SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - [Mél.]

 
"Moral des directeurs d’école" : les rĂ©sultats de l’enquĂŞte
Article publié le mardi 6 novembre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Les résultats de cette enquête de la Casden ont été publiés. Pour le SE-Unsa, partenaire de l’enquête, elle souligne la dégradation des conditions d’exercice des directeurs, la situation anxiogène dans laquelle beaucoup se trouvent et les nécessaires évolutions structurelles à envisager. Le SE-Unsa vous présente les principaux éléments de cette enquête.
   
 
Présentation de l’enquête
 
Cette enquĂŞte a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e par la Casden, sur le champ de son accord cadre avec le ministère*. 7404 directeurs ont rĂ©pondu. Ce panel est reprĂ©sentatif des directeurs d’école en terme de rĂ©partition :
  • homme / femme,
  • selon l’âge (-35 ans/35-50/50 et +),
  • de dĂ©charge d’enseignement octroyĂ©e,
  • maternelle / Ă©lĂ©mentaire,
  • Ă©ducation prioritaire / hors Ă©ducation prioritaire.
 
Missions
 
Une partie de l’enquête visait à classer les missions effectuées par le directeur entre celles relevant de sa fonction et celles n’en relevant pas ou moins.
Pour les directeurs, leurs missions prioritaires sont l’organisation pĂ©dagogique, les relations avec les parents et les rĂ©unions internes. A l’inverse, ce qu’ils considèrent comme relevant le moins de leurs missions sont la gestion des personnels, le règlements des conflits entre Ă©lèves et les rĂ©unions hors-Ă©cole.
 
 
 
Prise de dĂ©cision 
 
8 directeurs sur 10 considèrent que les dĂ©cisions concernant l’exercice de leur mĂ©tier sont « prises d’en haut Â» (pour 32% en 2004). 9 sur 10 soulignent Ă©galement que les changements sont trop frĂ©quents (rĂ©organisations, changements de structure, orientation Ă©ducative). 52% estiment que leur marge d’autonomie et d’initiative est peu satisfaisante.
 
 
 
Relations 
 
L’enquĂŞte distingue plusieurs types de relations :  
  • celles internes Ă  l’école, oĂą 9 directeurs sur 10 estiment que les Ă©lèves ont de la considĂ©ration pour eux.
  • celles externes Ă  l’école, oĂą 41% estiment que les relations avec les collectivitĂ©s territoriales se sont dĂ©gradĂ©es.
  • celles avec les parents, oĂą 8 directeurs sur 10 se disent ĂŞtre respectĂ©s par les parents mais d’une manière gĂ©nĂ©rale 43% considèrent que les relations se sont dĂ©gradĂ©es.
  • celles avec les enseignants, oĂą 8 directeurs sur 10 disent avoir le soutien des collègues en cas de difficultĂ© mais 24% disent avoir subi une mise Ă  l’écart d’au moins une partie du personnel de l’école.
 
Temps de travail 
 
91% des directeurs estiment leur temps de travail à 45 h et plus (5 sur 10 considèrent que la hausse s’est accentuée sur les 4 dernières années).
 
 
 
Intérêt et reconnaissance
 
82% trouvent du sens et de l’intérêt dans leur travail. A noter que dans ce champ que 8 sur 10 considèrent le travail en équipe satisfaisant.
 
 
Mais 6 sur 10 estiment ne pas ĂŞtre reconnus dans leur travail.
 
 
 
Bilan
 
66% déclarent un moral moyen ou mauvais.
 
 
60.33% des rĂ©pondants se plaignent de fatigue physique ; 38.32% se plaignent de lassitude cognitive ; 16.52% se plaignent d’épuisement Ă©motionnel.
 
 
 
Quelles pistes d’évolution ressortant de l’enquĂŞte ?
 
Pour clarifier les responsabilitĂ©s et les prises de dĂ©cision, 84.11% des rĂ©pondants considèrent que la structuration administrative de l’école doit Ă©voluer. 
 
"Pour clarifier les responsabilités et les prises de décision, faut-il que la structuration administrative de l'école évolue ? "
 
OUI
NON
84.11%
15.89%
 
 
 
 
 
 
 
Parmi les composantes de l’évolution nĂ©cessaire, les amĂ©liorations concernant les conditions d’exercice (dĂ©charge 19.13%, moyens matĂ©riels 8.16%, moyens en personnels 13.73%, simplification 8.02%) arrivent en tĂŞte et sont citĂ©s par 49.03% des directeurs.  Arrivent ensuite le statut du directeur citĂ© Ă  40.90% et le statut de l’école Ă  18.76%. Il y a une forte corrĂ©lation entre ceux demandant un statut du directeur et ceux demandant un statut de l’école, l’un n’allant sans l’autre.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Les rĂ©sultats de cette enquĂŞte soulignent la dĂ©gradation des conditions d’exercice des directeurs et la situation anxiogène dans laquelle beaucoup se trouvent.  Les directeurs restent motivĂ©s par leurs missions mais apparaissent  surchargĂ©s.  C’est un Ă©lĂ©ment supplĂ©mentaire montrant l’urgence d’amĂ©liorer les conditions d’exercice mais aussi de construire une Ă©cole avec un cadre juridique spĂ©cifique permettant aux personnels de rĂ©aliser l’ensemble des missions confiĂ©es. Suite Ă  la demande du SE-Unsa Ă  travers la semaine de la direction d’école, le ministère a placĂ© la situation des directeurs dans l’agenda social. Des discussions sont ainsi prĂ©vues en 2019 : pour le SE-Unsa, le ministère doit prendre en compte le ressenti des directeurs pour aboutir Ă  des amĂ©liorations Ă  la fois sur les conditions d’exercice mais aussi sur les Ă©volutions du cadre juridique des Ă©coles.
 
* Accord Cadre de la Casden avec le Ministère de l’Éducation nationale dont un des objectifs prioritaires est d’apporter son concours aux personnels dans la pratique de leurs métiers et de les aider dans l’accomplissement de leurs missions

 

 
 
 
 
ALC