SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
CAPD du jeudi 10 octobre 2013 : compte-rendu SE-Unsa 34
Article publié le jeudi 10 octobre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

DĂ©claration liminaire du SE-Unsa 34 (voir ci-dessous)

Suite à cette déclaration liminaire qui, entre autres, recentrait la problématique de la mise en place des rythmes scolaires sur les besoins de l’élève en termes de respect de son rythme hebdomadaire et de l’optimisation de ses apprentissages, notamment pour les élèves en grande difficulté, la DASEN évoque la nécessité pour l’administration d’accompagner les équipes sur le terrain, de travailler étroitement avec les écoles maternelles

Plan DĂ©partemental de Formation

L’IENA précise que toutes les journées de formation CAPA-SH jusqu’à présent comptabilisées dans le barème de formation continue ne le sont plus pour les enseignants ayant effectué une formation CAPA-SH de 2006/2007 à aujourd’hui.

L’IENA ajoute que cette mesure a demandé un gros travail aux services puisque manuel.

Le SE-Unsa 34 se réjouit de cette décision qu’il réclamait depuis plusieurs années puisque ce calcul pénalisait les collègues concernés au point de les exclure de toute autre formation continue sur le reste de leur carrière.

L’IENA informe que les stages Ă  candidatures individuelles sont loin de « faire le plein Â» et que cela l’interroge.

Il ajoute que par consĂ©quent ces journĂ©es stagiaires non utilisĂ©es permettront de mettre d’avantage en place les stages pour les enseignants sur les dispositifs « accueil des moins de trois ans Â», « plus de maĂ®tres que de classes Â», cela pour rĂ©pondre aux demandes ministĂ©rielles. De plus, la formation complĂ©mentaire des directeurs qui Ă©tait prĂ©vue pour 4 jours sur de la FOAD (Formation Ă  distance) s’effectuera finalement en prĂ©sentiel.

Il rappelle que l’augmentation du recrutement qui a pour conséquence une augmentation du nombre de jours de formation des PES consomme un nombre de journées stagiaires conséquent sur la formation des titulaires.

Le SE-Unsa 34 répond à ces explications et choix qu’il est inconcevable de redistribuer les jours non utilisés sur des stages à candidatures désignées, ce type de stage étant déjà fortement priorisé par l’administration par rapport aux stages à candidatures individuelles. Le SE-Unsa 34 ajoute que compte tenu du nombre important de journées non utilisées, il est possible ET nécessaire de dédoubler les stages fortement demandés par les collègues et qui offraient peu de places, notamment les stages concernant l’ASH et la maternelle dont le nombre de candidatures élevé fait état d’un besoin considérable du terrain.

L’administration répond que ces propositions sont impossibles à mettre en place car le nombre de jours à réutiliser n’est pas suffisant.

Le SE-Unsa 34 réaffirme sa comptabilisation d’un nombre de jours largement suffisant pour permettre aux collègues non retenus sur des formations fortement sollicitées de partir en stage.

L’administration reconnait finalement que le budget formation initialement prévu n’est pas celui réellement utilisable, notamment en raison du dispositif C2.

Le SE-Unsa 34 s’engage à suivre avec beaucoup de vigilance ce redéploiement des crédits formation non utilisés en vérifiant comment ces jours vont être comptés et réinvestis. A suivre…

Pour les stages insuffisamment remplis que l’administration propose d’annuler, le SE-Unsa 34 demande à l’administration de relancer les collègues sur tout le territoire du département pour permettre ces formations.

L’administration répond par la négative puisque les frais d’indemnisation kilométrique seront alors différents et supérieurs de ceux budgétisés.

Le SE-Unsa 34 demande Ă  l’administration que la journĂ©e de formation Ă  distance prĂ©vue sur la formation « Apprentissage et ASH Â» ne soit pas retenue dans le barème des candidats puisque n’offrant aux collègues concernĂ©s que 3 journĂ©es en prĂ©sentiel sur 4.

L’administration répond que cette prise en compte étant informatique et automatique, elle ne pourrait pas empêcher que cette journée soit comptabilisée.

Le SE-Unsa 34 demande la création d’un groupe de travail sur le contenu de la formation des directeurs.

L’IENA n’y semble pas favorable…

Le SE-Unsa 34 termine par un constat de la totale absence des formations artistiques, ces formations étant déjà en très faible quantité les années précédentes malgré une forte demande du terrain.

Et note tout de même une diminution des stages spécifiques à chaque cycle et un meilleur équilibre géographique de l’offre.

 

Questions diverses du SE-Unsa 34

  1. Mouvement des personnels : Pourrions-nous connaitre le nombre de personnes restant à affecter à ce jour ? Pourrions-nous avoir la liste des dernières affectations (depuis la CAPD du 6 septembre) ?

DSDEN : 14 PE sont encore sans affectation : 2 sur des quotitĂ©s de travail Ă  100%, 7 Ă  75%, 3 Ă  50% et 2 actuellement en congĂ© maternitĂ©. Les dernières affectations suite Ă  la CAPD du 6 septembre ont Ă©tĂ© envoyĂ©es aux organisations syndicales au moment mĂŞme oĂą se dĂ©roulait la CAPD.

NB : les organisations syndicales ont Ă©tĂ© destinataires d’une information sur l’entrĂ©e de 3 nouveaux ineat suite aux refus de deux collègues dont l’ineat avait Ă©tĂ© acceptĂ© lors de la CAPD du 6 septembre mais Ă©tant partis pour la RĂ©union entre temps et suite Ă  l’exeat tardif d’une collègue hĂ©raultaise pour un autre dĂ©partement.

