SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
CAPD du 10 octobre 2016 : Formation continue, DIF, MAT...
Article publié le lundi 10 octobre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CAPD du lundi 10 octobre 2016

Plan départemental de formation, MAT, DIF…

 

Compte rendu du SE-UNSA 34

 

DĂ©claration du SE-Unsa 34 : voir en bas de page

 

Formation continue : Plan dĂ©partemental de formation (PDF)

M. l’IA-DASEN, présente la synthèse des offres de formation 2016/2017 de la DSDEN de l’Hérault.

  • 4 200 journĂ©es de stages ont Ă©tĂ© retenues contre seulement 2 000 l’an dernier. L’IENA, M. Bost, souligne l’effort de l’administration sur la formation continue.

Pour rappel : Le plan de formation 2015-2016 prĂ©voyait initialement 5612 journĂ©es de stages… L’effort est donc tout relatif.

  • 141 demandes Ă  candidature individuelle sur 5 555 enseignants…

M. Cordeiro, en charge de la formation continue pour le DSDEN de l’Hérault présente ensuite la synthèse des candidatures individuelles.

Dispositif Ă  candidature individuelle :

  • Formation continue conseiller pĂ©dagogique : 48 candidats pour 60 places prĂ©vues.
  • Stage acadĂ©mique Occitan : 15 candidats dont 5 retenues pour le dĂ©partement de l’HĂ©rault.
  • ASH : Utilisation du numĂ©rique – EBEP : 9 candidats pour 45 places prĂ©vues.
  • CASNAV – Inclusion des Ă©lèves allophones : 22 candidats pour 15 places prĂ©vues.
  • CASNAV – Structurer l’oral pour aller vers l’écrit : 30 candidats pour 15 places prĂ©vues.
  • CASNAV – Formation enseignants EFIV : 7 candidats pour 10 places prĂ©vues.
  • Atelier de conversation en Anglais : 6 candidats pour 50 places prĂ©vues.

Le SE-Unsa 34 formule plusieurs remarques sur le projet présenté. Concernant la formation ASH, le SE-Unsa s’étonne du peu d’engouement des collègues pour cette formation alors même que le Stage de formation syndicale sur les Elèves à Besoins Educatifs Particuliers (EBEP) proposé par le SE-Unsa a fait le plein en seulement quelques jours… Pour le SE-Unsa il y a un problème dans l’intitulé de cette formation ainsi que dans la communication.

Le SE-Unsa 34 demande à l’administration de proposer à nouveau ce stage aux collègues en reprécisant et en développant l’intitulé de cette formation. L’administration accepte.

Le SE-Unsa s’étonne Ă©galement de retrouver chaque annĂ©e le stage acadĂ©mique « Occitan Â» dans les candidatures individuelles. Pour le SE-Unsa, il doit s’agir d’un stage Ă  public dĂ©signĂ©.

M. Cordeiro répond que ce stage s’adresse à tous les enseignants, y compris aux non-occitanistes et que c’est pour cette raison qu’il apparait dans les candidatures individuelles.

Le SE-Unsa 34 fait part Ă  l’administration de son analyse « quantitative Â» des candidatures individuelles :

  • 218 journĂ©es stagiaires non-utilisĂ©es
  • 32 candidatures non satisfaites par manque de place pour un total de 89 journĂ©es stagiaires

Le SE-Unsa demande que les moyens en remplacement non-utilisés ne soient pas perdus et propose une réorientation des moyens non utilisés afin de dédoubler, dans la mesure du possible, les stages plébiscités (Occitan et CASNAV).

L’IA-DASEN y est plutôt favorable sur le fond et indique que l’administration étudiera la faisabilité. M. l’IENA précise que l’administration a pensé proposer des modules de formations pour les TR.

Le SE-Unsa livre ensuite une analyse plus globale du PDF incluant les candidatures collectives et à public désigné.

