SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
RĂ©forme du collège : ce que dit la circulaire
Article publié le dimanche 30 août 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La circulaire d’application « collège 2016 » a Ă©tĂ© publiĂ©e le 30 juin dernier. Le SE-Unsa a nĂ©gociĂ© jusqu’au bout pour obtenir des amĂ©liorations du texte par exemple sur le cadrage des heures prof, sur les temps de concertations et sur les langues vivantes.

Le texte apporte des éclaircissements et des précisions sur les modalités d’applications de la réforme. L’année 2015/2016 va être consacrée à la fois à la réflexion sur les mises en œuvre mais aussi à la formation des personnels.

En italique, les principaux extraits.

â–ş Les contenus d’enseignement

Les enseignements du collège s’organisent en 3 blocs : les enseignements communs Ă  tous, l’AP et les EPI Â« qui contribuent Ă  la diversification et Ă  l'individualisation des pratiques pĂ©dagogiques » et les enseignements de complĂ©ment : latin, grec et langue rĂ©gionale.

Le texte rappelle que « Tous les enseignements s'appuient sur les contenus disciplinaires des programmes d'enseignement dĂ©clinant le socle commun de connaissances, de compĂ©tences et de culture Â»

â–ş Les moyens de marges profs

  • Les modalitĂ©s de rĂ©partition des DHG ne sont pas modifiĂ©es. Elles restent de la compĂ©tence du conseil d’administration après consultation des conseils pĂ©dagogiques. En revanche, les marges Ă  rĂ©partir sont beaucoup plus importantes. Elles peuvent ĂŞtre consacrĂ©es « Ă  la constitution de groupes Ă  effectifs rĂ©duits, aux interventions conjointes de plusieurs enseignants et aux enseignements de complĂ©ment. »

Le volume de la dotation horaire supplĂ©mentaire pour l'Ă©tablissement est calculĂ© sur la base de 2 heures 45 minutes par semaine et par division pour la rentrĂ©e scolaire 2016, puis sur la base de 3 heures par semaine et par division Ă  compter de la rentrĂ©e scolaire 2017. Il est, dans l'organisation actuelle du collège, de 2 heures pour quatre divisions. Un collège de 20 divisions pourra ainsi utiliser une enveloppe de 55 heures Ă  la rentrĂ©e 2016 et 60 heures Ă  partir de la rentrĂ©e 2017, contre 10 heures aujourd'hui, ce qui Ă©quivaut Ă  une multiplication par six de la dotation horaire heures professeurs.

Les établissements qui proposent aujourd'hui les options latin, grec et langues régionales disposeront donc des moyens nécessaires à la mise en œuvre dans les meilleures conditions des enseignements de complément en latin, grec et langues régionales.

Les groupes à effectifs réduits ont vocation à être constitués en priorité pour les sciences expérimentales, la technologie, les langues vivantes étrangères, les langues régionales et l'enseignement moral et civique. »

  • L’indication des disciplines prioritaires Ă©tait une demande du SE-Unsa, en particulier pour les disciplines qui bĂ©nĂ©ficient actuellement de groupes Ă  effectifs rĂ©duits prĂ©vus dans les grilles horaires. Le SE-Unsa a Ă©tĂ© le seul syndicat Ă  voter un amendement en ce sens au CSE du 10 avril.

â–ş Les Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI)

Les enseignements pratiques interdisciplinaires concernent les élèves du cycle 4.Ils permettent de construire et d'approfondir des connaissances et des compétences par une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective (...) (présentation orale ou écrite, de la constitution d'un livret ou d'un carnet, etc.).

Chaque enseignement pratique interdisciplinaire porte sur l'une des thĂ©matiques interdisciplinaires (…) Toutes les disciplines d'enseignement contribuent aux enseignements pratiques interdisciplinaires. Les professeurs documentalistes et les conseillers principaux d'Ă©ducation, dans leurs champs de compĂ©tences respectifs, ont vocation Ă  apporter leur expertise dans leur conception et Ă  participer Ă  leur mise en Ĺ“uvre. Le programme d'enseignement du cycle 4 fixe le cadre des contenus enseignĂ©s pour chacune de ces thĂ©matiques.

Les enseignements pratiques interdisciplinaires sont des temps privilĂ©giĂ©s pour dĂ©velopper les compĂ©tences liĂ©es Ă  l'oral, l'esprit crĂ©atif et la participation (…) [Ils]  sont aussi l'occasion privilĂ©giĂ©e de mettre en pratique les langues vivantes Ă©tudiĂ©es ainsi que les outils numĂ©riques.