  1. Remplacement et nouveaux rythmes : Quand sortira la circulaire ?

Concernant les modalités de gestion des TR sur les mercredis matins, l’administration dit avoir retenu la proposition du SE-UNSA 34 (cf. rencontre du jeudi 26 septembre) c’est-à-dire le principe du volontariat mais ne peut l’écrire tel quel dans la circulaire car elle ne souhaite pas que ce dispositif sorte du département… Elle assure que, en pratique, c’est ce principe de volontariat qui sera utilisé pour tout le département.

Elle ne communique pas de date prĂ©cise pour la parution de la circulaire mais parle de « prochainement Â».

L’avis du SE-Unsa 34 : dès parution de la circulaire, le SE-Unsa 34 invite tout collègue TR rencontrant un non respect de la base du volontariat Ă  se signaler.

  1. Changement provisoire de département pour les lauréats du CRPE : Comme cela a été accordé pour deux collègues à cette rentrée, les lauréats du CRPE 2014 pourront-ils demander un changement provisoire de département pour la rentrée 2014 ?

L’administration répond que cette mesure était bien dérogatoire et ne sera plus.

Le SE-Unsa 34 demande une harmonisation académique de cette conception des échanges puisque déjà autorisés entre deux autres départements de l’académie depuis ces dernières années.

La DASEN explique qu’elle n’est pas favorable aux échanges entre non-titulaires qu’elles qualifient d’arrangements ponctuels.

Le SE-Unsa 34 insiste sur le fait que la demande n’est pas de permettre des dĂ©rogations mais au contraire de mettre sur le mĂŞme pied d’égalitĂ© tous les laurĂ©ats  sur l’ensemble de l’acadĂ©mie puisqu’actuellement ce n’est pas le cas. Et rappelle qu’y compris sur notre dĂ©partement, l’équitĂ© n’est pas respectĂ©e puisqu’une dĂ©rogation a Ă©tĂ© acceptĂ©e pour cette annĂ©e, c’est donc Ă  un niveau acadĂ©mique que cette question doit ĂŞtre tranchĂ©e.

La DASEN dit comprendre ce souci d’équité et envisage d’évoquer cette problématique à ce niveau là et en ce sens là.

  1. Combien de postes RASED restent vacants ? Plus particulièrement, va-t-on ouvrir les postes de Maitres G Ă  d'autres CAPA-SH ? De mĂŞme pour les postes de psychologues scolaires vacants ?

L’administration répond qu’elle va faire un appel à candidature pour ces postes de maîtres G et que dans l’absence de réponse positive, elle redistribuera ces postes. Concernant les postes de psychologues scolaires non pourvus, elle annonce qu’ils resteront vacants pour toute l’année scolaire.

L’IENA évoque la possibilité de rendre ces postes de psychologues plus attractifs pour tenter de les pourvoir, notamment celui de St Pons de Thomières. Cela sera vu lors des prochains groupes de travail mouvement entre les représentants de personnels et l’administration.

  1. Architecture du site de la DSDEN 34 : De nombreux collègues ont des difficultĂ©s Ă  trouver les circulaires et notes de services une fois sorties de l’encart « actualitĂ©s professionnelles Â». Serait-il possible de crĂ©er un espace « circulaires Â» oĂą celles-ci seraient accessibles de manière rapide et permanente ?

La DASEN répond qu’il y a effectivement un travail à faire sur l’architecture du site de la DSDEN pour le rendre plus utilisable par tous les collègues, notamment au niveau des circulaires, notes de service, … et que ce travail va être engagé.

  1. ELCO : Le SE-Unsa considère que, dans la mise en Ĺ“uvre du dispositif, les responsabilitĂ©s des directeurs sont très larges. Elles sont clairement Ă©voquĂ©es y compris en dehors des horaires d'enseignement. L’administration couvrira-t-elle les directeurs, y compris s’ils ne sont pas physiquement prĂ©sents ?

L’IEN Montpellier est, responsable du dispositif ELCO, répond que le directeur est responsable de l’organisation mais que chaque professeur d’ELCO est seul responsable des élèves qu’il accueille.

Le SE-Unsa 34 précise que malgré ses demandes antérieures sur le même problème, le texte paru cette année fait état de la même charge de responsabilité du directeur, d’où la réitération de sa demande.

L’IENA répond que la DSDEN couvre bien le directeur en cas de problème et notamment en l’absence physique de ce dernier.

  1. Temps de concertation pour les enseignants : Au vu des diffĂ©rentes instructions dans les circonscriptions concernant l’imputation des divers temps de concertation sur les animations pĂ©dagogiques ou les 24h (nouveaux programmes, cycles, …), le SE-Unsa demande une clarification dĂ©partementale conduisant Ă  une harmonisation sur le territoire de l’HĂ©rault.

L’IENA répond qu’il ne connait pas de circonscriptions où les instructions ont été différentes des circulaires départementales, il précise que ces circulaires sont d’ailleurs très précises.

Le SE-Unsa 34 explique que c’est justement en raison de la clarté de ces circulaires qu’il s’interroge des distinctions entre circonscriptions. Un cas concret étant la possibilité ou non de s’inscrire à une animation pédagogique sur les nouveaux programmes, onglet présent sur certains GDAI, pas sur d’autres voire proposé puis supprimé sur d’autres encore.

L’IENA demande qu’on lui fasse remonter ces situations à la seule condition d’en avoir déjà parlé aux IEN concernés…

Avis du SE-Unsa 34 : puisque ce n’est « visiblement pas Â» au IENA de demander aux IEN une harmonisation sur ces amĂ©nagements, le SE-Unsa 34 entrera directement en contact avec les IEN concernĂ©s et invite tout collègue Ă  faire remonter toute nouvelle disparitĂ© ou diffĂ©rence avec les instructions dĂ©partementales.


   capd 10 10 dĂ©claration S   
(294.3 ko)
 
 
 
 
ALC