisations permettant à des titulaires d’autres options d’accéder à des supports de rééducateurs…



Enfin l’UNSA Education demande des éclaircissements sur l’implantation de 2 postes sur l’école Mandela de Juvignac. Il aurait été plus judicieux d’implanter un de ces 2 postes sur l’école élémentaire des garrigues afin de ne pas créer de trop gros déséquilibres entre les 2 groupes scolaires.

Le Services des moyens précise que la commune a demandé l’implantation de ces 2 supports sur Mandela.

L’UNSA Education souhaiterait connaitre les arguments avancés par la commune.

Le DASEN précise qu’ils vont se renseigner.

 

Vote

Une fois l’ensemble des situations évoquées, le DASEN a soumis le projet de carte scolaire ainsi modifié à l’avis du CTSD :

Pour : 0
Contre : 8 (SE-Unsa, SNUipp, SUD, FO)
Abstention : 2 (SNE)

Le vote en abstention du SNE permet donc au DASEN de présenter le projet tel quel au CDEN prévu le lendemain, jeudi 14 février, privant ainsi les organisations syndicales d’un CTSD dit « de repli ». Ce CTSD aurait donné un espace supplémentaire aux organisations syndicales afin de faire un peu plus bouger les lignes et clore les dernières questions en suspens.
Ce vote est une gifle pour les écoles en tension qui devront désormais attendre le mois de juin pour espérer voir leur situation évoluer.

 

Questions Diverses

1.    L’UNSA Education souhaiterait que lui soient prĂ©sentĂ©s les rĂ©sultats (scores) de la nouvelle mĂ©thode utilisĂ©e afin de dĂ©terminer les cumuls de difficultĂ©s pĂ©dagogiques.

Le DASEN ne donne pas suite. Selon lui, le travail "de fourmi" effectué par le chargé de mission n'est pas présentable en l'état actuel. Il demande un peu de temps avant que tout cela soit présentable sous une forme compréhensible de tous.



2.    Lors de la crĂ©ation de la circonscription de Montpellier Centre, certaines Ă©coles de rattachement ont Ă©tĂ© transfĂ©rĂ©es de Montpellier Est Ă  Montpellier Centre (Auguste Comte). Pour autant, la PsyEN rattachĂ©e Ă  l’école Auguste Comte continue d’intervenir sur son ancien secteur, Ă  savoir sur des Ă©coles de la circonscription de Montpellier Est. L’UNSA Education souhaiterait que son Ă©cole de rattachement soit modifiĂ©e et mise en adĂ©quation avec son secteur d’intervention. Ceci avant le Mouvement intra des PsyEN.

Pour la DSDEN, cela relève du Rectorat... Chaque adminsitartion se renvoie la balle et au final, le personnel concerné continue d'intervenir alors même que sa situationadministrative demeure bancale.

L'UNSA education interviendra Ă  nouveau lors du CDEN.



3.    Circulaire Mouvement 1er degrĂ© :La circulaire Ă©tant dĂ©sormais Ă©laborĂ©e et prĂ©sentĂ©e en CT, l’UNSA Education souhaiterait connaitre la date retenue pour la prĂ©sentation de la circulaire Mouvement.

La secrétaire générale précise que la circualire Mouvement sera présenté lors du CTSD 2d degré du 15 mars 2019.

 

4.    Avenir de l'Ă©cole Anatole France Ă  Sète. Le plan de rĂ©novation urbaine du quartier du Barrou Ă  Sète va entrainer une redĂ©finition des groupes scolaires existants. Il ne resterait Ă  termes qu'une seule Ă©cole (Anatole France). Le DASEN peut-il apporter des prĂ©cisions sur ce projet? Le SE-Unsa demande Ă©galement que l'ensemble des personnels soient tenus informĂ©s par leur administration.

Le DASEN ne semblait pas informé, mais prend note et reviendra vers les personnels.

 

5.     Enseignement des langues et postes flĂ©chĂ©s. L'UNSA education demande la tenue d'un groupe de travail sur l'implantation et le dĂ©veloppement des langues dans le dĂ©partement.

Le DASEN prend note et répond favorablement.

 


Au final, l’UNSA Education, malgré son vote en contre, a fait part de sa satisfaction d’avoir enfin retrouvé un espace de dialogue social dans le département. Espace qui avait quasiment disparu depuis maintenant deux ans. Le DASEN qui se veut authentique et sincère a prouvé par son écoute et son attitude au fil des séances qu’il ne s’agissait pas que de mots en l’air.
Dommage que le CTSD de repli ne puisse pas se tenir ce qui aurait certainement permis d’ajuster quelques dernières situations qui seront maintenant « sous surveillance ».

 

 

Documents joints

 


   Mesures 2019   
(376.3 ko)
   DĂ©claration UNSA Educati   
(131.5 ko)
 
 
 
 
ALC