  • Les EPI s’inscrivent pleinement dans le cadre des programmes et des cours mais invitent Ă  dĂ©velopper des pĂ©dagogies actives et la construction de projet.

Ă€ l'issue du cycle 4, chaque Ă©lève doit avoir bĂ©nĂ©ficiĂ© d'enseignements pratiques interdisciplinaires portant sur au moins six des huit thĂ©matiques interdisciplinaires sauf, nĂ©cessairement et Ă  titre transitoire, les Ă©lèves des classes de troisième pour l'annĂ©e scolaire 2016-2017 et les Ă©lèves des classes de quatrième pour les annĂ©es scolaires 2016-2017 et 2017-2018.

Les enseignements pratiques interdisciplinaires peuvent être de durée variable (trimestrielle, semestrielle, annuelle), sur un horaire hebdomadaire de 1 à 3 heures. Un établissement peut combiner des enseignements pratiques interdisciplinaires de durées différentes. (…)
Les organisations trimestrielles ou semestrielles sont à privilégier.D'autres modalités peuvent être conçues, telles que des semaines interdisciplinaires.

  • Au-delĂ  de l’obligation de suivre 6 EPI sur les 3 ans, une très grande souplesse est laissĂ©e aux Ă©quipes pour l’organisation. Les exemples proposĂ©s permettent d’éclairer la dĂ©marche et d’imaginer des modalitĂ©s variĂ©s. La circulaire prĂ©cise par ailleurs que « les choix reposent sur les Ă©quipes et les compĂ©tences en place et sur les projets en cours. »
  • L’offre d’EPI et leurs modalitĂ©s de fonctionnement devront ĂŞtre prĂ©sentĂ©es au conseil d’administration

â–ş L’accompagnement personnalisĂ© (AP)

L'accompagnement personnalisé prend des formes variées : approfondissement ou renforcement, développement des méthodes et outils pour apprendre, soutien, entraînement, remise à niveau. (…) Il repose sur les programmes d'enseignement, dans l'objectif de la maîtrise du socle commun (.), notamment le domaine 2 « les méthodes et outils pour apprendre ».

« Toutes les disciplines d'enseignement peuvent contribuer Ă  l'accompagnement personnalisĂ©. Â» Les professeurs documentalistes et CPE Â« ont vocation Ă  apporter leur expertise dans sa conception et Ă  participer Ă  sa mise en Ĺ“uvre. »

  • Le SE-Unsa a obtenu que la participation des professeurs documentalistes et des CPE aux EPI et Ă  l’AP soit explicitement mentionnĂ©e.

En 6e, l’AP a doit « faciliter la transition entre l'Ă©cole et le collège, en rendant explicites les attendus du travail scolaire (…) notamment Ă  faire acquĂ©rir plus explicitement les mĂ©thodes nĂ©cessaires aux apprentissages  en lien avec les attendus des diffĂ©rentes disciplines : apprendre une leçon, faire des rĂ©visions, comprendre et rĂ©diger un texte Ă©crit, effectuer une recherche documentaire, organiser son travail personnel, etc. »

Les élèves peuvent être regroupés en fonction de leurs besoins, au sein de groupes dont la composition peut varier durant l'année. Des heures professeurs sont mobilisées pour la prise en charge des groupes.

â–ş Langues vivantes

Les recteurs devront rĂ©unir les commissions acadĂ©miques des langues vivantes et Ă©tablir de nouvelles cartes des LV. Elles auront pour but d’assurer «une continuitĂ© de l'apprentissage entre le primaire et le collège, et vise[r] le dĂ©veloppement de la diversitĂ© linguistique, notamment en faveur de l'allemand Â».

Un enseignement de deux langues dès la 6e sera possible pour les Ă©lèves qui ont suivi une langue autre que l’anglais Ă  l’école primaire avec un horaire global de 6 h.

La circulaire prĂ©cise que « les rĂ©seaux d'Ă©ducation prioritaire (REP et REP+) constituent une cible prioritaire pour le dĂ©veloppement d'une offre linguistique diversifiĂ©e dans le premier degrĂ© et la mise en place de dispositifs bi-langues de continuitĂ© au collège. »

  • C’était une demande expresse du SE-Unsa afin de promouvoir la mixitĂ© sociale dans les Ă©tablissements de l’éducation prioritaire. Le SE-Unsa saisit Ă©galement les rectorats pour que les commissions acadĂ©miques pour les langues vivantes se tiennent au plus vite.

â–ş  Latin-grec et LVR

Une mĂŞme thĂ©matique interdisciplinaire peut ĂŞtre suivie par un Ă©lève au cours de chacune des trois annĂ©es du cycle 4. Cette disposition concerne en particulier les EPI Â« Langues et cultures de l’AntiquitĂ© » et « Langues et cultures Ă©trangères et rĂ©gionales » qui pourront donc ĂŞtre suivi tous les ans.

