SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Formation continue 1er degrĂ© : vers une annulation des stages...
Article publié le jeudi 24 septembre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Jeudi 24 septembre s’est tenu un Groupe de Travail dont l’ordre du jour Ă©tait « Formation continue Â».

Un ordre du jour aussi vague asocié à une absence de documents préparatoires aurait dû nous mettre la puce à l’oreille...

L'administration, dans un souci "d'honnêteté" envers les représentants des personnels, souhaitait infomer de la situation inédite que traverse le département de l'Hérault.

 

GT du 24 septembre 2015

Formation Continue

Compte rendu du SE-Unsa 34

 

Suite Ă  un courriel du mardi 22 septembre, l’administration de l’HĂ©rault a convoquĂ© les reprĂ©sentants des personnels du 1er degrĂ© Ă  un groupe de travail dont l’ordre du jour Ă©tait « Formation continue».

Le SE-Unsa demandeur de ce GT depuis l’an dernier aurait pu être satisfait de cette initiative si l’objet du GT n’avait pas été aussi vague et sans aucun document de travail préalable. Le SE-Unsa a donc immédiatement adressé un courriel à Madame La Dasen afin d’avoir un peu plus de précisions sur l’objet de la rencontre. Aucune réponse n’est jamais parvenue…

Ce jeudi 24 septembre s’est donc tenu ce GT en présence du IENA, de la nouvelle chef du service du SCPE Mme Boucard (ayant remplacé Mme Lavaud-Charrondière) et du CPD chargé de la formation continue.

L’IENA dĂ©bute le GT par la justification de cette convocation. Selon ses propos, le dĂ©partement de l’HĂ©rault rencontre actuellement une situation « inĂ©dite Â» : d’un cĂ´tĂ©, il surconsomme c’est-Ă -dire qu’il emploie plus de personnels que le prĂ©voit sa dotation, d’un autre il lui manquait entre 30 et 40 enseignants Ă  la rentrĂ©e pour pourvoir tous ses postes.

Les postes non pourvus nécessitant des collègues pour les occuper dès le jour de la rentrée, l’administration a fait appel aux collègues remplaçants. D’abord les TR zil pour palier à l’urgence de la situation puis les TR brigades, donc des collègues remplaçants bloqués désormais sur des postes jusqu’à la fin de l’année scolaire…

L’IENA en vient alors très rapidement au lien avec la formation continue : pour pouvoir laisser un minimum de TR brigades sur les remplacements des congĂ©s maladie, l’administration a fait le choix de ne prĂ©voir que 15 collègues TR sur le remplacement des dĂ©parts en formation continue avec maintien des formations statutaires (direction, ASH, …) et des stages d’écoles, un choix qui aura comme consĂ©quence directe le report de la quasi-totalitĂ© des formations Ă  candidature individuelle.

L’IENA conclut en qualifiant son souhait de convier ce GT en amont de la CAPD comme une « honnĂŞtetĂ© Â» envers les reprĂ©sentants des personnels.

Le CPD chargé de la formation continue s’apprête ensuite à faire lire et étudier aux représentants des personnels des documents sur lesquels figurent les choix opérés par l’administration pour les formations du PDF 2015/2016.

Le SE-Unsa intervient alors pour rappeler qu’une CAPD aura lieu en octobre comme chaque annĂ©e et qu’elle sera le lieu d’étudier le PDF 2015/2016 mĂŞme modifiĂ© par une situation inĂ©dite. Le travail sur le PDF ne se fait pas suite Ă  une convocation deux jours avant la rĂ©union sans mĂŞme que l’administration ne se soit assurĂ©e que toute les organisations syndicales aient eu l’information et surtout sans document de travail Ă  analyser. Le SE-Unsa rappelle que son travail n’’est pas de valider « simplement Â» un projet administratif et que la CAPD d’octobre prochain devra rester un moment d’échanges et de propositions sur le PDF.

Ensuite le SE-Unsa rappelle à l’administration que s’il l’a fortement sollicitée depuis la rentrée, c’est justement parce que les retours du terrain ont très tôt montré un malaise dans les écoles et un réel dysfonctionnement des services notamment ceux de la gestion des remplacements. Mais le SE-Unsa rappelle que nombre de ces questions sont restées sans réponse et que seuls des croisements d’informations lui ont permis d’émettre des hypothèses aussi sérieuses qu’inquiétantes sur ce qui était en train de se dérouler dans notre département (postes non pourvus le jour de la rentrée, recours à des ineats supplémentaires, appel express de la quasi-totalité des TR zil dès la rentrée puis remplacement de ces derniers par des TR brigades, ...)