Candidatures Individuelles départementales

  • 1 R1 (stage 1 semaine) occitan en Lozère
  • 8 formations (seulement !) proposĂ©es pour  642 journĂ©es stagiaires (dont 300 sur temps personnel le soir)

Le SE-Unsa regrette la disparition des stages R1, R2 et R3 (respectivement 1, 2 ou 3 semaines) pourtant très plébiscités par les collègues. Le DASEN se dit ne pas être favorable aux stages de type R3 ou plus car doute du bénéfice d’une formation aussi longue.

L’avis du SE-Unsa : Le SE-Unsa ne partage pas l’analyse du DASEN sur les stages longs et continuera de demander un retour de ces stages. Concernant les journĂ©es stagiaires, le choix est bien restreint et loin d’une formation rĂ©novĂ©e comme annoncĂ©e… au final  seulement 27 journĂ©es sur les 300 disponibles auront lieu sur le temps personnel.

Candidatures collectives

  • 72 formations pour 2816,5 journĂ©es stagiaires!

Le SE-Unsa demande comment ont Ă©tĂ© choisies ces formations. RemontĂ©es du terrain ? Demande des IEN ? Par ailleurs, le SE-Unsa relève le manque de lisibilitĂ© pour les collègues qui vont participer Ă  ces journĂ©es (parfois sans en avoir Ă©tĂ© informĂ©s au prĂ©alable) dont le thème est parfois le mĂŞme que certaines animations pĂ©dagogiques de circonscription…

L’administration répond que ce sont principalement les IEN qui ont proposé les écoles voire les niveaux. Les degrés d’information de la profession varient d’une circonscription à l’autre. Le SE-Unsa le regrette.

Par ailleurs, le SE-Unsa se questionne sur certaines formations proposées uniquement dans certaines circonscriptions alors qu’elles devraient s’adresser à tous (nouveaux programmes, Cycle 3, etc…). Pour le SE-Unsa, une analyse qualitative est nécessaire avec un réel plan de formation pluriannuel. Le SE-Unsa 34 regrette le manque de documents qui ne permet pas de réaliser cette analyse aujourd’hui.

Enfin, le SE-Unsa demande la tenue d’un Conseil Départemental de Formation comme cela était le cas il y a encore 2 ans et qui permettrait de mettre en cohérence l’ensemble des dispositifs de formation continue et surtout de bénéficier d’un espace d’échange et de dialogue entre les organisations syndicales, l’administration et l’ESPE.

L’IA-DASEN se dit prêt à y répondre favorablement mais ne pourra pas nous apporter une réponse dans les prochaines semaines.

L’avis du SE-Unsa : Le DASEN semble partager l’analyse du SE-Unsa 34 concernant la formation continue. Le SE-Unsa a tout de mĂŞme insistĂ© afin que les organisations syndicales puissent ĂŞtre associĂ©es Ă  cette rĂ©flexion et que le GT Formation revoit le jour dès l’an prochain.

Candidatures Désignées

  • 37 formations pour 3847 journĂ©es stagiaires.

Ces formations revêtent un caractère obligatoire (directeurs, jeunes, départ en formation ASH, etc..) et l’augmentation du nombre de journées stagiaires est une bonne chose.

Vote

L’IA-DASEN soumet le projet de formation à l’avis de la CAPD.

Abstention : 9 dont SE-Unsa, SNE, SNUipp et SUD

Pour : 10 (administration)

 

L’avis du SE-Unsa : Nos collègues sont en demande de mobilitĂ© professionnelle. Si on ajoute l’impossibilitĂ© de choisir sa formation au PDF, au 4 DIF ayant reçu une aide financière et aux 10 dĂ©parts en CFP (CongĂ© de Formation Pro)… autant dire que la mobilitĂ© est inexistante. Ce n’est pas ce que le SE-Unsa attend d’une formation continue rĂ©novĂ©e comme annoncĂ©e par la Ministre.

