SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
CTSD 2nd degrĂ© 28 fĂ©vrier : l’Unsa Education s’oppose Ă  la rĂ©partition des moyens en collège. Le CTSD sera reconvoquĂ©.
Article publié le lundi 3 mars 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 Compte rendu CTSD de l’HĂ©rault

jeudi 28 février 2014

Voir déclaration Unsa education 34 en pièce jointe

Ordre du jour :

  • PrĂ©paration de la rentrĂ©e scolaire dans les collèges de l’HĂ©rault.
  1. Modification DGH collège :

La modification s’effectue entre les dotations des collèges Rabelais et Las Cazes. L’annulation des projets de re-sectorisation de ces deux collèges explicitée hier en CDEN, a pour conséquence le rétablissement d’une division sur Rabelais, ce qui entraine un transfert de DGH.

  1. Pris en compte des mesures REP+

Les collèges Las Cazes et les Escholiers (ville de Montpellier) seront étiquetés REP+ à la rentrée de septembre 2014.

Pour les enseignants, des heures d’allégement de service seront prises en compte.

Pour effectuer ce calcul, les services de la DSDEN doivent diviser le nombre d’heure fait devant élève par 1,1.

Le total de ces allègements est fonction de la structure de chaque établissement. Des incertitudes demeurent sur certaines matières, la SCDOS a par avance gagé des heures sur la dotation départementale.

Une ULIS sera créé à la rentrée 2014 sur le collège du Jeu de Mail.

L’UNSA Education 34 est intervenue pour souligner la concentration des moyens et dispositifs sur la capitale régionale. Comme notre fédération l’a souligné en CTM, il faudrait affiner la lecture des besoins sur le département et sortir du simple quantitatif.

L’administration reconnait les besoins nécessaires sur le Biterrois, si les nuages de points confirment la situation difficile des 2 collèges, le choix d’implanter une ULIS aurait pu se faire sur le Biterrois.

  1. Analyse des documents : ouverture et fermeture de postes.
  • Les documents sont identiques Ă  ceux prĂ©sentĂ©s en 2013. Les supports stagiaires ne sont pas encore implantĂ©s. Les IPR feront les localisations en fonction de l’état des postes.
  • Il y a 2778 postes implantĂ©s dans les collèges du dĂ©partement.

269 supports sont des postes partagés.

Depuis 2013, il y a une recherche de diminution de ce nombre.

  • La cartographie dĂ©partementale de ces postes partagĂ©s sera dĂ©livrĂ©e (sans les quotitĂ©s) en fin de sĂ©ance ainsi que le pourcentage attribuĂ© Ă  chaque Ă©tablissement au regard du nuage de point (% d’heures supplĂ©mentaires en plus de la DGH)
  • Le service de la SDCOS, soumis Ă  la dotation budgĂ©taire connue,  a pris en compte 3 objectifs prioritaires :
  • Equilibre budgĂ©taire Heures postes/ heures supplĂ©mentaires
  • RĂ©sorber les excĂ©dents (lorsque cela est possible), c'est-Ă -dire les heures de service restantes
  • Eviter les suppressions de postes (notamment les postes occupĂ©s)
  • CrĂ©er et implanter le maximum de postes entier ou partagĂ©s ou permettre la mise Ă  disposition d’un maximum de poste pour les titulaires et les stagiaires
  1. Situation spécifique de création du collège de Roujan

L’UNSA Education s’est Ă©levĂ© contre le projet d’implantation de postes spĂ©cifiques (SPEA) pour plusieurs raisons :

  • La politique d’autonomie des Ă©tablissements est remise en cause, puisque le Conseil GĂ©nĂ©ral par sa volontĂ© impose un projet Ă  ce Collège.
  • Les postes en SPEA n’ayant pas de certification connue, l’attribution des postes se fera certainement selon le seul avis des IPR.
  • Les matières ciblĂ©es ne sont pas particulièrement pertinentes car le nombre de supports (notamment Art plastique, musique, espagnol …) dans ces disciplines est dĂ©jĂ  très faible.

La DASEN spécifie que la certification demandée sera le C2I. Les enseignants concernés devront s’investir sur la formation de leur collègue.

Le projet d’établissement n’est pas fixé par le Conseil général. Le but de cet établissement est de servir de test pour les prochains collèges numériques.

Les organisations syndicales demandent à l’unanimité la révision de l’implantation de ces postes spécifiques.

  • Poste EPS SPEA Danse SĂ©rignan.

Le projet spécifique n’étant pas connu des services, le poste SPEA danse sur Jean Perrin Béziers (lié à la C.H.A.D) étant probablement vacant, il a été décidé de suspendre le SPEA Sérignan pour ne pas concurrencer celui de Béziers.

  • La majeure partie des questions ayant Ă©tĂ© abordĂ©e en groupe de travail, le 27 fĂ©vrier, le vote est proposĂ© au CTSD.

L’UNSA Education et la FSU ont demandé de pouvoir procéder à un vote séparé pour ne pas s’opposer en bloc au travail remarquable des services.

La DASEN de l’Hérault a souhaité un vote global sur la répartition des postes.

Les membres du CTSD ont voté à l’unanimité contre cette répartition des postes.

Un nouveau CTSD sera convoqué le lundi 17 mars 2014.


   CTSD 2nd degrĂ© 28 fĂ©vri   
(53.2 ko)
 
 
 
 
ALC