SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Dispositifs dĂ©doublĂ©s : le DASEN s’entĂŞte...
Article publié le mercredi 7 mars 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce mercredi 7 mars, certain.e.s collègues exerçant en Education Prioritaire ont Ă©tĂ© destinataires d’un courrier du DASEN  sur leurs boites professionnelles.

Dans ce courrier il est clairement demandé de se positionner avant le mouvement sur un support dédoublé sans avoir une fois de plus tous les éléments pour se positionner.

Le DASEN persiste donc dans son idĂ©e, aidĂ© parfois de certains IEN qui cèdent Ă  des pratiques qui pourraient s’assimiler Ă  du chantage : « Positionnez-vous dessus ou vous perdrez votre poste et vous aurez une mesure de carte scolaire Â»â€¦

Le SE-Unsa n’a pas changĂ© de position durant les vacances d’hiver. Cette procĂ©dure est inacceptable !

Un groupe de travail sur la circulaire Mouvement mais aussi les dispositifs dĂ©doublĂ©s, se tiendra ce vendredi 9 mars au matin. Le SE-Unsa vous conseille fortement d’attendre la tenue de ce GT avant de vous positionner !

En effet, le SE-Unsa aura une liste exhaustive de questions à poser à l’administration. A l’issue de ce GT, le SE-Unsa publiera le compte-rendu et les réponses (ou non-réponses) de l’administration.

Vous pourrez alors faire le choix de vous positionner ou de ne pas vous positionner puisqu’il vous restera encore 4 jours.

 

Que risque-t-on si on ne se positionne pas avant la date butoir du 13 mars ?

Selon l’administration, vous ne bénéficierez pas de la priorité et devrez participer au Mouvement pour obtenir un dispositif dédoublé sur votre école.

Le problème étant que cela créera une iniquité de traitement qui pourrait être opposable à l’administration encas de saisine du tribunal administratif…

 

Puis-je perdre mon poste et avoir une mesure de carte scolaire si je ne me positionne pas avant le 13 mars ?

Non. Les mesures de carte scolaire sont le résultat de la carte scolaire (voir les mesures).

Aucune mesure de fermeture n’ayant été actée, le DASEN n’a pas le droit de fermer des supports. Sauf à reconvoquer un CTSD et un CDEN avant le Mouvement ce qui semble assez peu probable au vu des délais.

Il s’agit donc clairement d’une technique d’intimidation dans le but de ne pas perdre la face.

 

Que se passe-t-il alors si je ne me positionne pas et que je n’obtiens pas un support dĂ©doublĂ© au Mouvement ?

L’administration sera alors bien embêtée puisque, à cause de ses procédures improvisées et iniques, elle se retrouvera avec des personnels surnuméraires dans les écoles qu’elle ne pourra pas obliger à quitter leur poste.

De plus, les règles concernant les fermetures de postes dans les Ă©coles disposant d’un dispositif dĂ©doublĂ© n’ont toujours pas Ă©tĂ© Ă©tablies (dernier arrivĂ© ? dernier arrivĂ© sur un support dĂ©doublĂ© ? Collègue qui a refusĂ© le dispositif dĂ©doublĂ© mĂŞme s’il n’est pas le dernier arrivĂ© ?...)

Au final, et malgrĂ© les alertes du SE-Unsa, le DASEN s’entĂŞtent en :

  • Bafouant les règles Ă©lĂ©mentaires du Mouvement (attribution d’une prioritĂ© absolue sur des postes qui n’ont pas Ă©tĂ© visibles par tous les collègues)
  • Mettant les personnels de ces Ă©coles dans une situation de stress et d’inconfort
  • DĂ©sorganisant totalement des Ă©quipes stabilisĂ©es depuis longtemps
  • Refusant d’admettre que les choix qui sont les siens vont entrainer de nombreux problèmes en termes de gestion des peronnels par la suite.

 

C’est pourquoi, le SE-Unsa 34 maintient l’action qu’il avait proposĂ© avant les vacances de fĂ©vrier en invitant les collègues Ă  attendre dans un premier temps le GT du vendredi 9 avant de se positionner.

En fonction des rĂ©ponses de l’administration, le SE-Unsa invitera les collègues Ă  refuser de se positionner avant le 13 mars. Ce qui permettra de manifester clairement Ă  leur hiĂ©rarchie leur mĂ©contentement sur le peu de cas qu’elle fait de la gestion de ses personnels, mais Ă©galement de la mettre face Ă  ses responsabilitĂ©s car en refusant de se positionner, la machine « se grippe Â» et l’administration sera obligĂ©e de revoir sa copie au risque de devoir assumer un flot d’attaque au tribunal administratif.

 

Au SE-Unsa, on ne pense pas que le rĂ´le d’une organisation syndicale se limite Ă  appuyer sur le bouton magique « Appel Ă  la grève Â» qui constitue une position très confortable pour ses adeptes, ne les mettant jamais en première ligne et se moquant du rĂ©sultat de celle-ci.

Le SE-Unsa préfère vous informer exhaustivement et vous proposer une action collective intelligente dont l’efficacité ne dépendra que de vous. Le SE-Unsa, syndicat responsable se doit toutefois de vous informer des risques, mais il prendra ses responsabilités en écrivant à la nouvelle Rectrice, ainsi qu’au Ministre et à la DGRH afin de les informer de la situation ubuesque que vivent les enseignants sur le terrain. Un courrier a également été envoyé au DASEN (cf.PJ) afin de lui rappeler la position du SE-Unsa et la consigne passée aux collègues.

Le SE-Unsa vous donne donc rendez-vous après le GT du vendredi 9 mars.

 

 


   Courrier DASEN   
(346.8 ko)
 
 
 
 
ALC