L’enseignement de complĂ©ment « latin » est ouvert de la 5e Ă  la 3e, le grec, en 3e. La circulaire prĂ©cise que « les enseignements de complĂ©ment de latin et de grec sont pris en charge par les professeurs de lettres classiques, qui ont en outre vocation, avec les professeurs d'autres disciplines, Ă  ĂŞtre mobilisĂ©s pour la prise en charge de l'enseignement pratique interdisciplinaire « Langues et cultures de l'AntiquitĂ© ».

Les dispositifs d’enseignement des Langues vivantes rĂ©gionales sont maintenus et ont fait l’objet d’un arrĂŞtĂ© spĂ©cifique pour leur assurer une base juridique plus solide.

â–ş Sciences expĂ©rimentales et Technologie

En 6e, les horaires de Sciences expĂ©rimentales et de Technologie sont groupĂ©s pour un volume total de 4h. La circulaire prĂ©voit que les Ă©tablissements devront «assurer l’enseignement des sciences de la vie et de la Terre et de la technologie selon un volume horaire pertinent. Â».

  • Le SE-Unsa n’était pas favorable de cet horaire groupĂ©. Il  a demandĂ© que si les Ă©tablissements choisissent de ne pas proposer de sciences physiques en 6e, un volume de dĂ©doublement spĂ©cifique soit prĂ©vu pour cette discipline sur le cycle 4 afin de garantir le maintien d’un volume horaire prof Ă©gal Ă  l’existant.
  • Ces disciplines sont ciblĂ©s comme prioritaires pour bĂ©nĂ©ficier des marges profs pour groupes Ă  effectifs rĂ©duits

L’EIST est prĂ©sentĂ© comme une possibilitĂ© mais « «ce n’est pas pour autant une modalitĂ© d’enseignement gĂ©nĂ©ralisĂ©e : ce choix reste du ressort des Ă©quipes.»

â–ş Enseignements artistiques

L’arrĂŞtĂ© horaire prĂ©voit que l’organisation des enseignements artistiques pourra se faire sous forme de deux heures d’arts plastiques sur un semestre et deux heures d’éducation musicale sur l’autre semestre. Cette modalitĂ© vise Ă  mieux prendre en compte les spĂ©cificitĂ©s du travail dans ces disciplines. Elle ne pourra ĂŞtre mise en Ĺ“uvre qu’avec  l’« accord explicite Â» des enseignants concernĂ©s.

â–ş SEGPA et 3e prĂ©pas pro

Ces dispositifs et structure sont maintenus et feront l’objet de textes spécifiques.

► Temps des élèves, temps des enseignants

Les choix faits par les équipes doivent permettre une organisation équilibrée de l'emploi du temps des classes et des enseignants. Le travail en équipe s'appuie notamment sur les instances collégiales existantes. En fonction des besoins exprimés par les équipes, les chefs d'établissement doivent s'employer à dégager des plages horaires libres communes, qui facilitent le travail collectif, car elles sont anticipées et placées sur des temps compatibles avec l'organisation personnelle de chacun.

  • L’organisation de temps libĂ©rĂ©s pour la concertation Ă©tait une demande du SE-Unsa. Les enseignements doivent pouvoir mener leur travail collectif dans des conditions compatibles avec leur vie personnelle.

Pour les élèves, les journées ne devront pas dépasser 6h en 6e et, autant que possible, 7h en cycle 4. La pause méridienne devra durer au moins 1h30.

â–ş Formation des personnels

La circulaire annonce que « Tous les enseignants et conseillers principaux d'Ă©ducation de collège seront formĂ©s dans le cadre d'organisations privilĂ©giant la formation de proximitĂ©, en prĂ©sentiel. »

« Ces formations se dĂ©rouleront Ă  la fois dans les collèges et dans le bassin Â», pour «  un travail collectif et Ă  une appropriation des principes et des objectifs de la rĂ©forme, et (…) l'Ă©laboration de rĂ©ponses collectives aux problĂ©matiques d'enseignement auxquelles les Ă©quipes sont confrontĂ©es. Â»

Elle « se dĂ©rouleront entre octobre 2015 et mai 2016 (…) » pour une durĂ©e de quatre Ă  cinq jours.

(…) La première vague des enseignants formĂ©s en bassin est composĂ©e d'enseignants volontaires, en particulier des membres des conseils pĂ©dagogiques des collèges, qui pourront accompagner la rĂ©flexion pĂ©dagogique au sein des Ă©tablissements.

 

 
 
 
 
ALC