Enfin, le SE-Unsa, mĂŞme s’il ne peut que reconnaitre que oui, cette initiative de GT est une honnĂŞtetĂ© « minimale Â» envers la profession, il regrette que le serveur des inscriptions au PDF fermant ce soir mĂŞme, des centaines de collègues s’y sont inscrits jusqu’à la clĂ´ture sans mĂŞme savoir que leurs inscriptions Ă©taient caduques avant mĂŞme d’être enregistrĂ©es.

Plus gĂ©nĂ©ralement, le SE-Unsa expose Ă  l’administration sa grande inquiĂ©tude sur la gestion de notre dĂ©partement : le flottement dĂ©jĂ  fortement ressenti en 2014/2015 accru aujourd’hui par un manque total de visibilitĂ© sur les moyens en personnels du dĂ©partement n’ont de cesse de laisser penser qu’il n’y a plus de pilote Ă  bord !

Le SE-Unsa exige de connaĂ®tre les raisons de ces erreurs consĂ©quentes dans les prĂ©visions. Il est incroyable que notre administration n’ait pris conscience du problème que si tardivement !

L’IENA répond que les raisons ne sont pas encore connues mais que tous les services de la DSDEN enquêtent. Pour lui, plusieurs facteurs sont en cause dont un écart important entre les éléments du logiciel Agape et la réalité du terrain.

Le SE-Unsa souligne alors le manque de fiabilitĂ© dans la prĂ©paration de la carte scolaire (passĂ©e et Ă  venir) avec de telles donnĂ©es !

Le SE-Unsa interroge l’IENA sur la remontée de cette situation au Ministère.

L’IENA répond qu’à ce jour seul le secrétaire Général du Recteur a été informé de la situation héraultaise (la veille du GT) et que cela devrait suffire...

Le SE-Unsa revient ensuite sur le terme de « formations reportĂ©es Â» en demandant ce qu’il signifie pour l’administration.

Le CPD répond qu’elles ne sont pas annulées puisqu’elles seront mises en place à la rentrée 2016/2017.

Le SE-Unsa fait remarquer à l’administration qu’il s’agit alors d’un décalage de toutes les formations à venir et non un simple report des formations 2015/2016.

Le SE-Unsa revient aussi sur le nombre très faible de TR restants pour assurer les congĂ©s maladie en mettant en garde l’administration sur les risques encourus sur les pĂ©riodes critiques de dĂ©cembre Ă  mars oĂą les congĂ©s maladie sont les plus nombreux et oĂą il y a fort Ă  parier que des Ă©coles vont se retrouver Ă  devoir gĂ©rer des non remplacements rĂ©currents !

L’IENA reconnait que leur marge de manœuvre est extrêmement serrée voire inexistante mais qu’il n’y a pas le choix…

Le SE-Unsa insiste pour que l’administration communique au plus vite vers tous les collègues sur les modifications intervenues afin que ceux qui se sont inscrits au PDF n’attendent pas inutilement des réponses.

 

L’avis du SE-Unsa : La position dans laquelle se trouve le dĂ©partement de l’HĂ©rault est sèrieuse. Cette situation que l’on nous promettait passagère, exceptionnelle, voire conjoncturelle se rĂ©vèle bien plus inquiĂ©tante. La vĂ©ritĂ©, c’est que la situation empire d’annĂ©e en annĂ©e et le SE-Unsa 34 ne peut plus cautionner une administration Ă  la dĂ©rive.

Nous en avons la preuve avec cette gestion à la petite semaine et sans autre forme de considération de nos collègues TR Zil ou Brigades, ou encore avec l’annulation pure et simple de la formation volontaire déjà réduite à peau de chagrin depuis plusieurs années.

Pour le SE-Unsa 34, il est inconcevable qu’aucune réponse fiable ne puisse être apportée par la DSDEN, comme il est inconcevable que cette situation se découvre à la rentrée sans que personne (Rectorat, Ministère, Organisations Syndicales) n’en ait été averti avant.

L’administration départementale devra prendre ses responsabilités face à nos collègues. Le SE-Unsa 34 prendra les siennes en alertant le Ministère sur cette situation devenue intenable.

 

Questions diverses du SE-Unsa 34

 

Le SE-Unsa a profité de ce GT pour obtenir de l’administration les réponses aux questions qu’il lui pose depuis avant même la rentrée scolaire et que des collègues attendent impatiemment car certaines peuvent s’avérer lourdes de conséquences.

