SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Soutenir les enseignants contre les provocations du Maire de BĂ©ziers
Article publié le lundi 28 septembre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les syndicats enseignants SE-Unsa, Sgen-CFDT, SNUipp, SUD et fédérations syndicales de l’Education Nationale FSU, SUD Education, UNSA Education, les associations partenaires de l’école FCPE, DDEN, se saisissent de cette tribune pour demander expressément à M. Ménard, Maire de Béziers, de ne plus troubler la sérénité des écoles publiques de la ville.

Depuis le dĂ©but de son mandat d’élu de la RĂ©publique, le Maire de BĂ©ziers, n’a eu de cesse d’essayer d’introduire son idĂ©ologie d’extrĂŞme droite et ses conceptions passĂ©istes dans le paysage scolaire biterrois : blouse uniforme au blason de la ville, dĂ©nigrement de l’école publique et de ses reprĂ©sentants dans les mĂ©dias, stigmatisation des populations scolaires selon leurs origines…

La liste des atteintes à l’Ecole de la République est déjà longue, mais en cette rentrée scolaire, après avoir dénigré les enseignants dans un numéro du Journal de Béziers du mois de juillet (JDB n°17 15 juillet 2015), en injuriant un enseignant dans son école et en le menaçant devant ses collègues de travail, un nouveau méfait, un nouvel affront a été commis par le maire de la Ville.

Monsieur le maire de BĂ©ziers semble mĂ©connaĂ®tre pourquoi la RĂ©publique a mis en place la fonction publique : pour permettre que les missions d’état soient remplies pour tous sur tout le territoire et en dehors de toute pression politique.

Si prompt aux leçons de morale, si prompt à dénoncer les carences éducatives de certaines populations, le maire de Béziers s’égare dans un comportement délictueux.

Nous, organisations syndicales et associations partenaires de l’école, ne pouvons accepter qu’un élu de la République quelle que soit son appartenance politique, aussi symbolique qu’un maire, puisse nuire à l’école laïque de la République dans le but de faire émerger sa propre école municipale à sa botte.

Purger l’école biterroise de certaines populations scolaires en fonction de leur origine, purger les équipes enseignantes en fonction des idées présupposées de certains enseignants, tel est peut-être le programme du maire de Béziers pour une école communale idéale.

Les enseignants exerçant dans les établissements publics de la ville, indéfectiblement attachés aux valeurs de la République, ne laisseront personne confisquer ou pervertir les missions de l’Ecole de la République.

Les organisations soussignées assurent les enseignants de leur soutien sans faille. Elles réagiront, ensemble, à toute attaque.

Aujourd’hui, il en va de la responsabilité des plus hautes autorités de l’Etat, de mettre un terme aux manœuvres du maire de Béziers contre l’Ecole Publique et de défendre ses fonctionnaires. Nous demandons que Mme le recteur de l’académie de Montpellier rappelle Monsieur le maire à ses obligations et assure les enseignants de son plein et entier soutien.

Signataires

DDEN de l’Hérault

FCPE de l’Hérault

FSU HĂ©rault

SE UNSA de l’Hérault

SGEN CFDT

SNUIPP de l’Hérault

SUD Education de l’Hérault

UNSA Education de l’Hérault

 
 
 
 
ALC