SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
CAP Nationale du 27 mai : refondation, prĂ©rentrĂ©e et conditions d’exercice
Article publié le lundi 2 juin 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La Commission Administrative Paritaire Nationale s’est rĂ©unie mardi 27 mai. Le SE-Unsa a notamment dĂ©noncĂ© le ralentissement de la refondation ainsi que la gestion erratique autour de la journĂ©e de prĂ©rentrĂ©e.  (voir la dĂ©claration ci-dessous)

Le SE-Unsa a rappelĂ© qu’aujourd’hui les changements nĂ©cessaires ne sont que partiellement effectifs. Sur le terrain, les enseignants sont las d’attendre. De nombreux dĂ©crets en cours tardent encore Ă  voir le jour. Le rĂ©cent remaniement ministĂ©riel n’est pas sans ralentir le processus.  Il est plus que temps de  concrĂ©tiser les Ă©volutions actĂ©es lors des chantiers mĂ©tier notamment : au SE-Unsa nous pensons qu'une amĂ©lioration des conditions d’exercice contribue Ă  l'efficacitĂ© du fonctionnement du service public, mais aussi Ă  l'attractivitĂ© de ce mĂ©tier que chacun s'accorde Ă  reconnaitre de plus en plus difficile.  

 Si, grâce au SE-Unsa, l’augmentation des ratios hors classe et la crĂ©ation de l’ISAE ont Ă©tĂ© actĂ©s, les enseignants subissent,  comme tous les fonctionnaires, le gel du point d’indice depuis trop d’annĂ©es, et voient leur salaire diminuer avec l’augmentation des cotisations.

 Sur le dossier des rythmes scolaires, le dĂ©cret « expĂ©rimentation Â» de BenoĂ®t Hamon permet ça et lĂ  de s’adapter et de rĂ©pondre Ă  des problĂ©matiques locales en trouvant des solutions jusqu’alors inenvisageables. Le SE-Unsa souhaite vivement que les recteurs et les DASEN jouent leur rĂ´le de rĂ©gulateurs et de dĂ©cideurs en Ă©tudiant les propositions conjointes des conseils d’école et des communes avec un Ĺ“il pĂ©dagogique et Ă©ducatif.

 Sur l’imbroglio de la prĂ©rentrĂ©e, le SE-Unsa s’interroge sur le manque de conscience du quotidien des enseignants. Comment le ministère a-t-il pu envisager une rentrĂ©e des Ă©lèves sans prĂ©rentrĂ©e des enseignants ? Tout aussi regrettable dans cette affaire est l’image renvoyĂ©e Ă  l’opinion publique, d’une part des enseignants, et d’autre part de la gestion du ministère. Le SE-Unsa continue de demander la non-rĂ©cupĂ©ration de cette journĂ©e, les enseignants pas plus que les Ă©lèves n’ayant Ă  faire les frais de cette gestion calamiteuse.


   CAPN mai. DĂ©claration SE   
(201.6 ko)
 
 
 
 
ALC