 

1. Concernant les T1 affectés sur des postes de TR ASH, le SE-Unsa 34 avait demandé à ce que ces collègues ne soient pas affectés sur des remplacements ASH mais sur du remplacement "classique" suite à l'expérience de l'an dernier. Or il semblerait que des jeunes collègues aient déjà reçu des affectations en ASH.
Pourriez-vous nous dire ce qu'il en est ?

L’IENA répond que les T1 affectés d’office sur des postes de TR ASH remplaceront sur des supports ASH mais pas seulement.

Le SE-Unsa demande alors si cela signifie que les TR « classiques Â» seront amenĂ©s Ă  remplacer sur des supports ASH.

L’IENA répond par l’affirmative.

L’avis du SE-Unsa : si la gestion des TR est rĂ©ellement mise en place comme indiquĂ© par l’IENA, cela correspondra alors Ă  ce qui Ă©tait ressorti du GT remplacement du 8 avril 2015. Le SE-Unsa y sera très vigilent !


2. Concernant l'effectif enseignant du département de l'Hérault, les services ont visiblement procédé à des INEAT autour du 4 septembre ? Si oui, pourrions-nous en connaitre le nombre et les noms ?

Mme Boucard répond que 3 ou 4 ineats ont été réalisés après la rentrée et elle s’engage à envoyer les noms des collègues concernés aux représentants des personnels.

 

3. Des ZIL « classiques Â» s'Ă©tonnent d'avoir Ă©tĂ© conviĂ©s par leur IEN pour ĂŞtre missionnĂ©s sur les fonctions de TR zil REP+ sur l'annĂ©e Ă  venir, bien qu'ils ne remettent pas en question ni la pertinence du dispositif ni leur intĂ©rĂŞt pour ce dernier.

Nous souhaitions donc savoir si le nombre de TR zil REP+ avait été revu à la hausse en cette rentrée et nous assurer aussi que si ces collègues avaient bien à remplir de telles missions, ils bénéficieraient des régimes indemnitaires et des majorations mouvement correspondants.

L’IENA rĂ©pond que ces TR zil sont « LES Â» TR zil REP + nouvellement crĂ©Ă©s et qu’il n’y en a pas d’autre. Ils bĂ©nĂ©ficieront donc Ă  la fois des indemnitĂ©s et des bonifications mouvement prĂ©vues.

Le SE-Unsa fait donc remarquer Ă  l’administration que ces collègues qui ont certes rĂ©digĂ© un courrier pour occuper des postes de TR zil REP + au moment de leur participation au mouvement n’ont jamais eu l’information que leur affectation sur poste de TR zil Ă©tait Ă©tiquetĂ©e REP +, leur rĂ©sultat mouvement indiquĂ© dans i-prof se limitant Ă  « TR zil Â».

Le SE-Unsa demande alors à l’administration de revoir sa gestion de ce type de poste pour le mouvement 2016.

Mme Boucard répond que l’application utilisée étant en fin de vie, elle ne voyait pas comment il pourrait faire mieux qu’actuellement. Elle annonce qu’une nouvelle application est prévue prochainement mais n’a pas de date à donner.

L’avis du SE-Unsa : une grande vigilance sera Ă  apporter sur les rĂ©sultats mouvement des TR zil REP + en 2016…

 

4. La circulaire mouvement 2015 ne faisant plus apparaitre la perte des points d'ancienneté sur le poste des TR dans le cas où ils effectuent un remplacement à l'année, nous souhaiterions avoir confirmation que les TR se retrouvant dans cette configuration garderont bien le bénéfice de leurs points d'ancienneté sur le poste.

Mme Boucard dit s’être renseignĂ©e sur la question et assure que pour cette annĂ©e les TR placĂ©s après le jour de la rentrĂ©e sur des postes « Ă  l’annĂ©e Â» bĂ©nĂ©ficieront bien de leurs indemnitĂ©s de dĂ©placement et de leurs points d’anciennetĂ© sur le poste.

Le SE-Unsa s’inquiète alors pour les années suivantes et en profite pour demander la date du GT bilan mouvement 2015.

Mme Boucard ne semble pas le juger indispensable.

Le SE-Unsa insiste en demandant qu’une date soit fixée.

 

L’avis du SE-Unsa : le GT mouvement (bilan de l’annĂ©e en cours / prĂ©paration de l’annĂ©e Ă  venir) est essentiel pour assurer des conditions toujours plus favorables de mutation aux personnels, il suffit de voir les avancĂ©es obtenues par le SE-Unsa chaque annĂ©e, le SE-Unsa sera très vigilent sur la tenue de ce moment !

 

 

 

 

 
 
 
 
ALC