 

Maître d’Accueil Temporaire (MAT), tuteurs PES (TUT) et PEMF

L’IENA présente ensuite la liste des maîtres d’accueil temporaire (MAT) pour le Stage d’Observation et de Pratique Accompagnée (SOPA) des Masters 1 et 2b de l’ESPE. 92 MAT pour les M2b et 210 MAT pour les M1

Il rappelle la convention cadre entre l’ESPE et le rectorat. Les MAT seront défrayés d’un montant de 150 euros pour les étudiants stagiaires M1 et 300 euros pour les étudiants stagiaires M2b.

Concernant les PEMF, l’IA-DASEN prĂ©cise qu’il dispose de 64 supports budgĂ©taires. 48 PEMF sont Ă  titre dĂ©finitif et 16 Ă  titre provisoire suite Ă  un appel Ă  candidature. 2 critères prĂ©valaient : si le candidat avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© PEMF Ă  titre provisoire en 2015-2016 et l’adĂ©quation de l’implantation gĂ©ographique de l’école du PES avec celle du PEMF candidat. Le SE UNsa demande s’il est possible qu’un directeur dĂ©jĂ  dĂ©chargĂ© pour ses tâches administratives puisse cumuler la mission de PEMF Ă  titre provisoire. Mr le IENA ne disposant pas des informations sur l’instant, s’engage Ă  nous communiquer la rĂ©ponse Ă  l’issue de la CAPD.

 

Le Droit individuel Ă  la Formation (DIF)

Cette année, aucune demande de mobilisation du DIF pour les formations inscrites au volet départemental du Plan académique de formation.

L’IENA présente ensuite les demandes de mobilisation du Droit Individuel à la Formation (DIF) pour des formations hors Plan départemental de Formation.

10 demandes pour 4 retenues. L’enveloppe budgétaire reste extrêmement faible et l’administration disposait de 3 000€ (2 550€ en 2015) à répartir entre ces 4 formations.

L’IENA explique que les 6 demandes non retenues l’ont été car ce ne sont pas des demandes de formation pour une reconversion professionnelle. Le DIF doit s’inscrire dans une dynamique de reconversion professionnelle.

 

Questions diverses du SE-Unsa 34 :

  1. Effectifs enseignants 1er degrĂ© : le SE-Unsa 34 souhaitait connaitre l’état des effectifs en personnel enseignant 1er degrĂ© dans le dĂ©partement. Combien de personnels sont manquants pour couvrir l’intĂ©gralitĂ© des postes ? Combien de contractuels ont Ă©tĂ© recrutĂ©s Ă  ce jour ?

 

Mme Boluix, secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale, nous informe que le dĂ©partement de l’HĂ©rault comptait 5 555 personnels enseignants 1er degrĂ© au 1er septembre. Il manquerait Ă  l’heure actuelle encore 30 personnels pour occuper l’ensemble des postes vacants. Concernant les contractuels, 41 ont Ă©tĂ© recrutĂ©s au 10 octobre.

Le SE-Unsa demande quel dispositif de suivi sera mis en place pour ces 41 collègues contractuels. L’IENA répond qu’un référent sera nommé pour chaque contractuel et qu’une priorité sera donnée pour l’accès aux animations pédagogiques. Le SE-Unsa demande alors s’il ne serait pas envisageable de proposer des journées de formations (observations de classes, pratiques accompagnée…) aux contractuels en utilisant les moyens de formation non utilisés.

L’administration ne semble pas être en capacité de donner une suite favorable.

 

  1. Remplacement : Combien de journĂ©es d’absences n’ont pas Ă©tĂ© remplacĂ©es depuis la rentrĂ©e de septembre ? Plus gĂ©nĂ©ralement, le SE-Unsa souhaiterait ĂŞtre Ă  nouveau destinataire des Ă©tats de remplacement du dĂ©partement de manière rĂ©gulière comme cela Ă©tait le cas auparavant.

La Secrétaire Générale informe la CAPD que seulement 20 journées (hors ULIS et ASH) n’ont pas été remplacées. Ce chiffre monte à 32 en incluant l’ASH. L’administration fait remarquer le chiffre extrêmement bas.

