SECTION SE-Unsa de l'HERAULT - 34 MAISON DES SYNDICATS - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 54 47 - Por. 06 81 31 42 38 - 34@se-unsa.org

 
Première rentrée pour la nouvelle semaine scolaire
Article publié le vendredi 6 septembre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La réforme des rythmes scolaires à l’école primaire entre en application de façon progressive en cette rentrée 2013. Cette année, 22% des élèves travailleront ainsi quatre jours et demi par semaine avant la généralisation de la réforme à la rentrée 2014.

Le quotidien de l’école bouge et chaque acteur va devoir prendre ses repères, sans compter les ajustements nécessaires, plus ou moins rapides. Certaines écoles auront des journées identiques toute la semaine alors que d’autres vivront deux journées longues et deux journées raccourcies pour dégager des plages horaires plus longues pour les activités péri-éducatives qui ne sont pas placées, rappelons-le, sous la responsabilité des enseignants. Bien que cela ne relève pas directement de leur champ, les directeurs d’école seront en première ligne pour répondre, rassurer, proposer des adaptations. C’est une nouvelle pression sur des professionnels qui expriment de longue date leur épuisement et attendent des améliorations rapides quant à leurs conditions de travail. le Ministère doit l'entendre.

Agir pour 2014
Très vite, avant que les élections municipales ne paralysent les collectivités, les communes qui ne sont pas entrées dans la réforme vont devoir arrêter leur organisation pour la rentrée 2014. Certaines avaient souhaité se donner du temps mais seront rapidement prêtes, d’autres vont devoir dépasser des freins idéologiques ou pragmatiques tels l’opposition à la réforme ou plus concrètement le financement et la mobilisation de ressources humaines pour la prise en charge des activités péri-éducatives.
Le SE-Unsa souhaite que le fonds d’amorçage prévu en cette rentrée soit pérennisé (50 € par enfant + 40 € pour les communes urbaines ou rurales les plus en difficulté).
De plus, le SE-Unsa attend du comité national de suivi qu’il puisse dégager rapidement un éventail de propositions-types d’organisation de la semaine afin d’aider les conseils d’école dans la construction de leurs projets.
Enfin, le SE-Unsa agit localement pour que les discussions au sein des conseils d’école soient sincères et que le schéma horaire de chaque école, arrêté par le Dasen, tienne compte de l’avis des équipes enseignantes.

 

 
 
 
 
ALC