SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
CDEN 28 juin : Rythmes scolaires, RentrĂ©e 2016 1er et 2nd degrĂ©
Article publié le mardi 28 juin 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CDEN 28 juin 2016

Rythmes Scolaires, Rentrée 2016 1er et 2nd degré, Candidatures DDEN

 

L’ordre du jour de ce CDEN était sensiblement semblable à celui du CTSD du 27 juin dont il était chargé d’entériner les mesures.

  1. Rythmes Ă©ducatifs

Mme Poujade IEN en charge du dossier « rythmes scolaires Â» prĂ©sente les travaux menĂ©s au sein du Groupe d’Appui DĂ©partemental (GAD) durant l’annĂ©e Ă©coulĂ©e. Proposition de charte d’utilisation des locaux, proposition d’une grille d’évaluation du PEdT, etc..

Si Mme Poujade note qu’il n’a pas toujours été très simple de réunir les différentes parties pour l’évaluation du PEdT, elle en tire un bilan positif car cette évaluation proposée aura permis de faire se rencontrer, parler, échanger les différents acteurs (Communes, Associations, Enseignants, Parents d’élèves) dans l’optique de proposer des améliorations et de formuler des recommandations.

L’UNSA Education note que l’insatisfaction des participants à l'évaluation se porte plus sur le fond que sur la forme (cohérence Projet d’école/TAP, cohérence parcours citoyen/TAP, cohérence parcours artistique/TAP, Relation Enseignants/Animateurs, formation commune, etc…)

L’UNSA Education dont la construction a toujours été guidée par la volonté de regrouper l’Education Populaire avec l’Education plus formelle au sein d’une même fédération, ne peut qu’être insatisfaite de ce constat. Il est temps que tous les acteurs et plus particulièrement les Collectivités Territoriales et l’Education Nationale mettent en place les moyens nécessaires afin que la Refondation de l’Ecole devienne une réalité.

Il est également temps que les ESPE accordent toute la place nécessaire aux associations d’Education Populaire afin que des temps de formation commune soient organisés entre animateurs et enseignants.

 

  1. Rentrée 2016 dans le 1er et le 2nd degré

Voir mesures actées en CTSD

L’UNSA Education est Ă  nouveau intervenu sur plusieurs situations :

Lespignan : Contrairement Ă  ce qu’avaient affirmĂ© les services lors du CTSD, les mĂŞmes chiffres ont Ă©tĂ© communiquĂ©s par la mairie et par le directeur. Le problème vient du fait que les 11 Ă©lèves supplĂ©mentaires annoncĂ©s ne sont pas encore inscrits. La situation reste donc sous surveillance.

Collège de Roujan : L’UNSA Education a directement interpellĂ© le vice-prĂ©sident du Conseil DĂ©partemental en charge des Collèges M Calvat. Celui-ci invoque une problĂ©matique liĂ©e au transfert des compĂ©tences entre l’Etat et les dĂ©partements qui entrainerait une prise en charge des dĂ©partements Ă  hauteur de 3 Millions d’€. MĂŞme si le dĂ©partement envisage d’équiper les classes de 5ème de trois collèges supplĂ©mentaires, il ne pourra pas Ă  la fois fournir et assurer l’entretien. M Calvat assure par ailleurs travailler avec Mme le Recteur sur cette problĂ©matique.

Collèges BĂ©ziers : L’UNSA Education fait part Ă  nouveau des problèmes de sectorisation sur la commune de BĂ©ziers. M Calvat informe le CDEN qu’une procĂ©dure de concertation n’a pas pu ĂŞtre mise en Ĺ“uvre au vu des dĂ©lais trop court mais qu’elle le sera en septembre 2017.

CĹ“ur d’HĂ©rault : L’UNSA Education demande si le dĂ©partement envisage la construction d’un nouveau collège sur le cĹ“ur d’HĂ©rault. Les collèges de St AndrĂ© de Sangonis, Gignac, Clermont l’HĂ©rault et Paulhan sont dĂ©jĂ  complets et ne peuvent absorber les nouveaux Ă©lèves qui continuent d’affluer. M Calvat rĂ©pond qu’ils ont demandĂ© Ă  leurs services une perspective sur 5 ans et que seulement 200 Ă©lèves supplĂ©mentaires sont attendus. Le DĂ©partement n’envisage donc pas la construction d’un nouveau collège (coĂ»t estimĂ© 25 Millions d’€) pour 200 Ă©lèves.

Montpellier : Actuellement, il reste 2000 places disponibles sur l’ensemble des Ă©tablissements MontpelliĂ©rains. La construction d’un nouveau collège n’est donc envisagĂ© qu’à l’horizon 2020-2025 sur le quartier « Nouvelle Mairie Â».

 

Questions diverses UNSA Education

  1. La Mairie de Béziers a décidé de louer, à compter du 1er juillet 2016, un logement de fonction situé dans le domaine public des locaux de l’école élémentaire Sévigné, à une personne privée. Ce logement ne comporte pas d’accès distinct de celui de l’école.L’UNSA Education souhaite interroger les services de l’Etat et de la DSDEN, sur les conditions d’occupation de ces logements de fonction situés dans le domaine public et sous la responsabilité des directeurs d’école quant aux déplacements de ces locataires dans l’enceinte de l’école.

M le PrĂ©fet rĂ©pond qu’il ne s’agit pas dans ce cas prĂ©cis d’une « dĂ©saffectation Â» pour transformer une classe en logement par exemple. La Mairie a donc toute latitude pour rĂ©habiliter le logement et y loger une personne privĂ©e Ă  la condition que ceci n’entraine pas de gĂŞne du fonctionnement du service public.

L’UNSA Education précise alors que le problème n’est pas tant que la Mairie souhaite utiliser un logement qui lui appartient, que les problèmes d’accès et de sécurité qui vont se poser pour les usagers et pour la directrice de l’école qui en est garante.

Le prĂ©fet en convient et indique que la mairie devra faire en sorte que le logement soit totalement « hermĂ©tique Â» de l’école et possède un accès privatif comme cela est le cas pour les autres logements de ce type Ă  BĂ©ziers comme sur le reste du dĂ©partement.

Dans le cas contraire, le Préfet va demander au Sous-Préfet ainsi qu’à l’IEN de contacter la mairie afin de surseoir au bail du locataire établit à compter du 1er juillet.

 

  1. Le SE-Unsa a interpellé le Ministère lors du groupe de travail préparatoire au CHS-CT vendredi 17 juin sur le fait que les directeurs n'ont pas à remplir l'enquête envoyée sur l'ensemble du territoire le 15 juin dernier. L'UNSA Education de l’Hérault souhaiterait que Mme la DASEN adresse cette enquête directement auprès de chaque mairie concernée afin qu'elle y réponde.

La DASEN informe le CDEN de la réponse communiquée par ses services. L’UNSA Education demande à être destinataire de cette réponse par écrit.

L’UNSA Education rappelle Ă©galement que le directeur d’école n’est pas « chef d’établissement Â» comme dans le 2nd degrĂ© et n’est pas hiĂ©rarchiquement l’interlocuteur de la Commune.

L’UNSA Education demande enfin quelles seront les suites donnĂ©es. L’enquĂŞte sera-t-elle considĂ©rĂ©e comme « nulle et non avenue Â» ou sera-t-elle adressĂ©e au MunicipalitĂ©s ?

En l’absence de réponse de la part de la DASEN, l’UNSA Education maintient son mot d’ordre et demande aux directrices et directeurs du département de ne pas répondre à cette enquête.

 

 

 


   DĂ©claration UNSA Educati   
(84.6 ko)
 
 
 
 
ALC