SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
ExpĂ©rimentations lecture, ajustements programmes, nouvelles Ă©valuations... : le marathon continue
Article publié le lundi 25 juin 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Nouveaux programmes annoncés pour la mi-juillet, nouvelles évaluations, nouvelles enquêtes, nouvelle expérimentation… L’année scolaire 2017-2018 ne se terminera pas aussi sereinement que l’on aurait pu l’espérer.

La mise en place prĂ©cipitĂ©e suite aux annonces tardives du dĂ©doublements des CP l’an dernier avait fortement perturbĂ©e les Ă©quipes en Ă©ducation prioritaire. Cette annĂ©e, pas de jaloux, tout le monde y aura droit !

 

Nouveaux programmes ou ajustements ?

A en croire la communication ministĂ©rielle des « ajustements Â» des programmes des cycles 2, 3 et 4 applicables dès la rentrĂ©e 2018 seront prĂ©sentĂ©s lors du prochain Conseil supĂ©rieur de l'Ă©ducation qui devrait se tenir dans la première quinzaine de juillet. Par ailleurs, des « repères annuels Â» devraient ĂŞtre publiĂ©s dans les mois Ă  venir.

Pour le SE-Unsa ce calendrier laisse peu de temps pour la concertation et donne encore une fois l'impression d'un travail précipité. Cette annonce survient au moment où les chefs d'établissement réunissent les conseils d'enseignement et où les équipes bouclent les projets. C'est faire bien peu de cas de tout le travail préparatoire déjà réalisé pour préparer l'année scolaire qui vient.

Par ailleurs, le SE-Unsa s’inquiète de la volontĂ© d’introduire des repères annuels dans des programmes de cycles alors que depuis 2016 la profession a effectuĂ© un Ă©norme travail de collaboration pour organiser son enseignement sur 3 ans. C'est encore une fois accorder bien peu de confiance aux enseignants.

Espérons que ces dispositifs ne seront que des pistes de travail proposées, pouvant éventuellement rassurer les collègues qui souhaitaient être confortés dans leurs choix pédagogiques, mais qu'elles ne contraindront pas les collègues à détruire dans l'urgence leurs deux dernières années de travail.

 

Nouvelles Ă©valuations

  • CP/CE1 : Un nouveau dispositif d’évaluations nationales en français et mathĂ©matiques sera mis en Ĺ“uvre en septembre/octobre 2018. Il concernera les classes de CP et de CE1 dans le cadre du plan lecture/calcul.
  • 6ème : Les Ă©valuations nationales de l'ensemble des Ă©lèves de 6ème, initiĂ©es Ă  la rentrĂ©e 2017, seront reconduites pour l'annĂ©e scolaire 2018-2019.
  • 2nde : Un nouveau dispositif d’évaluation permettant d’évaluer le niveau des Ă©lèves en Français et MathĂ©matiques Ă  l’entrĂ©e au LycĂ©e sera mis en place dans le courant du mois d’octobre.

Le SE-Unsa savait le Ministre friand du « pilotage par l’évaluation Â». Recette qui n’a d’ailleurs jamais fait ses preuves tant les publics sont larges et disparates. La question que se pose le SE-Unsa est : Quel intĂ©rĂŞt pour les enseignants ?

A ce stade, le SE-Unsa le cherche encore… Le bilan de l’évaluation 6ème, déjà mise en œuvre l’an dernier, n’est pas très concluant. Les résultats sont arrivés très trad et les équipes ne s’en sont pas vraiment saisis.

De plus, ces évaluations évaluent des compétences qui ne sont ni celles figurant dans les programmes ni celles figurant dans le Socle commun de compétences, de connaissances et de culture (S4C)…

 

L’avis du SE-Unsa : Ces Ă©valuations constituent surtout un nouveau « coup de com’ Â» de la part du Ministre qui en profite pour recentrer sur les fondamentaux. Pire, remettre des Ă©valuations en dĂ©but d’école Ă©lĂ©mentaire, de collège et de lycĂ©e vient porter un coup dur au fonctionnement en cycles et Ă  l’école du Socle.

Une communication volontairement tournée vers un passé plus fantasmé qu’ayant réellement existé et un électorat conservateur pour ne pas dire réactionnaire que l’on brosse dans le sens du poil. Un bien beau programme…

A noter que la passation de ces Ă©valuations sera bien Ă©videmment obligatoire.

 

Nouvelle expérimentation

Afin que les collègues d’éducation prioritaire ne perdent pas le rythme, le Ministre décide de lancer dans l’urgence (en tout cas pour ce qui concerne notre académie) le protocole « Du son à la lettre » / « Tous lecteurs » de la fondation « Agir pour l’école ».

Un programme élaboré, mis en place et évalué par la fondation « Agir pour l’école », dont le président est Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne, très proche de JM Blanquer et d’E. Macron.

Le SE-Unsa a été alerté depuis plusieurs mois par d’autres départements sur des pressions très insistantes exercées sur des collègues pour qu’ils acceptent de mettre en œuvre ce programme soutenu par le ministre (de la convocation pour justifier individuellement de son refus à la menace à peine voilée d’une inspection d’école, tout est bon pour trouver les écoles). Les DASEN et les IEN sont eux-mêmes sous la pression des recteurs qui, comme souvent, cherchent à gagner les faveurs du ministre…

Le SE-Unsa a donc pris l’initiative d’un courrier commun avec le SIEN (Syndicat des Inspectrices.teurs de l’Education Nationale) pour rappeler que les choix pédagogiques restent bien de la maîtrise des enseignants et qu’on ne peut leur imposer un protocole quelconque.

Voir le courrier et l’article du SE-Unsa 

Pour en savoir plus

 

Enquête 100% de réussite au CP

Et pendant ce temps, comme si toutes ces nouveautĂ©s ne suffisaient pas, on continue de mettre la pression sur les collègues afin qu’ils remplissent la fameuse enquĂŞte « 100% de rĂ©ussite au CP Â».

Ccette enquête, bien que partiellement insatisfaisante sur plusieurs items, présente toutefois des garanties scientifiques robustes et nécessite une participation large de l'échantillon.

Pour en savoir plus

 

 

 

 
 
 
 
ALC