SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Jour de carence pour les agents publics : injuste et dĂ©magogique
Article publié le lundi 20 novembre 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Alors que la loi de finances 2018 prévoit l’instauration d’un jour de carence dans la Fonction publique à partir du 1er janvier, l’analyse de l’UNSA Fonction Publique sur la démagogie et l’injustice de cette mesure vient d’être confirmée par la publication du rapport annuel sur l’état de la Fonction publique et par une étude de l’INSEE.

En 2012, alors que le jour de carence vient d’être instaurĂ© sous la prĂ©sidence de Nicolas Sarkosy, la proportion de salariĂ©s absents au moins un jour au cours d’une semaine pour raisons de santĂ©, dans les diffĂ©rents versants de la Fonction publique est de 3,8 % (3,7% en 2011) et de 3,6% pour les salariĂ©s du privĂ© (3,8% en 2011).

En 2014, le jour de carence est supprimĂ©, cette mĂŞme proportion Ă©volue ainsi : 3,9% dans la Fonction publique et 3,8% dans le privĂ©. En 2015, ces chiffres sont inversĂ©s.

De plus, 2/3 des salariés français sont couverts par leur convention collective ou par leur mutuelle.

L’étude de l’INSEE publiée vendredi 10 novembre confirme cette analyse.

Pour l’UNSA Fonction Publique, une mesure moderne aurait consisté à une réflexion sur l’opportunité de couvrir réellement pour tous ces trois jours de carence.

Une réflexion doit être engagée autour de la protection sociale des agents publics.

Pour en savoir plus :

http://www.unsa-fp.org/?Mesure-de-l...

 

 
 
 
 
ALC