SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Titulaires de secteurs : ça compte pour du beurre ?
Article publié le mardi 27 juin 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Après un report d'une semaine imposé par l'administration, le Groupe de Travail d'affectation des titualires de secteurs (TS) s'est tenu ce lundi 26 juin 2017 à 14h.

Les réprésentants du SE-Unsa 34, comme bien trop souvent, se sont sentis bien seuls à effectuer leur rôle de commissaires paritaires quand d'autres préféraient parler de postes à profils et autres postes non pourvus.

Pour le SE-Unsa, les PAP, les PEP, les affectations de stagiaires sont autant de sujets qui n'ont pas leur place dans un groupe de travail dédié aux affectations des TS. Le SE-Unsa regrette ce manque de rigueur de l'administration, incapable de cadrer les débats, laissant ainsi chacun s'épandre à foison sur des sujets tout autres que celui des Titulaires de secteurs qui avaient pourtant besoin de toute la vigilance des organisations syndicales pour éviter les injustices qui se font jour.

Le SE-Unsa s'est également senti bien seul pour dénoncer les conditions inacceptables dans lesquelles l'administration force à travailler les représentants du personnel au détriment des collègues qu'ils représentent.

Aucun document de travail envoyé aux organisations syndicales qui ont découvert les compositions de poste en séance!

Impossible pour le SE-Unsa 34 de vérifier en amont du GT la centaine de fiches de suivi qui lui étaient parvenues...

A la demande du SE-Unsa 34, l'administration a conssentie une suspension de séance de seulement 30 minutes.

30 minutes durant lesquelles le SE-Unsa a été seul à vérifier les situations et à soulever des problèmes ou incohérences. Certains ayant trouvé une réponse, d'autre étant encore à l'étude. Une chose est sure, pendant que certains prétendent "défendre la transparence", ils ne défendent pas les collègues.

Le SE-Unsa le dénonce car il y a certainement à parier que cette fâcheuse manie à publier des documents de travail (pourtant confidentiels) au titre d'une prétendue transparence, n'est pas étrangère au refus de l'administration de communiquer lesdits documents à l'avance.

Au delà du seul SE-Unsa, c'est l'ensemble des collègues qui se retrouve pénalisé par ces pratiques irresponsables et démagogiques.

Le SE-Unsa a quant à lui contacté par téléphone les adhérents lui ayant confié une fiche de suivi et informé par un envoi personnalisé l'ensemble des collègues TS dont il possédait le contact.

C'est ainsi que le SE-Unsa effectue la mission pour laquelle les enseignants de l'Hérault l'ont placé en tête des dernières élections professionnelles. Gageons que la profession saura s'en souvenir en décembre 2018 lorsqu'il faudra choisir des représentants des personnels efficaces, consciencieux et utiles.

 

 

 
 
 
 
ALC