L’IA-DASEN, accepte de communiquer régulièrement un état des remplacements lors des diverses instances (CAPD, CDEN) mais ne souhaite pas le transmettre de manière automatique aux organisations syndicales. L’IA-DASEN assure vouloir faire preuve de toute la transparence nécessaire sur ce sujet.

 

  1. IndemnitĂ©s PĂ©ri-Educatives : Le SE-Unsa 34 souhaiterait connaitre la dotation dĂ©partementale ainsi que les critères de rĂ©partition des IPE. Par ailleurs et dans un souci de transparence, le SE-Unsa 34 souhaiterait que soit mis en place une circulaire dĂ©partementale avec des indications de barème (exemple : combien d’IPE attribuĂ©es pour une sortie avec 3 nuitĂ©es) et un formulaire de demande pour les collègues.

La SecrĂ©taire GĂ©nĂ©rale annonce le chiffre de 6 100 IPE pour le dĂ©partement de l’HĂ©rault. Ces IPE sont distribuĂ©es Ă  chaque IEN en fonction du nombre d’élèves et du nombre d’écoles de leur circonscription. La main est laissĂ©e Ă  chaque IEN pour la distribution de ces IPE.

L’administration se dit plutôt favorable à la mise en place d’une circulaire et étudiera la possibilité de la mettre en œuvre dans les prochaines semaines.

 

  1. Recrutement sur Liste ComplĂ©mentaire : Pourrions-nous ĂŞtre destinataires des affectations de personnels recrutĂ©s sur liste complĂ©mentaire le lundi 3 octobre dernier ? Le SE-Unsa regrette l’urgence dans laquelle cette procĂ©dure a Ă©tĂ© mise en place et demande Ă  ce qu’à l’avenir les organisations syndicales Ă©lues en CAPD puissent ĂŞtre prĂ©sentes lors de l’affectation de ces enseignants, comme cela a Ă©tĂ© le cas en amphi garnison.

L’administration distribue le tableau des affectations des listes complémentaires en séance.

Le SE-Unsa en profite pour aborder le cas d’une liste complémentaire, contactée par l’administration la semaine dernière, affectée et convoquée à une formation avant d’être rappelée pour se voir informée que l’administration a commis une erreur…

Cette situation est humainement inacceptable et le SE-Unsa dénonce cette gestion irresponsable des ressources Humaines si tant est que l’on puisse parler de GRH… Le SE-Unsa demande à ce qu’une solution soit trouvée pour cette collègue, autre qu’un poste de contractuel qui n’offre absolument pas les mêmes garanties qu’un poste de stagiaire.

L’administration répond ne pas avoir de solution.

L’avis du SE-Unsa : Pour le SE-Unsa, ce nouvel Ă©cueil de la part des services de la DSDEN est inacceptable et doit ĂŞtre rĂ©parĂ©. Le SE-Unsa soutiendra la collègue dans toute dĂ©marche qu’elle jugerait nĂ©cessaire d’entreprendre.

 

  1. Formation continue : l’annĂ©e dernière, les T1 n’ont pu bĂ©nĂ©ficier de leur formation « entrĂ©e dans le mĂ©tier Â». Lors de la CAPD du 13 octobre 2015, M l’IENA avait affirmĂ© que la formation aurait lieu mais « durant une pĂ©riode plus propice Â». Le SE-Unsa s’inquiète car, sauf erreur, aucune formation ne leur a Ă©tĂ© proposĂ©e l’an dernier et aucune formation n’apparait dans le PDF 2016-2017. L’administration a-t-elle envisagĂ©e une solution pour ces enseignants actuellement T2 ?

L’IENA, M.Bost, en convient et avoue s’être trop engagĂ©. L’administration ne dispose pas de solution pour proposer une formation Ă  ces 130 T2. Pour le SE-Unsa il s’agit d’une « gĂ©nĂ©ration sacrifiĂ©e Â».

 

  1. Direction d’école : Depuis la rentrĂ©e, de nombreuses circulaires ou informations arrivent dans les Ă©coles en deux, voire trois exemplaires : du rectorat, de la DSDEN, des circonscriptions. Quand ce n’est pas aussi du ministère… Le traitement de ces messages devient extrĂŞmement chronophage. Le SE-Unsa demande oĂą sont passĂ©es les bonnes rĂ©solutions du groupe de travail « direction d’école Â» sur l’allègement des tâches des directeurs ?

Le SE-Unsa a donné quelques exemples récents avant de noter que les améliorations actées lors du Groupe de Travail sur l’allègement des tâches des directeurs en mars 2015 ne sont plus que de lointains souvenirs. Le SE-Unsa le déplore.

L’IENA, M.Bost, en convient et rejoint l’analyse du SE-Unsa. L’IA-DASEN propose aux directeurs de lui faire remonter tout dysfonctionnement à l’avenir en faisant parvenir par l’intermédiaire de la Secrétaire Générale des exemples précis de circulaires démultipliées.

L’avis du SE-Unsa : L’allègement des tâches des directeurs devient un marronnier mais l’IA-DASEN semble avoir prĂŞtĂ© une oreille attentive Ă  ce problème. Le SE-Unsa n’hĂ©sitera pas Ă  faire remonter tout dysfonctionnement dans les prochaines semaines.

 

  1. Personnels exerçant au CHU : Les enseignants du CHU ont Ă©tĂ© informĂ© Ă  la rentrĂ©e d’un changement de leurs temps de travail. Le SE-Unsa regrette le manque d’anticipation sur cette question et les enseignants auraient dĂ» ĂŞtre informĂ©s en amont. Le SE-Unsa 34 demande Ă  ce qu’une note de service ou une circulaire dĂ©partementale leur soit adressĂ©e afin de leur expliquer les raisons de ce changement, l’utilisation qui devra ĂŞtre faite de ces 36h (au lieu des 9h) et les perspectives en termes d’Organisation Règlementaire de Service.

L’IEN ASH ont rencontré l’équipe à la rentrée. Il reconnait que la rencontre a été quelque peu tardive à cause du CHU qui a pris du temps pour signer la convention. Il confirme que le temps de service est de 24h hebdomadaires + 1h hebdo de synthèse. La coordonnatrice dispose de toute latitude dans la gestion de ces heures comme par exemple la possibilité de les regrouper. L’IEN ASH annonce qu’il s’agit d’un dispositif transitoire dans l’attente d’une circulaire ministérielle.

L’avis du SE-Unsa : Le rĂ©gime horaire proposĂ© reste Ă  l’avantage des collègues du CHU. Pour autant, le SE-Unsa s’étonne que le temps de services des collègues soit gĂ©rĂ© par la coordonnatrice.

 

  1. Direction d’école : Le SE-Unsa 34 souhaiterait connaitre le nombre d’emplois aidĂ©s dĂ©volus Ă  l’aide administrative Ă  la direction d’école pour le dĂ©partement de l’HĂ©rault Ă  la rentrĂ©e 2016. Ce nombre d’emploi sera-t-il maintenu tout au long de l’annĂ©e ?

Concernant les emplois aidés, l’IA-DASEN annonce qu’il n’y a pas de contingent fixe et qu’il retouchera si nécessaire à la ventilation de ces postes entre handicap et aide administrative. La secrétaire générale nous informe que le département de l’Hérault surconsomme et dépasse chaque année le prévisionnel et la dotation allouée.

Pour le SE-Unsa ; la dotation est bel et bien insuffisante par rapport aux besoins.

L’IA-DASEN convient toutefois qu’il est nĂ©cessaire de faire le point sur le diffĂ©rentiel entre  la demande rĂ©elle du terrain les dotations allouĂ©es au dĂ©partement.

 


   DĂ©claration SE-Unsa   
(119.2 ko)
 
 
 
 
ALC